Featured

Les OJO 2017 : bilan de trois jours de folie

Les OJO 2017 : bilan de trois jours de folie
Nouha Idrissi

Les OJO, jeux omnisports inter-écoles de commerce sont devenus un événement incontournable durant les 5 dernières années pour les étudiants d’HEC, ESSEC, ESCP, emlyon, EDHEC et Audencia en offrant à ces derniers l’occasion de s’affronter autour de 14 disciplines sportives. Au-delà de la dimension sportive de l’événement, les OJO sont aussi -et surtout- l’occasion pour les différentes écoles de se montrer visibles et pour les étudiants de prouver que c’est leur école qui a la meilleure ambiance. L’édition 2017, qui s’est tenue du samedi 29 Avril au lundi 1er Mai, nous avait promis, en ajoutant GEM à la liste des écoles invitées, encore plus de suspense sur les vainqueurs des trophées du sport, de l’ambiance et du Fair-Play. Promesse tenue.

 

Une ambiance festive…

Pendant les 3 jours qu’ont duré les OJO, les KOPs des écoles de commerce n’avaient rien à envier aux ultras des grands clubs. Les chants, bien préparés et entonnés par les supporters à l’unisson, et, pour les écoles les plus motivées, les tenues vestimentaires (pull tout rouge avec le message “Tous les chemins mènent au Rhône” pour la délégation de l’EM, T-Shirt, écharpe et bandana bleu pour Audencia et tenue orange tape à l’œil pour GEM) suffisaient à montrer, dès le départ, à quel point l’événement était préparé.

La délégation de l’EM, première arrivée sur le campus de l’EDHEC était, malgré 10 heures de bus, déterminée à prouver aux autres qu'”on est chez nous”. C’est sans aucune hésitation que le KOP emlyen a choisi de patienter une heure de plus devant le portail de l’EDHEC pour attendre, en chantant, l’arrivée de GEM et d’Audencia, ses potentiels concurrents pour le trophée de l’ambiance. Dès son arrivée, la délégation d’Audencia a montré sa détermination en soignant son entrée par une mise en scène dont on retiendra une mascotte de lion (représentant l’EM) décapitée et un dauphin (symbole de GEM) défait.

Si les Parisiennes et l’EDHEC, aux délégations moins fournies, ont été un peu plus discrètes, elles ont elles aussi montré leur team spirit, notamment en chanson, lorsqu’elles en ont eu l’occasion. Quand l’EM ressortait son classique “Dans une école du Rhône là-haut, là-haut” et qu’Audencia et GEM se clashaient en musique, la délégation d’HEC a étonnée tout le monde en prouvant qu’elle savait faire preuve d’autodérision avec son chant “Si ton père paye l’ISF tape dans tes mains, clap clap”. Par contre, si toutes les écoles ont su exprimer leurs émotions, personne n’a vraiment compris pourquoi l’EDHEC chantait “Allez, allez, une route avec des arbres, ça s’appelle une allée”.

Les débuts de GEM ont été prometteurs. Leur délégation est arrivée fortement motivée avec des t-shirts à la couleur tellement flash qu’ils ne pouvaient passer inaperçus. Mais s’ils ont tenu tête à Audencia et à l’EM lors du premier clash le samedi matin, GEM était peu préparée à trois jours aussi intenses et, dès le deuxième jour, on ne les voyait plus aux confrontations entre supporters. Néanmoins, la délégation grenobloise est restée présente pour encourager ses sportifs et s’est toujours montrée Fair-Play.

 

… Pour des résultats impressionnants 

Athlétisme :

Côté masculin, c’est Audencia qui a dominé les épreuves de sprint (100m et 400m) tandis que l’EM a raflé 5 places de podium sur 6 pour les épreuves d’endurance (1500m et 10km). Du côté féminin, les résultats ont été plus variés dans la mesure où 5 écoles sur 7 (EDHEC, ESCP, HEC, GEM et Audencia) ont occupé les places du podium pour les épreuves de sprint et d’endurance.

Natation :

Si l’EDHEC est parvenue à occuper la première place au Waterpolo au détriment de l’EM, les nageurs de l’EM se sont bien rattrapés en natation. Sur les 12 places de podium du 50m nage libre, 50m dos crawlé, 50m papillon et 50m brasse, les nageurs de l’EM en ont occupé 10. Du côté des filles, les places du podium ont été assez également réparties entre Audencia, l’EM, l’ESSEC, l’EDHEC et GEM.

Sports de combat :

Les sports de combat constituent indéniablement l’atout de l’EDHEC et d’HEC qui sont mutuellement arrivés 1ère et 2ème au Judo, que ce soit dans la catégorie poids lourd ou moyen. Elles ont par la suite été rejointes par l’EM en boxe française masculine dans la mesure où elles ont toutes les 3 remportées la 1ère place en C1, C2 et C3. Pour la boxe anglaise, c’est HEC et l’ESSEC qui ont remportés les premières places, que ce soit en masculin ou en féminin.

Sports de raquette :

Audencia a parfaitement maitrisé le badminton, que ce soit dans la catégorie féminine ou masculine. Au squash, si l’EM a raflé la première place, l’EDHEC a tenu le coup en s’assurant la 2ème et la 3ème place. Pour le Ping-Pong, l’EDHEC a dominé le jeu en double tandis qu’Audencia est arrivée première en simple masculin et que l’ESSEC a gagné le simple féminin.

Sports de ballon :

Les sports de ballon ont permis à toutes les écoles d’avoir leur moment de gloire. Tandis qu’HEC remportait la première place en handball féminin, l’ESSEC remportait celle du rugby et du volley féminin. L’ESCP a dominé le football féminin et l’EM le volley masculin. L’EDHEC a décroché la première place en rugby, basket et football masculin et Audencia la première place en handball masculin et en basket féminin. Si GEM n’a pas remporté de première place, elle s’est quand même illustrée grâce à une seconde place en football féminin et masculin, ainsi qu’en volley et en basket féminin.

La cérémonie de clôture a été l’occasion de fêter ces belles victoires et les 3 trophées des OJO ont finalement été remis aux écoles victorieuses. Pour sa première année aux OJO, GEM a surpris en arrachant à l’ESSEC son trophée du Fair-Play. Les trophées du sport et de l’ambiance étant dans tous les cas incompatibles, le fait qu’ils soient mutuellement remportés par l’EM et Audencia rendait justice à tout le monde.

More in Featured

Business-Cool - 2016