Mardi 27 novembre se tenait à l’ESSEC le Derby des Parisiennes, une compétition sportive entre les trois “Parisiennes” : HEC, l’ESSEC, l’ESCP. À l’honneur, 4 disciplines : foot, rugby, basket, boxe. Le programme de la journée était riche :

10h: Accueil des équipes et Cérémonie d’Ouverture
11h-18h: Tournoi 4 disciplines, repas du midi fournis par le BDS
19h30: Cérémonie de clôture et Remise des Prix
20h30: Bouffe collective et before de soirée
22h-2h: Soirée

 

Quelques imprévus qui n’ont rien gâché

Du moins, c’était la théorie. HEC s’est une nouvelle fois désistée, sans doute par peur d’être humilié par la meilleure école, prétextant des “cours obligatoires” et des “quizz”. Bien sûr, il ne s’agissait encore une fois que de “prétextes” (HEC poule mouillée / bon ok le derby était pendant les cours de l’école jovacienne). Enfin, les matchs de rugby n’ont finalement pas eu lieu, des désistements ayant eu lieu du côté de l’ESCP.  Le derby des parisiennes s’est donc transformé en un derby ESSEC-ESCP avec des matchs aller-retour de football et de basket (et un peu de boxe), ce qui n’a rien gâché du plaisir des étudiants qui étaient venus assister au spectacle.

La journée s’est déroulée dans une ambiance de folie, notamment grâce aux supporters des deux écoles, et notamment ceux d’ESSEC Ultra. Les affrontements sont restés bon enfant, à base de mots doux et déclarations d’amour – ceci n’est pas un euphémisme. Nombreux sont les supporters qui sont restés sans voix à la fin de la journée. Néanmoins courageux, ils se sont rendus à la soirée organisée par le Bureau des Sports de l’ESSEC, qui fut une très belle soirée.

 

Place aux résultats

Foot F : victoire de l’ESSEC

Foot M : égalité

Boxe F : victoire de l’ESCP

Boxe M : victoire de l’ESCP

Basket F : victoire de l’ESSEC

Tout s’est joué sur le basket masculin. Si l’ESCP a gagné le match aller avec une avance de 18 points, c’est l’ESSEC qui s’est imposé dans un match retour d’anthologie, avec une ambiance de malade, mais seulement avec 9 points.

Le trophée a donc été remporté par l’ESCP, mais l’ESSEC est loin d’avoir démérité, certes au niveau sportif mais aussi et surtout au niveau de l’ambiance !

 

PS : ESSEC ultra, ESSEC vaincra !