Accueil Ecoles Entrepreneuriat étudiant : le baromètre 2018

Entrepreneuriat étudiant : le baromètre 2018

0
207

Comme chaque année, le concours d’entrepreneuriat étudiant organisé par Petit Poucet permet de dresser un état des lieux des créations d’entreprises par école. Bien entendu, le panel demeure limité et ce challenge est loin de toucher l’ensemble des étudiants entrepreneurs. Néanmoins, l’échantillon de 300 projets (un record pour ce concours) nous permet d’en tirer quelques enseignements.

 

Le profil des étudiants entrepreneurs

Les jeunes entrepreneurs considérés par Petit Poucet en sont à un stade assez avancé de leurs études. Dans les faits, ils ont en moyenne 23 ans et 80% d’entre eux sont encore étudiants (dont 30% sous statut étudiant entrepreneur). 33% des candidats sont des candidates, un chiffre en adéquation avec la moyenne nationale.

Leurs sources d’inspirations sont assez “classiques” : Elon Musk, Xavier Niel, Michel et Augustin, Steve Jobs. Mais on y retrouve quelques noms un peu moins connus comme le restaurateur Alain Cojean, le fondateur d’OpenClassRomms Mathieu Nebra ou encore une entrepreneuse ruinée, Sophia Amoruso.

Les écoles de commerce sont celles qui forment le plus de candidats à ce concours : ils sont 44% à en être issus. 30% viennent d’écoles d’ingénieurs et 26% de l’université.

 

Les écoles les plus représentées

Il va donc de soi que les écoles de commerce figurent en excellente position au sein des écoles les plus représentées :

  1. HEC Paris
  2. NEOMA
  3. Polytechnique
  4. CentraleSupélec
  5. ESSEC
  6. Sciences Po
  7. Paris-Dauphine
  8. emlyon
  9. Arts et Métiers
  10. Institut d’Optique
  11. ESTP
  12. SKEMA

 

Les villes les plus représentées

On retrouve évidemment une majorité de projet dans les villes où ces écoles sont implantées, d’où les très bons classements de Rouen, Reims et Sophia-Antipolis.

  1. Paris
  2. Lyon
  3. Rouen
  4. Lille
  5. Grenoble
  6. Reims
  7. Sophia-Antipolis
  8. Nancy
  9. Bordeaux
  10. Marseille
  11. Toulouse
  12. Rennes

 

Les projets récompensés

Dans l’ensemble, 15 projets ont été récompensés. C’est cinq de plus que l’année dernière.

Le prix d’Excellence a été attribué à Urgentime, une solution d’appel vidéo sans app lors des situations de crises fondé par Anthony Tabuyo, Jovien Chappex et Benoît Datcharry (étudiants à HEC et 42).

Batiphoenix est lauréat de la catégorie Bâtisseurs de demain. Cette startup révolutionne la transformation des déchets du BTP en permettant leur réemploi. Suivent Solen (expert de la luminosité dans l’immobilier) et WindMyRoof (éolienne de toiture modulaire).