Ecoles

L’ESCP Europe absorbe Novancia

L’ESCP Europe absorbe Novancia
Mehdi Cornilliet

Le 7 juillet dernier, la CCI Paris Ile de France a confirmé par un communiqué de presse la fusion sous la marque ESCP Europe de l’école européenne et de Novancia. Le Dean de l’ESCP Europe, Frank Bournois l’a annoncé à ses étudiants par mail. Voici l’extrait utile de ce mail envoyé à ses étudiants :

Bolstered by the success of its European Bachelor, launched in September 2015 on the London Campus, and in response to increasing demand by French top level baccalauréat students who wish to start international curricula, ESCP Europe now intends to accelerate the development of this programme offered in 3 years on 3 campuses and in 3 languages, by launching it in France.

Today, thanks to the Chamber of Commerce and Industry of Paris Île-de-France, we may seize the opportunity to accelerate our strategic development by opening a second campus in Paris. This modern campus, built in 2011 and located rue Armand Moisant close to Montparnasse, hosts the Novancia school.

As from September 2017, the ESCP Europe Bachelor will open in Paris, where, in the environment of national undergraduate programmes offered by European competitors (London School of Economics, Bocconi, etc.) it stands out as the only European alternative of excellence to national programmes.

With a consolidated surface of over 50,000 m2, the Paris premises of ESCP Europe will allow to further develop our Executive Education training activites and host our in-house European incubator. With two downtown campuses, ESCP Europe holds its unique position of French Grande Ecole located in the heart of Paris.

This decision, voted today by the elected representatives of the Chamber of Commerce and Industry of Paris Île-de-France, gives ESCP Europe the critical size and the optimal conditions to engage the autonomisation process, scheduled for 2017.

S’ensuit une petite série de questions-réponses dont on retiendra :

Will the Novancia alumni join the ESCP Europe Alumni community?

No, the Novancia community will continue to exist separately. The CCIR has not announced the closing of the school, therefore it is clearly not a merger.

The Novancia Bachelor and Master will however cease to exist and ESCP Europe files an application with the Ministry in order to take over the French Bachelor visa for the extension of its own Bachelor in Paris. In this way ESCP Europe will not have to wait for 6 years to obtain the Bachelor visa for its programme, which is clearly a competitive advantage.

The Novancia Bachelor and the ESCP Europe Bachelor are two separate programmes, from two different schools, with different pedagogical approaches.

What happens to the current Novancia students?

They will complete their studies and awarded a Novancia degree.

La disparition programmée de Novancia

Nous apprenons donc que l’ESCP Europe récupère un deuxième campus à Paris, celui de Novancia…mais aussi que cette dernière devient une coquille vide dans la mesure où ses deux principaux programmes, Bachelor et Master, disparaîtront. Le bachelor sera repris par l’ESCP Europe, qui l’intégrera au sein du sien lancé en septembre 2015 à Londres, et le Master fermera ses portes. Les étudiants d’ores et déjà inscrits dans ces programmes les achèveront et seront diplômés de la marque Novancia. Indépendant de l’école, le réseau d’anciens de Novancia continuera toutefois d’exister, mais sera privé de sang neuf.

Le renforcement indéniable de l’ESCP Europe

Alors que d’autres écoles sont aujourd’hui obligées de s’engager dans des douloureux processus de fusion pour grossir, l’école s’épargne ce processus, très risqué pour l’image de marque qu’elle a construite au fil des années. Rappelons que l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris avait fusionné avec l’EAP (European School of Management Studies) en 1999. En 2009, l’ESCP-EAP est devenue l’ESCP Europe, affirmant haut et fort l’identité européenne de la plus ancienne école de commerce du monde. Aujourd’hui, aucun risque de voir naître une nouvelle dénomination ESCP Europe-Novancia, la seconde marque étant vouée à disparaître.

Comme l’explique Frank Bournois dans son mail aux étudiants, ce rapprochement est un excellent moyen pour l’ESCP Europe d’avoir un second campus à Paris intramuros, idéalement situé près de Montparnasse. L’école y établira également son incubateur ainsi que ses programmes de formation continue, très rentables.

A terme, l’école devrait ainsi accueillir 1500 étudiants supplémentaires, en plus des 4000 actuels. Un gain de taille non-négligeable et nécessaire pour rivaliser avec les deux autres parisiennes. En effet, l’ESCP ne dispose que d’un budget de 84M€, alors que celui d’HEC s’élève à 113M€ et celui de l’ESSEC à 117M€. En absorbant Novancia (budget de 25M€), l’école se rapproche des autres écoles du haut de tableau et dépasse KEDGE (95M€), l’EDHEC (90M€) et emlyon (85,5M€).

Des étudiants sceptiques

Depuis la réapparition du projet de rapprochement l’ESCP Europe et Novancia, les étudiants manifestent leur désarroi. Leur pétition réunit plus de 1950 signatures. Ils dénoncent notamment la précipitation d’une telle décision avant l’adoption du statut d’EESC en janvier 2017 mais aussi un prétendu manque de cohérence stratégique entre le bachelor “business developer” de Novancia et celui de l’ESCP Europe, appelé à former des dirigeants d’entreprises. Les étudiants craignent dès lors un affaiblissement de leur marque ESCP Europe :

“Comment peut-on se construire une image de marque cohérente, forte et durable avec des diplômés aux niveaux de compétences non homogènes ?”

S’ils soulignent le fait que certaines marques comme le MIT, Stanford ou Harvard tirent leur puissance du très haut niveau de leur diplômés, nous pouvons également reprendre l’exemple de l’ESSEC. L’école basée à Cergy-Pontoise et à Singapour a crée en 1975 un programme undergraduate, sous le nom d’EPSCI puis l’a rebaptisé BBA ESSEC. Il semblerait que l’école ait réussi à construire son image de marque cohérente, forte et durable, même avec des diplômés aux niveaux de compétences non homogènes. Ce faisant, nous savons désormais tous qu’être diplômé de l’ESSEC ne signifie pas forcément que son admission y a été drastique, étant donné la relative sélectivité du programme post-bac. Mais ce n’est pas pour autant que ceux qui sortent du programme grande école sont dévalorisés sur le marché de l’emploi.

In fine, il semblerait que seules deux écoles de management peuvent poursuivre leur croissance sans intégrer de post-bac : HEC et l’INSEAD. Si la dernière ne délivre que des MBA ainsi que des PhD, HEC axe son développement sur les programmes en formation continue ainsi que sur son MBA, où elle essaye de rivaliser avec sa concurrente de Fontainebleau.

Différentes stratégies de la part de ces écoles donc, mais en fin de compte, un développement qui fait toujours sens. Reste à voir comment la direction de l’ESCP Europe gérera cette absorption.

Ecoles
Mehdi Cornilliet

Fondateur du groupe Up2School (Business-Cool, Major-Prépa et Forum-Commerce) et étudiant à HEC Paris.

More in Ecoles

Business-Cool - 2016