Quels favoris ? Quelles forces et faiblesses ? La présentation des 12 équipes finalistes de la Coupe de France Point.P des ESC by Business Cool, premier sur le sport dans le monde des écoles. Voici le premier article des trois consacrés à la compétition que l’on publie aujourd’hui.

Après avoir analysé le foot féminin, on termine avec le foot masculin et un coup d’œil aux résultats des deux derniers tours qualificatifs pour le Final 6.

 

Poule A

NEOMA Reims aka « Les Jacquots »

Vous voyez le mythe d’Icare ? Piégé dans le labyrinthe de Dédale le gars se fait des ailes il s’en sort en s’envolant mais s’élève tellement haut que le soleil le lui les brûle et du coup c’est la décadence inexorable ?

Bah c’est un peu la story des Jacquots qui en 2015 remportent la coupe de France, au Final 2016 se font sortir en poule et perdent contre NEOMA Rouen en 5ème place et en 2017 perdent leurs 2 pièces maîtresses (Jean-Phi et Félix), finissent avant dernier du challenge… Le plus frustrant dans tout ça c’est que l’équipe a quand même un sacré talent, emmenés par le technicien Pablo les Jacquots parviendront-ils à faire oublier leurs échecs successifs et revenir au top comme jadis ? L’équipe de France en 2010.

 

KEDGE Marseille aka « Le KFC (KEDGE Football Club) »

Fort de sa victoire lors du challenge ECRICOME le week-end dernier (avec notamment un victoire 5-0 contre NEOMA Reims qu’ils affronteront ce week-end) le KFC est l’équipe en forme, que dis-je, FAVORITE de ce Final ! Éliminés prématurément l’an passé par l’emlyon 4 buts à 0 alors qu’ils dominaient copieusement les débats mais butaient sur un portier des grands soirs, les ex-Euromédiens véritable machine à marquer cette année auront à coeur de laver l’affront et de réaliser le doublé historique challenge/coupe de France. Et comme tout favori qui se respecte les « Minots » ont leur propre teaser :

Bref vous l’aurez compris, cette équipe est très tchatcheuse. L’OM de 93.

 

emlyon aka « Les Red Lions »

Savant mélange entre amis des animaux (cc Armand), danseurs fous (Yannick, Skelewu de vendredi à dimanche, ils sont pas prêts 🙈), scouts en guise de latéraux (aussi dit team « une chemise, un foulard »), gars sûrs et surtout « colleurs de petites » comme ils se plaisent à s’appeler, les Red Lions tenteront de conserver leur titre d’une part et aider Rémi à trouver une go avec qui danser le rock lors de la soirée du vendredi d’autre part…
Sinon côté sport c’est pas trop dégueu, et malgré une défaite aux TAB contre GEM lors du derby, les lionceaux ont réalisé de bonnes perf’ en championnat universitaire. Pour faire simple, devant ça va vite, au milieu ça va vite, derrière c’est agressif, et en guise de goal le MVP du dernier Final 6. Bref, Newcastle dans PES6.

Poule B

ECSP Europe aka « Le ClubFoot »

Ça fait match nul contre ICN et ça célèbre pendant 3 semaines sur FB comme l’Algérie quand elle marque un but contre Tahiti en Coupe du Monde… A coup de « La SCEP cest pas Gijon » et de présentation « Le ClubFoot retourne à ClaireFontaine » digne d’un teaser de Thalassa (svp calmez Eliott, même avec son sourire forcé on crame qu’il a envie de tacler le photographe) les scepiens ont fanfaronné 3 semaines durant.

Assurément, l’ESCP est une équipe bagarreuse, difficile a manœuvrer qui se bat toujours jusqu’au bout et à qui le moindre espace suffit pour marquer grâce aux fulgurances de sa superstar Nico Jean. Et c’est ICN qui en a fait les frais lors du dernier tour de Cdf ! Mené tout le match, égalisant a la dernière minute, victorieux aux TAB, le ClubFoot ESCP c’est un peu comme l’équipe de France de Basket féminin lors des JO à Londres. Préparez vous pour des hold-ups a répétition, les braqueurs are in da place.

 

KEDGE Bordeaux aka « Le XI du Chibron »

« Allez, allez chibrons ! Allez allons sharker ! Et tous ensemble choper […] pour l’amour du gibier ! » Voilà qui est dit et qui annonce les ambitions de la bande de potes girondine ! Mais si la bonne humeur et le chinage seront de mise le vendredi soir, les bordelais auront tout de même le trophée dans un coin de leur tête.

Et pour cause : auteur d’une très belle saison déjà (champions académiques 2017) et de retour 2 ans après leur dernière aventure au Final 6, le XI du Chibron arrive à Clairefontaine avec un goût d’inachevé après leur défaite en finale du Challenge Ecricome 2-1 face à leurs frères ennemis de KEDGE Marseille alors que les bordelais menaient 1-0 toute la première mi-temps !

Sérieux outsiders, cette équipe soudée #becdepoules au jeu physique risque de nous enjailler tout le week-end durant à coup de chants emblématiques pour soutenir leurs potes des chibrettes comme il y a deux ans à Clairefonfon. Tony Yoka et Estelle Mossely aux J.O. de Rio.

 

EDHEC Nice Aka « L’inconnu du tournoi »

Dans le groupe de Kedge Marseille lors du premier tour les azuréens avaient subi la loi des Minots 2-1; avant de se qualifier aux TABs contre TBS lors du 3ème tour. Mais c’est que pour leur première de l’ère Saint-Gobain, l’EDHEC aura à cœur de jouer les premiers rôles et de montrer qu’ils ne sont pas la pour être trier les lentilles.

On espère que leur cri de la victoire rythmé par des crampons qui s’entre-choquent retentira aussi souvent que possible… « En tout cas on te le souhaite » (les vrais comprendront).