KEDGE Business School et l’Université australienne d’Adelaïde  signent un partenariat dans l’optique de développer leurs formations respectives dans le secteur viticole. Après l’accord signé en 2014 avec la Colombie-Britannique au Canada (Université de la Colombie-Britannique), cette nouvelle alliance en Australie confirme la volonté de KEDGE de s’imposer comme un acteur hexagonale -mais aussi international- prépondérant dans la filière des vins et spiritueux.

« Les enjeux contemporains de la filière vins et spiritueux ne sont pas seulement français, ni européens, mais mondiaux, dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Les compétences managériales doivent s’accompagner de connaissances plus globales – culturelles et stratégiques – de l’entreprise et du secteur, et de qualités nouvelles d’adaptation et de créativité. » 

Jacques-Olivier Pesme, Directeur de la Wine & Spirits Academy du groupe KEDGE Business School.
Cet engouement des business schools pour la filière vin et spiritueux n’est pas l’apanage de l’école bordo-marseillaise. Le secteur est en proie à une double restructuration. D’abord sur les marchés européens « historiques » de plus en plus concurrentiels en raison de l’émergence / la ré-émergence de nouveaux acteurs (circuit court, caviste, vente online…). Parallèlement, la demande des pays en voie de développement explose suite à l’émergence de classes moyennes qui adoptent un mode de vie occidentalisé par certains aspects (et notamment l’alimentation).
Ces tendances conjoncturels, qui s’inscrivent néanmoins dans le temps long, suppose des besoins en profils commerciaux à la fois pléthoriques et de haut niveau : les secteurs de,l’import / export, mais aussi de la production recrutent des hommes et des femmes qu’ils souhaitent « prêts à l’emploi », au fait des rouages du métier.

Dans cette optique, nombreuses sont les écoles à se lancer dans la formation « Wine & Spirits », de moins en moins affilié aux autres métiers du luxe, de plus en plus entité indépendante.

Lire aussi : BSB lance la toute première spécialisation Œnotourisme pour son Bachelor


Signature d’un partenariat académique reliant deux régions viticoles à travers le monde


Un nouveau partenariat est formellement annoncé entre l’Université d’Adélaïde et KEDGE Business School. Mark Gabbott, Directeur de la Business School d’Adélaïde, déclare que l’accord – signé le 28 mars au National Wine Centre avec Jacques-Olivier Pesme, Directeur de la Wine & Spirits Academy de KEDGE – ouvre « une nouvelle ère pour les industries du vin en Australie ».

« Grâce à ce partenariat, Adelaide Business School a ouvert la porte à Bordeaux, l’une des régions viticoles les plus connues au monde, a déclaré le Professeur Gabbott. Le lien avec KEDGE offrira à nos industries locales des occasions d’apprendre et d’amplifier leur réseau avec les experts mondiaux du secteur du vin ».

Du côté de KEDGE, on se réjouit également de la mise en place de ce partenariat :

« KEDGE est ravie de collaborer avec l’Université d’Adélaïde, souligne Jacques-Olivier Pesme. Alors qu’Adelaïde et l’Australie du Sud sont très respectées pour la qualité de leurs vins, Adelaïde est également reconnue comme un leader australien dans le domaine du vin. Pour les étudiants qui cherchent à recevoir une éducation véritablement mondiale, le partenariat entre nos Ecoles représente une opportunité unique. »

Une coopération multi-dimension

Le partenariat international entre les deux institutions se veut exhaustif : il a pour objectif de bénéficier non seulement au secteur du vin, tant en France qu’en Australie, mais s’étend aux étudiants, aux enseignants et aux chercheurs, avec la possibilité de participer à des projets conjoints ainsi que des voyages d’étude et des programmes d’échange à l’étranger avec la région viticole bordelaise.

La collaboration entre l’Université d’Adélaïde et KEDGE s’inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement français et l’approfondissement des liens et des transferts de connaissances avec Bordeaux dans le domaine du vin ainsi que du tourisme, de l’alimentation et de la recherche.

Le Ministre australien de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche, Leon Bignell, qui assistait à la cérémonie de signature, a déclaré : « Je suis ravi du partenariat qui a été annoncé aujourd’hui entre l’Université d’Adélaïde et KEDGE Business School, à Bordeaux. »

A propos de l’Université d’Adélaïde :


L’Université d’Adélaïde figure parmi les 1% des meilleures universités mondiales. Elle est reconnue mondialement comme une université de recherche de pointe.
Classements mondiaux: 79ème dans les universités les plus internationales du monde du Times Higher Education, 125ème dans QS World Universities Ranking, la 5ème ville la plus habitable au monde.