Sophie nous raconte dans les détails sa rentrée à TBS. Et ça commence très mal !

 

Une équation à 8 inconnues

Tout a commencé par un cours de Finance. Nous sommes le jeudi 13 septembre et après avoir découvert notre nouveau directeur de formation initiale, M. Olivier Guyottot, avoir eu le droit à un plan détaillé des bibliothèques et des restos du coins, avoir fait la présentation de TBS Alumni et de la Fondation, toute la nouvelle promotion se retrouve dans un amphi à attendre un cours sur « la théorie de l’agence dans la gestion des conflits d’intérêt ». On se regarde un peu tous du coin de l’œil espérant à une blague, et puis on voit un jeune « prof » arriver ; pas le temps pour les « bienvenus » ou les « félicitations », on enchaine directement avec une équation à 8 lignes (peut-être que j’abuse un peu mais ça faisait peur). Les dix premières minutes on y croit moyen. Puis arrive la vingtième minute et on commence à flipper en se demandant si c’est vraiment un prof qu’on est susceptible d’avoir. La trentième minute, c’est la minute de la libération. Vous connaissez la discrétion des associations à TBS ? C’est normal, elle n’existe pas. Après une « erreur » de diapo, c’est la quintessence de l’ambiance Toulousaine qui rentre en trombe dans l’amphi. Ils doivent être une cinquantaine à entrer en courant, chantant, dansant et en nous disant de nous diriger à l’extérieur du campus. Il est 17h15 et mon intégration à Toulouse commence à peine.

 

Un “SWAT” ?

On fait la connaissance de nos « SWAT » (Sois Welcome à TBS). Toute la promo est découpée en petits groupes d’environ 50 personnes mélangeant L3 et M1. Ensuite c’est libre, le but est clairement de découvrir un peu de monde. Je retrouve d’ailleurs une fille que j’avais croisée à la cafétéria et on se dirige tous ensemble vers le Foyer qu’on peut, je pense, qualifier de fierté nationale à TBS.  Bien entendu le principe de SWAT sera alimenté par une liste de défis, histoire de montrer que notre SWAT est le meilleur. Mais zéro pression pour une personne peut-être un chouia timide au début comme je le suis. Les gens sont sympas et le principal but pour le moment est de se frayer un chemin jusqu’au bar du Foyer. Il doit être 18h, je fais partie du SWAT numéro 7 et j’ai prévu d’aller boire un verre avec la fille rencontrée à la cafét.

 

Open bouffe

Le lendemain (vendredi 14 septembre) on peut, si intéressé, aller voir la présentation du parcours Audit le matin. Mais l’après-midi est, elle, ponctuée des activités proposées aux étudiants qui ont acheté la TBS Box (à 31€). Cette box vous permettra d’avoir accès à toutes les activités proposées par les associations durant une semaine (entre la rentrée et le wei). Il y a beaucoup d’activités mais aussi pas mal de shotgun pour les activités les plus prisées. J’active donc le mode stalkeuse de la page facebook pour avoir accès à la péniche le soir même. Ça paye et j’ai rendez-vous à 17h30 devant TBS pour un long tour de péniche avec les associations le Petit Tou, Sup d’Oeno (donc oui, il y avait du vin) et TBcook (et donc oui j’ai pris 2kg). Pour ceux qui n’ont pas eu le shotgun, une visite du Capitole était proposée ainsi qu’un cinéma (le tout gratuitement avec la box). J’ai rencontré trois filles adorables sur la péniche. En sortant, on se balade dans Toulouse et sur la très célèbre place Saint Pierre où avaient lieu des expositions. Il est minuit, on termine dans un container place Saint Pierre à regarder une expo photo.

 

Le week-end ne sera pas des plus reposants. Le samedi est organisé l’urban day et également l’urban night. L’urban day se déroule sur la place juste derrière l’école, entre food truck japonais (rien que sentir le tonkatsu j’ai encore pris 1kg), les tote bag à personnaliser, les concerts, les danseurs de hip-hop, et une immense machine qui propulse les gens dans les airs (même si je ne suis pas assez courageuse pour le faire j’ai pris beaucoup de plaisirs à voir la tête des gens quand ils sont propulsés). J’ai à peine le temps de faire un aller/retour chez moi que je dois déjà y aller pour l’amphi de présentation du WEI. Et comme vous le savez tous, notre wei de 4 jours a vu débarquer Moundir et Colonel Reyel. Mais ça j’y reviens plus bas.  L’Urban Night débutera juste après l’amphi de présentation, après un shotgun pour la soirée privatisée. J’ai déboursé 17€. Pour ce prix-là, le bar est privatisé jusqu’à 22h et on a le droit à un repas (un burger à composer soi-même avec frites et poulets + 2kg) et également à 3 consommations. Le lendemain, départ pour Sesquieres à 12h devant TBS. Un bus nous emmène au bord d’un lac où les chanceux au shotgun ont pu réserver une place pour faire du wakeboard. Pour les autres, c’est yoga, nems, rillettes et crêpes à volonté, bubble foot et combat de gladiateur. Le tout agrémenté d’une possible baignade et d’une inévitable bronzette. On est dimanche soir, j’ai un peu bronzé, je suis crevée et j’ai rendez-vous à 8h30 au campus.

 

Le début de semaine s’annonce créatif ! On commence à 8h30 par la présentation des Ateliers « Think & Create ». J’en avais entendu parler grâce à la plaquette mais je n’avais pas plus creusé que ça. Au final, je suis très agréablement surprise. J’ai déjà ciblé l’atelier « SMART » qui me permettra d’organiser un évènement à Toulouse et l’atelier « Entreprenariat innovant ». J’ai rendez-vous à 14h dans un second bâtiment de l’école pour le Forum des Ateliers Think & Create, histoire de faire un choix définitif. Entre-temps, je shotgun un tour un petit train avec l’association Easyjob pour découvrir les bons spots de Toulouse. J’y retrouve une copine et une nouvelle amie Russe qui s’amuse à nous apprendre sa langue natale (échec cuisant pour ma part). Pour les autres, une course d’orientation est organisée : la Pink Race. Au final, on se retrouve tous vers 19h à la cafet de TBS où le Bureau de l’Humanitaire nous offre un repas. Le soir même, c’est la première soirée de l’année et le BDE va nous en mettre plein les yeux avec une soirée déguisée commençant par la lettre « E ». Bien entendue tous les SWATS s’activent pour être les plus beaux à la soirée « E comme ». On est lundi soir, j’ai choisi l’atelier SMART, je sais dire bonjour en Russe, j’ai le ventre rempli et le thème de notre SWAT, c’est les Emirats.

 

Le mardi, la journée est plus studieuse le matin avec la présentation de la démarche RSE. La plupart ne savent pas de quoi il s’agit. Dans mon cas je me rappelle encore de ma première veille juridique sur le thème de la RSE. Le temps de voir les actions mises en place par TBS et de faire un « test » pour avoir une base individuelle que certains sortent déjà leurs portables pour shotguner la seconde péniche de la semaine. Pour ma part, je me dirige vers le Front Office pour voir mon groupe pour l’amphi de l’après-midi sur la sensibilisation aux addictions. Pour être honnête, je m’attendais aux discours habituels qui se concluent par « la drogue et l’alcool c’est mal » mais j’ai été très agréablement surprise par la présentation et surtout par les intervenantes qui nous ont vraiment stimulés. La journée se finit de manière beaucoup plus légère avec la présentation des campagnes associatives ainsi que le village associatif pour trouver l’association de nos rêves. Mon choix se porte sur le Bureau de l’Humanitaire, UNA l’association pour promouvoir la culture asiatique, le Trophée des Arts et la Welcome Team pour les étudiants étrangers. On a jusqu’au lundi suivant pour postuler, inutile de vous dire que les questionnaires seront envoyés le mercredi soir juste avant le wei de 4 jours. Le soir, c’est apéro électronique. Pour ma part, je me suis inscrite au « Connect’in » qui est un petit rassemblement d’alumni dans un restaurant à côté de TBS où on peut échanger autour de pizzas, légumes, tapas, … (+1 kg). On est mardi soir, j’ai encore trop mangé, et je me dépêche d’aller dormir pour le test de langue du lendemain.

 

Test de langue

Mercredi matin, 10h : test de langue LV2 pour l’espagnol et l’allemand. Devant ma feuille, je me rappelle que je suis nulle en langue, et que la casa de papel n’a pas permis de me rendre bilingue. Ça dure 1h30, je ne les vois pas passer. Midi, je sors de la salle. De toute façon, c’était juste pour faire les groupes de langue. A partir de là, je ne pourrai que progresser. À 14h, on nous présente le Career Starter ainsi que le Business Starter. On y a accès via notre intranet de l’école et je rentre chez moi avec l’idée de créer mon profil, histoire de ne pas louper un stage intéressant et de récupérer les dates pour TBStart (un coaching de 5h pour bien structurer votre projet) et pour TBSeeds, l’incubateur de l’école. J’assiste à l’amphi de 15h30 pour nous présenter les ressources documentaires et apprend que la bibliothèque est juste en face de chez moi et ferme à 20h. Je peux aussi réserver une salle avec une application smartphone. Mon cerveau rempli de projets et de choses à faire, j’oublie le dernier shotgun de la péniche et le shotgun de la visite du capitole à vélo. Je me dirige tranquillement vers une friperie de Toulouse histoire de trouver de quoi me déguiser pour les 3 AW et SAT du wei qui arrive. Il est 18h30 quand je rentre, je commence ma valise pour le wei et je remplis le document pour TBStart.

 

WEI incoming

Aujourd’hui c’est le départ au WEI qui se déroulera à 2h30 de bus de TBS. Les amphis du matin sont super condensés mais également super importants. C’est avec un énorme soulagement que j’apprends que je peux effectivement, avec les notes suffisantes, passer 3 ans sur 4 à l’étranger. Je rentre, sur mon nuage, le temps de boucler ma valise et de dire au revoir à mon appartement pour les 4 jours à venir. Il est 15h00, je suis sur la place derrière TBS, je fais partie de l’équipe numéro 2. Notre couleur c’est le rouge et notre nom c’est les Sabang. Comme vous l’avez compris, notre thème c’est Koh Lanta et le but sera évidemment de remporter le totem. Il est 19h quand on arrive dans notre camping. Pas le temps de poser les valises, on se dirige vers un espace où, 2 minutes plus tard, Moundir arrivera pour attribuer les premiers points de ce Koh Lanta. Equipe par équipe, on passe devant Moundir pour qu’il juge notre cri de guerre préparé pendant les 2h30 de trajet de bus. Une fois ceci fait, direction les bungalows pour poser nos affaires et on court (littéralement parce que j’avais super faim) dans la grande tente pour manger. On se donne rendez-vous à 21h, habillé de circonstance car les premiers After Work et SAT auront pour thème : aventurier et jungle. Un Moundir attribuant les points des cris de guerres et se prêtant au jeu des photos et un concert du BDA en extérieur plus tard on se retrouve dans une salle avec DJ. On est jeudi, il est minuit, je suis déjà crevée mais ça va plutôt bien.

 

 

Le lendemain matin, debout à 9h30. On va directement chiller à la piscine en attendant le brunch à 11h. J’essaye de bronzer sans succès mais me laisse quand même tenter par les toboggans. Après un énorme brunch, on retourne rapidement à la piscine avant de se diriger vers la plage où ont lieu les premières activités de ce Koh Lanta d’exception. Munis de notre t-shirt aux couleurs de notre équipe (fournis avec un bandana et un énorme tote bag remplis de cadeaux… et j’adore les cadeaux), on se dirige vers le premier face à face contre l’équipe bleue. On gagne la première manche, ils gagnent la deuxième. On fait une troisième manche et on perd injustement. Je suis à deux doigts de crier au scandale. On continue avec un tir à la corde, un puissance quatre d’anthologie et d’autres activités où j’alterne entre joie et début de grève. Pour se remettre de nos émotions, on retourne vers la piscine pour une pool party avec DJ Alex en guest mais j’avoue que je préfère me poser dans le jacuzzi et bouger en rythme ma tête plutôt que me déhancher en plein milieu de la « piste ». Vers 22h, on retrouve le BDA suivie de mon coup de cœur de ce WEI : Os’kar Sax. Tous habillés en sirène, en poisson, en marin ou encore en nageur, on se déhanche en même temps que ce saxophoniste de génie avant de se diriger vers le SAT. On est vendredi, il est 23h, j’ai essayé de faire un make up de sirène et j’admire un saxophoniste.

 

 

Dernier vrai jour du WEI, pas le temps d’aller à la piscine, on va directement manger (je ne compte plus les kilos). On chille à la piscine toujours à la recherche du bronzage que je n’ai pas et on retourne à la plage pour, cette fois-ci, profiter des activités proposées : kayak, paddle, bouée tractée, jeu gonflable sur l’eau et en dehors, épreuve de dégustation. Un holy plus tard, je me retrouve de nouveau en maillot de bain pour le très célèbre apéro mousse. Il y a tellement de mousse qu’on ne se voit plus, mais on finit quand même par aller manger et se préparer pour accueillir le meilleur guest de ce wei : colonel reyel. Vous vous doutez bien de la suite : garçons et filles chantent tous en cœur et même parfois plus que le célèbre colonel. On est samedi, il est 22h30 et on est tous retournés en 2011.

 

Dernier jour avant la rentrée, il est 9h quand on ouvre les yeux. Le temps de ranger le bungalow, de faire ses valises, de déjeuner et de profiter un petit peu de la piscine, et nous sommes déjà dans le bus pour rentrer. On est dimanche 23 septembre, il est 16h00 je viens de rentrer chez moi, j’ai passé dix jours à découvrir les associations et à profiter de leurs événements, j’ai pris au moins 10 kilos mais je suis bien contente d’avoir choisi TBS.

 

Tu veux en savoir plus sur TBS ? On te propose un Pékin Express solidaire : Into To the Ride ! Tu es plus corpo et tu lorgnes sur la Junior Entreprise ? Pas de prob’, découvre ESCadrille, la JE la plus titrée d’Europe ! Ou alors peut-être que tu préfères l’entrepreneuriat, découvre l’interview d’Amine et Hector, les gagnants du Startup Weekend TBS 2018.

 

Subscribe to our mailing list

*
indicates required