Featured

Final 6 – Foot féminin – La grosse rubrique d’Ezyy (1/3)

Final 6 – Foot féminin – La grosse rubrique d’Ezyy (1/3)
Mehdi Cornilliet

Quels favoris ? Quelles forces et faiblesses ? La présentation des 12 équipes finalistes de la Coupe de France Point.P des ESC by Business Cool, premier sur le sport dans le monde des écoles. Voici le premier article des trois consacrés à la compétition que l’on publie aujourd’hui.

On commence avec le foot féminin et un coup d’œil aux résultats des deux premiers tours.

 

Poule A

KEDGE Bordeaux aka “Les Chibrettes”

Des latérales gauches qui marquent des sextuplés oklm (cc Perrinne), des anciennes qui ont fait la gloire de KEDGE Bordeaux dans les Coupes de France passées (cc Delphine, Karen, Céline, Léa et Léa), des nouvelles bien déterminées à apporter leurs pierres à l’édifice, une équipe soudée qui a mis 33 buts en 3 matchs qualificatifs sans en encaisser un seul et qui vient de remporter le challenge Ecricome haut la main en infligeant notamment un 10-0 des familles (puis 3-2 en finale) aux championnes de France en titre de NEOMA Rouen…

Bon, on va pas parler ouzbèke 136 ans : les Chibrettes viennent à Clairefonfon pour faire du dirty; et tel Zlatan à Paname elles comptent bien “arriver comme des Princesses et repartir comme des légendes”.

 

HEC Paris aka “Le FHF” (Fille HEC Football)

“Tactiquement je n’ai jamais rien vu d’aussi beau que le 3-0 de la Juve vs Barça et le FHF” Ludovic Giu… Bon j’avoue la citation est inventée mais il n’empêche qu’elle n’est pas forcément déconnectée de la réalité !

Pour faire simple : vous êtes dans une sacrée mouise si vous en avez pris 2 et que vous prévoyez d’en mettre 3 face à HEC. En termes de foot, c’est très solide derrière (cc Atalante aka Mme Propre) et au milieu. En termes de jeu, ça subit pas mal du fait de leur défense à 3 caractéristique (lorsqu’elles évoluent à 8) mais ça prend peu de but et surtout ça procède en contre avec des joueuses de couloir plutôt véloces (Si vous entendez un “Carolina para ti”, pensez à activer le mode défense de folie au risque de vous prendre une contre-attaque de l’espace tout droit inspirée des plus beaux 100m d’Usain Bolt).

La spéciale ? La victoire 1-0 (contre ESSEC en universitaire, emlyon et Audencia en CDF) made in Chelsea à l’époque de Drogba et Di Matteo.

 

emlyon aka “Les Pintades”

Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il s’agit de descendre dans votre cuvette pour vous exploser“, Lauriane alias chevilles en carton la veille du Derby Rhône-Alpes 2016/2017.

Voilà qui est dit et qui annonce la couleur ! Après avoir battu GEM 3-1 cette année en foot féminin pour la première fois depuis #404ErrorAnotherVictorynotFound; les Pintades et leurs 2 super-coachs (ex Ligue 2 féminines, rien que ça!) sont en passe de populariser le “guérilla football”. Marquage à la culotte avec respiration haletante dans le cou (cc Flore et Ines), tacles à 2 pieds pour faire paniquer l’adversaire même quand elles ont la balle (cc Claes), fractionnés incessants avec la même tête que toi quand tu courses ton pote qui t’a volé des Pépitos (cc Lolo, Caro, Alex, Clara, Mathilde et Pauline), gardienne qui plonge sur le ballon comme si ses frais de scolarité en dépendaient…

Bref, attendue de personne et malgré des absentes de marque (Marine, Mélissa, Claire et cie), l’emlyon pourrait bien être la surprise de la compétition, un peu comme le Cameroun à la CAN (Perpetue tu ranges ton drapeau maintenant, c’était juste une métaphore).

Poule B

GEM aka “Les Matera’Zouz”

Clairefontaine, samedi 22 avril, 8h00.

Casque posé sur la tête, “Mask off – Future” dans les oreilles, Sara s’enjaille gentiment dans sa salopette et ses crocs avant de casser des reins comme never. Plus technique que ton pote Keny qui zouke sur du Franky Vincent, la grande absente du derby sera bien là à Clairefonfon : Messi en séminaire en Ligue 1. Pour le reste de cette équipe hétéroclite, les Matera’zouz pourront composer avec des joueuses atypiques : une gardienne qui confond 6 mètre et “goal-à-goal” (la légende raconte qu’elle rêve secrètement de marquer de sa surface), une capitaine aussi à l’aise avec son corps que Matuidi (après une soirée arrosée) lui valant de nombreuses chutes et le surnom de “Croûte”, une défense PTFC (Protège-Tibias Fortement Recommandés) à 3 comme on les aime aussi appelé le “Rideau de Fer” mais surtout un groupe complet qui a déjà battu HEC, ESCP et Kedge Bordeaux cette année puisque les Matera’zouz sont championnes de France 2017 d’Urban Soccer.

Bref, toujours avec un représentant en Final 6 depuis que Point P est de la partie, Grenoble est à la coupe de France, ce qu’Axelle Red est à la musique… GEM GEM tes yeux (lol)

 

ECSP Europe aka “Le ClubFoot”

GUESS WHO’S BACK ? Telle la team rocket dans Pokemon, la SCEP est de retour pour vous jouer un mauvais tour. Grandes absentes du Final 6 de l’an passé, le ClubFoot ESCP sera bien représenté cette année chez les garçons comme chez les filles. Le CF aura la chance de s’appuyer sur des individualités capables de faire des différences à tout moment.

Faciles vainqueurs 3-0 de la vaillante équipe de Kedge Marseille et emmenées par Mèl la capitaine, buteuse et bout-en-train emblématique de la team (RDV à 1’50; plaisir d’offrir : https://www.facebook.com/CDFPointP/videos/1417661598295940/); les Passy (12 ans de foot dont 1 année en U18 à l’ES Genas Azieu où elle affrontait les sections jeunes de l’OL et de l’ASSE; rien que ça…), Marie, Pauline et consort ne comptent clairement pas faire de la figuration.

 

NEOMA Rouen aka “Les Buts-à-Frange”

En plus d’avoir hérité du groupe de la mort, les Buts-à-Frange auront l’immense défi d’enchaîner 2 matchs en seulement deux heures contre deux des favorites du Final… Mais on aurait tort de sous-estimer les championnes de France en titre qui ont pour objectif de réitérer l’exploit de l’an passé ! Ainsi, et malgré leur défaite en finale lors du challenge par la plus petite des marges contre les Chibrettes de Kedge Bordeaux, la “bande à Joseph” pourra compter sur une équipe jouant le haut de tableau dans ta ligue Mon Petit Gazon : une défenseuse aussi solide que Rod Fanni (cc Jade), une milieu de terrain tireuse de coup-franc à la Juninho (cc Juliette), une pépite équatorienne à la Valencia en la personne de Nicole et 9 autres joueuses toutes déterminées comme jamais.

Et pour répondre à la question que les anciennes des autres écoles se posent, non Jessica et Anouk ne seront pas de la partie cette année mais qu’importe, les Rouennaises ont de la ressource. Dans leurs couleurs caractéristiques sapins de noël, les BAFs ne feront pas dans la dentelle… “En vert et contre tous”.

 

Featured
Mehdi Cornilliet

Fondateur du groupe Up2School (Business-Cool, Major-Prépa et Forum-Commerce) et étudiant à HEC Paris.

More in Featured

Business-Cool - 2016