Respectivement à ICN BS et Toulouse BS, Jean et Jonas ont imaginé un sac-à-dos high tech, capable de recharger des appareils mobiles grâce à un panneau solaire. Dénommée Rejig, leur marque se développe à grande vitesse, notamment depuis leur campagne de financement participatif via KissKissBankBank. Business Cool a pu s’entretenir avec l’un des deux cofondateurs de ce sac-à-dos révolutionnaire !

 

En quoi consiste réellement ce sac révolutionnaire ? Et quels sont vos autres produits ?

Rejig est né d’un pari ambitieux : fusionner mode et technologie pour concevoir un sac à dos high-tech, tendance et pratique. Grâce à un panneau solaire, il produit de l’électricité qui recharge une batterie, ce qui permet de ne jamais être à court de batterie. Pour le moment, le sac à dos Rejig est notre unique produit mais on envisage d’élargir notre gamme en créant d’autres sacs solaires. Par ailleurs, on s’intéresse de près aux textiles collecteurs d’énergie qui vont permettre de créer des vêtements connectés. L’intégration d’éléments électroniques dans les tissus permettant de capter et stocker de l’énergie est un domaine de recherche qui fait actuellement d’énormes progrès. Il va être possible grâce aux mouvements, à la chaleur ou encore à l’énergie solaire d’alimenter divers capteurs intégrés à nos vêtements. Imaginez un sac à dos dont le tissu même serait une interface pour capter l’énergie du soleil, voire la stocker !

 

Comment vous êtes-vous organisés dans la répartition des tâches ?

On est convaincus que la diversité est la clé. C’est confortable de travailler avec des gens avec qui on est toujours d’accord mais on pense que c’est justement par la confrontation d’idées différentes qu’on peut avancer et innover. Pendant le développement du sac à dos, on a chacun apporté quelque chose : Jonas a fait en sorte qu’on soit à la pointe en ce qui concerne la technologie et j’ai veillé à ce que le design du sac à dos soit cool !

Vous avez récupéré près de 14.000€ via KissKissBankBank, quelle est votre prochaine étape ?

On vient d’atteindre notre objectif de 16 000 € ! On a été témoin dans les premiers jours de la campagne d’un enthousiasme assez exceptionnel pour le sac à dos, ça fait extrêmement plaisir et c’est prometteur pour la suite. Désormais, on souhaite atteindre 30 000 €, ce qui nous permettra de fabriquer le sac à dos dans plusieurs couleurs et d’accélérer notre développement.

A lire aussi : Le partenariat entre l’EM Strasbourg et KissKissBankBank

Sur le long terme, comment voyez-vous le développement de Rejig ?

La mission de Rejig est d’utiliser les nouvelles technologies pour créer des vêtements et accessoires connectés qui permettent d’améliorer nos vies. Comme je le disais auparavant, on s’intéresse aux technologies qui vont permettre de miniaturiser des composants électroniques afin de les intégrer à des vêtements et accessoires.

 

Créer sa propre entreprise, c’était un rêve depuis toujours pour vous deux ?

Je ne crois pas que la création d’entreprise était une fin en soi pour moi ou Jonas. En revanche, on rêvait tous les deux de développer un produit innovant. On a une réelle envie de créer quelque chose qui va être utile et que les gens vont aimer.

 

L’un étudie à Toulouse (TBS), l’autre à Nancy (ICN), c’est pas trop compliqué pour s’organiser ?

Jonas a déménagé à Shanghai en septembre afin d’y faire sa dernière année d’étude. Malgré la distance, on s’est organisé et on a tiré profit des outils numériques pour travailler. On utilise Slack pour communiquer et on s’appelle régulièrement pour faire le point sur les sujets du moment.

 

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui souhaitent se lancer ?

Je pense que le plus important est d’avoir une idée en laquelle on croit. Ensuite, il faut faire tout pour la concrétiser en travaillant dur et en s’entourant de personnes douées.

 

Et pour terminer, pourquoi ce nom “Rejig” ?

Rejig est un mot anglais qui signifie “réorganiser pour améliorer”. On aimait bien la phonétique un peu scandinave et puis le sens du mot allait bien avec l’idée de vouloir donner un coup de jeune à un objet plutôt banal a priori.

Le lien de notre campagne de crowdfunding sur KissKiss est à retrouver ICI