Si vous êtes en couple, cet article va certainement vous intéresser, et inutile de vous cacher que certains points risquent d’être un peu sombres. Mais ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous rassurer (ou pas). Être en couple entre étudiant d’écoles, être en couple entre étudiant de prépa et d’école, etc… Est-ce réellement possible une fois arrivé sur le campus ?

 

Partons d’un constat simple : être en couple, c’est déjà avoir des sentiments pour une autre personne, partager des moments intimes avec elle, et enfin créer une alchimie unique avec cette personne. A première vue, la recette parait simple, mais l’arrivée en école constitue un réel changement avec la prépa, et cela sans épargner les mentalités. Il ne dépendrait donc pas seulement de nous d’être en couple ? Bien sûr que si, mais la vraie question serait plutôt : n’est-il pas plus difficile d’être et de rester en couple lorsque nous sommes étudiants en école de commerce ?

 

Il y a plusieurs cas de couple en grandes écoles de commerce : les couples mi-école mi-prépa, les couples en école, et enfin les couples mi-école mi-autre chose. Avec un tel cursus proposé, la vie de couple peut passer à la trappe. À commencer par la première année, lorsque nous arrivons dans un environnement totalement opposé à nos années de prépa. Nous sommes clairement tous excités à l’idée de rentrer en école et faire connaissance avec d’autres personnes, et surtout d’évacuer toute cette pression accumulée durant ces années de prépa. Le stress à terme procure une très grande quantité d’hormones stimulantes dont l’adrénaline et la noradrénaline. Une fois arrivé en école, c’est tout le contraire et c’est l’hormone calmante acétylcholine qui a tendance à prendre le dessus. L’arrivée en école est donc un changement important, et le doute peut également très vite s’installer concernant notre vie de couple, inutile d’avouer que l’environnement n’est pas très propice, et la combinaison soirées+WEI+distance peut avoir raisons de nous. Pour cela, j’invoque le Théorème de Novembre !

 

 

Quel est ce fameux Théorème de Novembre ? La légende voudrait que l’arrivée en école constitue une plongée dans un tout nouveau monde plein d’opportunités inconnues auparavant. D’autre part, il existe également d’autres étudiants qui ont connu une vie de couple parsemée d’embûches. Mais dans tous les cas, il y a un dilemme, car les personnes en couple rentrant en école sont nombreuses, et cela n’est pas envisageable pour celles et ceux qui ont su se contenir toutes ces années. C’est pourquoi, l’histoire raconte que si vous êtes en couple en arrivant en école, vous le serez également et heureusement en novembre, mais hélas, avec un autre partenaire. Il y a toujours des exceptions et certains se retrouveront simplement célibataire (ce qui n’est pas un problème en soi !). Pour le bonheur des uns et le malheur des autres, le théorème de novembre frappe fortement en grande école, mais heureusement il y a des survivants (moi par exemple).

 

Heureusement, nous sommes plusieurs à avoir survécu à ce fameux théorème de novembre, malgré les nombreuses épreuves (stages, césure, échange à l’étranger…). D’ailleurs, pour celles et ceux que ça peut rassurer, sachez qu’une étude sur l’homogamie éducative indique que les étudiants d’écoles de commerce ont 25 fois plus de chance de trouver un conjoint du même diplôme. Il est donc fortement possible de trouver l’amour durant votre cursus, voire peu de temps après, ne perdez donc pas espoir !

Pour étayer notre propos, nous avons donc obtenu le témoignage d’une étudiante en 2ème année à IMT-BS. Cette dernière nous livre donc ce qu’elle pense du Théorème de Novembre.

“Le théorème de Novembre est un peu une croyance qu’on t’inculque dès le début de l’école. Tu parles de ton couple et les gens te diront direct fais attention au Théorème de Novembre”. Il y a beaucoup d’inconscience derrière ces propos, mais également une part de vérité. Ce Théorème montre tout simplement qu’il peut y avoir beaucoup de décalage entre ce que ton copain/copine vit et ce que toi tu vis. Si ton amoureux/se est en dehors de l’école, tu pourras toujours lui expliquer, il ne comprendra pas tous les tenants et aboutissants de ton école (ses principes, ses traditions, des problèmes spécifiques). S’il est dans l’école, tu peux avoir des brouilles avec la vie associative, les listes ou la jalousie. Autre point, il faut admettre que lorsque tu arrives en école, tu entres dans le palais des tentations. Tu peux pecho, tu peux t’amuser et c’est vraiment dur de résister. Souvent, la tentation est proche mais il faut savoir dire non. Ton couple vaut mieux qu’une histoire d’un soir. Tout est question de ce que tu veux pour ton futur et de ce que tu as envie. J’ai donc survécu au Théorème de Novembre.”