Certaines écoles de commerce ont décidé de mettre fin aux traditionnels Week-End d’Intégration dès 2018. Les débordements et les risques auront-ils eu raison de cet événement historique et incontournable ?

 

Un passage incontournable pour les “1A”

Le WEI est l’événement phare de l’entrée en école de commerce. En effet, les étudiants en première année partent le temps d’un weekend encadrés par les membres du Bureau des Élèves dans un lieu souvent paradisiaque. Des activités sportives et ludiques sont organisées pour rapprocher les étudiants et créer une cohésion au sein de la promotion. Généralement, les étudiants d’écoles de commerce proviennent de différents horizons et il y a souvent une appréhension, la peur de se retrouver seul ou de ne pas se plaire. Cet événement permet donc de faciliter l’épanouissement et l’intégration des nouveaux étudiants en école de commerce.

Certains BDE n’hésitent d’ailleurs pas à s’autoriser quelques excentricités pour faire de leur WEI quelque chose d’inoubliable. En témoigne, cette année, la présence des rappeurs Kaaris au WEI d’HEC et de Mister You à celui d’Audencia.

 

Un événement autrefois largement associé au fameux “bizutage”

Les WEI de nos aînés avaient quelque chose de plus corsé que les nôtres… Certains BDE d’antan usaient et abusaient de la confiance (ou parfois de l’indifférence) de l’administration de leur école pour faire de cet événement festif un véritable calvaire (au moins le temps d’un après-midi) aux néo-intégrés. Sous le terme de bizutage se retrouvaient des jeux souvent humiliants pour les primo-entrants, dont se délectaient avec joie leurs aînés qui, eux aussi, avaient eu à passer par là. La médiatisation de faits divers sordides a depuis provoqué un durcissement de la loi (ou plus exactement une application plus systématique de celle-ci) et un contrôle accru de l’administration des écoles, qui encadrent désormais davantage le contenu des WEI afin d’éviter que leur institution fasse les gros titres des journaux pour de mauvaises raisons.

 

Le WEI traditionnel menacé

Malgré la quasi-disparition de ces pratiques, le WEI traditionnel est de plus en plus menacé. En cause, les débordements présents chaque année, notamment liés à la consommation excessive d’alcool de certains étudiants. Les écoles craignent donc toujours de connaître un scandale grave qui nuirait à leur réputation. Bien qu’ils restent minoritaires voire inexistants, ces « incidents » ont donné mauvaise réputation à ces Week-End d’Intégration. Faire voyager des centaines d’étudiants est périlleux et il y a forcément toujours quelques frictions et certains abus. A l’heure des réseaux sociaux, où la viralité d’une information “croustillante” atteint son paroxysme, il est tentant pour une école de lisser le plus possible sa communication pour se prémunir de toute détérioration de son image… on comprend dès lors que du côté des gestionnaires, le WEI ne soit pas pas nécessairement en odeur de sainteté.

 

Quelle alternative au WEI ?

Les écoles ont pensé à d’autres systèmes pour intégrer les petits nouveaux, et les nouvelles propositions ne font pas l’unanimité. A l’ESCP a eu lieu un séminaire « moderne, ambitieux et qualitatif ». Force est de constater que les étudiants sont souvent déçus et craignent un séminaire totalement verrouillé par l’administration, à l’image de cet étudiant souhaitant garder l’anonymat « c’est dommage d’en arriver là alors qu’on a tous dépassé la vingtaine d’années. Faire payer à tout le monde le manque de tenue de 2-3 étudiants est injuste». A Toulouse Business School, un étudiant témoigne : « l’administration a mis son grain de sel dans ces événements après des irrégularités lors des WEI organisé en Espagne ». L’école a aussi souhaité répondre de manière pédagogique, avec la mise en place de séances de sensibilisation aux risques liés à l’alcool et aux drogues et un code de conduite remis en main propre aux étudiants.

 

Une affaire à suivre

Dans l’ensemble, les écoles cherchent tout de même à aboutir à une solution équilibrée. S’il y aura bien toujours un événement traditionnel au début de l’année dans toutes les écoles, le WEI tel qu’on le connait aujourd’hui pourrait être considérablement modifié. La frustration est importante pour celles et ceux attachés à ce que représente cet événement dans la scolarité des étudiants. Le bras de fer entre représentants des élèves et directions ne fait donc que commencer…