Carrière

Les rêves de carrière des prépas

Les rêves de carrière des prépas
Nicolas Berrou

Dans un récent communiqué de presse, l’EDHEC NewGen Talent Centre, un centre d’expertise de l’EDHEC sur les comportements des diplômés de Grande École, a publié les résultats de sa 4ème enquête sur les nouveaux rêves de carrière des étudiants de prépa. L’enquête a été réalisée auprès de 1275 étudiants de 20 ans en moyenne.

 

Ont été abordés des sujets comme le sens que les préparationnaires donnaient au travail, leur conception du monde de l’entreprise, la dimension internationale et entrepreneuriale de leur parcours souhaité, et le secteur où ils souhaitent évoluer. Bien qu’évoluant encore dans un monde fermé et scolaire qu’est la classe préparatoire, ses étudiants ont étonnamment montré une réelle connaissance du monde de l’entreprise qu’il contemple avec un regard neuf : la grande majorité considère l’entreprise avec enthousiasme comme un lieu de challenge et d’innovation.

 

Le résultat confirme le changement majeur dans les nouvelles aspirations des grandes écoles : l’heure n’est plus à la formation de jeunes loups de l’audit et de la finance, mais à la formation d’hommes et femmes ambitieux qui souhaitent, s’épanouir, contribuer, entreprendre et que leur travail ait un réel impact au quotidien.

 

Ce souhait d’avoir un impact quotidien se reflète dans les résultats de l’enquête : 36% des préparationnaires souhaitent créer leur propre entreprise dans les 5 ans, portés par le challenge qu’un tel défi représente. Notons, de même, la percée de l’économie sociale et solidaire, qui est le secteur visé par près de 23% de préparationnaires, contre 14% en 2014. Enfin, près de 60% des étudiants en classe préparatoire se projettent dans une PME, contre 50% en 2014. Preuve que les grandes entreprises attirent de moins en moins. De même, 8 jeune sur 10 plébiscitent l’autonomie et la responsabilité en entreprise.

 

La dimension internationale des ambitions des étudiants se fait de plus en plus sentir, preuve que l’étranger attire toujours de plus en plus et que les écoles ont su s’adapter à cette ouverture grâce à une kyrielle de nouveaux programmes. Ainsi, près de deux tiers des jeunes souhaitent démarrer leur carrière à l’étranger, la préférence étant donnée aux États-Unis, au Royaume-Uni et à l’Allemagne. Malgré cela, 58% des sondés souhaitent faire le choix de l’Europe.

 

Notons cependant quelques différences non négligeables entre les hommes et les femmes : les femmes plébiscitent toujours plus le marketing, le luxe et l’évènementiel alors que leurs partenaires masculins préfèrent la finance, le conseil et l’audit. Le souhait de s’épanouir et de contribuer se retrouve bien plus chez les femmes qui s’imaginent volontiers dans des structures associatives ou caritatives.

 

Lire l’enquête :

Les aspirations des Prépas

More in Carrière

Business-Cool - 2016