Pour nombre d’entre vous, il est bientôt l’heure de commencer à chercher son premier stage. Vous avez peut-être déjà quelques idées en tête, quelques entreprises qui vous tentent ou peut-être attendez-vous qu’une offre se présente à vous. On peut répertorier les offres de stages sous 2 catégories : celles des grandes boîtes et celle des petites entreprises avec les starts-ups qui sont dans le lot ! Le choix entre telle ou telle structure dépend de pleins de facteurs, chacun ayant ses aspects positifs et négatifs.

 

Grandes entreprises

Amazon, Google (trop tard pour les stagiaires de 2018 si vous n’avez pas candidaté avant octobre 2017), Apple, KPMG, Lagardère, ces noms vous font-ils rêver pour travailler chez eux le temps d’un stage (voire plus si affinité ?) ? Vous kiffez votre sac Deloitte et avez envie d’avoir la casquette qui va avec ? Le stage en grande entreprise est donc fait pour vous.

 

L‘avantage principal

Le grand avantage de travailler pour un grand groupe, outre évidemment le prestige qu’on associe au nom de l’entreprise, c’est avant tout de vous former à un métier. En effet, vous aurez au fil de vos 6 mois de stage acquis beaucoup d’expérience dans le poste que vous aurez effectué. Vous saurez donc comment être un bon contrôleur de gestion, assistant marketing ou encore business analyst grâce à la formation que l’entreprise va vous fournir. Cela vous sera utile si vous décidez de postuler pour le même poste dans une autre structure. C’est une excellente préparation lorsque vous savez quelle fonction vous voulez poursuivre. Vos journées seront plutôt structurées autour d’une mission que vous devrez mener à bien à coup de tableurs Excel.

 

Volume de travail

Il y a souvent une charge de travail hebdomadaire importante à réaliser, ce qui pourra vous prendre plus de temps que ce que vous pourriez escompter. N’espérez pas travailler 35 heures et puis basta, vous serez amené à dépenser plus, que ce soit au bureau ou chez vous, tant que vous finissez vos missions à la fin de la semaine. C’est donc des journées plutôt longues qui s’offriront à vous, et selon le secteur choisi, vous pourrez être amené à travailler jusqu’à tard le soir.

 

Salaire

Vous êtes généralement mieux payé que dans une start-up et vous bénéficiez d’avantages liés à votre entreprise tout d’abord (vive les yaourts Danone gratuits), des chèques cadeaux éventuellement pour Noel, avec, dépendamment de votre entreprise, des places de cinéma offertes, des réductions pour la salle de sport ou même des voyages à prix réduits pour les plus chanceux ! Merci qui ? Merci patron !

 

Petites entreprises et starts-up

Snapchat, Instagram, AirBnB sont vos entreprises préférées et vous pensez avoir repéré le prochain Uber ? Lancez-vous donc dans l’aventure Start-up ou dans une petite entreprise pour apprendre comment pouvoir lancer plus tard votre structure.

 

L’avantage

Vous apprendrez à être polyvalent. La vie en petite entreprise est très dynamique et vous serez amenés à faire pleins de choses, dans des domaines éclectiques. Vous serez souvent sollicités par vos pairs et pourrez avoir la responsabilité de prendre des décisions cruciales dans votre travail. Vous êtes au cœur même du projet et vos collaborateurs comptent énormément sur vous pour les aider à développer leurs produits. Vous pourrez donc voir vraiment ce qui vous intéresse en touchant sûrement à la fois à la partir marketing, à la compta, au démarchage client, etc…  Tous ces aspects vont faire que vous serez pleinement intégré à l’entreprise et que vos collègues deviendront accessoirement proches de vous.

 

Volume de travail

Le volume horaire est souvent bien plus conséquent qu’en grande entreprise. Vous serez amené à beaucoup travailler pour la startup et on dépasse largement les 35 heures de boulot. Les différentes missions qu’on va vous confier vont vous demander beaucoup de patience et de rigueur. Il se peut aussi que des sujets importants requièrent davantage votre attention et que vous restiez jusqu’à tard le soir à travailler avec vos collaborateurs. Néanmoins les horaires sont souvent assez flexibles et vous pouvez toujours vous arranger pour poser des jours de congés (non payés cependant).

 

Salaire

Le salaire est plus faible qu’en grande entreprise, généralement autour du smic sans plus. Soit environ 700 euros avec tickets restaurant (Sauf exceptions bien entendu). Le patron peut éventuellement vous payer 2-3 pintes pour votre service rendu ! L’argent n’est clairement pas l’argument principal. Néanmoins certains arrivent à continuer à travailler de temps en temps pour la startup après la fin de leur stage ce qui peut être aussi une source de revenue supplémentaire.

 

Conclusion

Si vous avez déjà une idée de ce que vous voulez faire plus tard comme métier et que vous voulez découvrir l’ambiance autour de votre future vocation, le stage en grande entreprise est un bon moyen de vous former à cela. Vous apprendrez donc beaucoup de choses sur le poste vers lequel vous voulez vous diriger, ce qui peut vous aider à devenir meilleur. Sinon, si vous êtes encore indécis sur ce qui vous plaît et que vous souhaitez un peu toucher à tout et être au cœur d’une dynamique, le stage en petite entreprise ou en start-up est un bon moyen de tester tout ça à la fois. Quoi qu’il en soit, au cours de vos études, il est conseillé de faire au moins un stage en petite entreprise voire en start-up et un en grande entreprise dans le but de ne pas vous fermer des portes pour plus tard et d’avoir exploré différentes facettes du monde du travail. En effet, n’avoir que des expériences en grande entreprise par exemple peut vous nuire si vous décider un jour de vouloir rejoindre en startup car il vous faudra un temps d’adaptation que les start-ups ne peuvent pas toujours se permettre. Bon courage dans vos recherches !