Le 9 octobre 2018, François Bonvalet nous accueillait sur le campus parisien de TBS, inauguré il y a deux ans, afin de faire un point sur le plan stratégique 2015-2020 de l’école et annoncer de nouvelles évolutions.

 

Consolidation de la démarche stratégique 2015-2020

Actuellement, la quasi-totalité des objectifs fixés pour 2020 a été remplie. Seul quelques-uns doivent être confirmés : TBS est en passe d’atteindre les chiffres d’affaire qu’elle s’était fixé (groupe et EESC) et pour atteindre un total de 110 enseignants, l’école prévoit le recrutement de cinq nouveaux professeurs sur la période 2018-2019.

Le seul objectif ayant été ajourné est la mise en place d’une quatrième implantation. Bien que des études aient été menées, TBS n’ouvrira pas un campus au Moyen-Orient. L’école conserve donc ses trois campus étrangers préexistants (Londres, Casablanca, Barcelone), en plus des campus toulousain et parisien.

 

L’excellence académique et l’expérience étudiante au cœur de la démarche

En janvier 2019, un nouvel espace verra le jour au sein du campus toulousain : The Kube (knowledge, universal, business and education). Ce complexe connecté et modulable offrira aux élèves et aux professeurs un lieu collaboratif de co-working, en libre-accès.

Toujours dans le champs du digital, l’école s’est dotée d’une dizaine de robots de télé-présence afin de proposer aux étudiants ne pouvant se déplacer de pouvoir suivre les cours. Cette technique permet une meilleure immersion au sein du cours qu’une simple visioconférence.

Enfin, l’école a mis en place un partenariat pour que ses étudiants puissent se former au code. Sur une plateforme en ligne, ce seront plus de 770 heures de cours, adaptables à chaque parcours, qui seront dispensées.

Concernant le recrutement, comme énoncé précédemment, l’école poursuit sa stratégie. L’accent est mis à la fois sur la recherche d’enseignant-chercheurs, mais aussi sur la volonté d’avoir des professeurs internationaux. En effet, TBS souhaite proposer une expérience globale à ses élèves (english track et départ à l’étranger) mais aussi attirer davantage d’étudiants étrangers.

L’expérience étudiante sera, quant à elle, valorisée avec la création d’un service “Vie et expérience étudiantes” au sein du PGE. Il permettra de mettre en avant le dynamisme des associations, comme par exemple le BDA qui chaque année organise le TDA (trophée des arts) à Barcelone.

 

Un nouveau positionnement qui répond au souhait d’une marque forte

Ébranlée par le résultat du SIGEM 2018, l’école toulousaine a revu ses missions :

Engagée dans des territoires dynamiques, TBS forme par la recherche et l’innovation, des femmes et des hommes tout au long de leur vie, afin qu’ils deviennent des décideurs collaboratifs, agiles et responsables.”

L’école se structurera désormais autour de cinq valeurs clefs :

  • L’excellence, qui “doit être présente au cœur de ce qu’est une véritable et authentique grande école française” selon François Bonvalet
  • L’audace
  • L’agilité
  • L’ouverture
  • Et enfin, au cœur de ces quatre première valeurs, la responsabilité.

 

Une présence média renforcée

Avec la refonte de ses sites, comprenant l’amélioration du design et de l’expérience utilisateur, TBS dévoilera, le mois prochain, sa nouvelle baseline et des visuels créés pour la prochaine campagne de communication qu’elle souhaite mettre en place. L’école a pour volonté de renforcer sa présence dans les médias mais aussi sur les réseaux sociaux.

 

La différenciation par la création de deux clusters

En plus des différentes chaires existantes, qui permettent à l’école de tisser des liens étroits avec les entreprises, l’école souhaite désormais construire deux clusters afin de promouvoir la recherche et étudier les mobilités :

  • De personnes et de biens, par le renforcement de son cluster sur l’aéronautique. L’école dispose actuellement d’une dizaine de professeurs considérés comme experts du monde aéronautique et spatial et propose un MBA Aerospace sur son campus toulousain mais aussi à Bangalore (Inde).
  • De données, via la création d’un nouveau cluster sur l’Intelligence artificielle et l’analyse de données. D’ores et déjà une quinzaines de professeurs sont prêts à s’impliquer dans ce projet. Ces deux thématiques sont actuellement abordés au sein du PGE de TBS (en M1 et M2 et via la spécialisation Big Data), mais aussi au sein d’un MSc en Big Data et Marketing Analytics.

L’objectif est de pouvoir mener des recherches, en partenariats avec des entreprises mais aussi différents établissements du supérieur. Ces clusters devront pouvoir faire figure d’experts dans leurs domaines et, à terme, être capable de communiquer sur leurs recherches et conseiller les entreprises.

 

Situation financière et stratégie 2019-2024

TBS valorisée à 50 millions d’euros

La CCI de Toulouse a récemment voté une augmentation de capital à hauteur de 27 millions d’euros. Celle-ci se fera pour moitié via le don d’un bâtiment actuellement exploité par l’école, et pour moitié en cash. Suite à cela, l’école été valorisée à 50 millions d’euros.

En se fondant sur ce montant l’école souhaite, courant 2019, ouvrir son capital à de potentiels investisseurs. Le calendrier des opérations et le montant espéré sont encore en discussion mais François Bonvalet a déjà affirmé préférer “peu d’investisseurs, mais des investisseurs significatifs“. Cette ouverture se fera sous forme d’augmentation de capital et non d’achat de parts de la CCI.

TBS a aussi annoncé une hausse de ses frais de scolarité, similaire à celle des années précédentes (entre 3 et 5%). Concernant le PGE, TBS se situe dans le second tiers des écoles de management en termes de frais de scolarité, et dans le premier tiers pour le Bachelor.

 

Un quatrième campus ?

L’école, bien implantée dans le territoire toulousain souhaite disposer d’un nouveau lieu. Actuellement trois emplacements sont à l’étude ; Celui qui sera retenu deviendra propriété de l’école et, après des travaux chiffrés à 100 millions d’euros, sera prêt à accueillir ses premiers élèves à la rentrée 2024.

Concernant l’étranger, l’école continue sa structuration : le campus de Casablanca a pour objectif de se développer et attirer davantage de jeune étudiants africains et celui de Barcelone, ayant une capacité d’accueil limitée, se verra agrandit. Pour le tout récent campus londonien, TBS prévoit la création de deux MSc propres, en ingénierie financière et analyse de données.

Enfin, l’ouverture d’un quatrième campus sera encore une fois à l’étude.

 

Quels sont les actuels objectifs de l’école ?

La prochaine échéance pour l’école sera l’obtention de la ré-accréditation EQUIS et AACSB. Mais plus globalement, TBS souhaite intégrer le Top 30 des Business School Européennes.