Voilà un projet des plus atypiques ! Etudiant à Audencia BS, Pierre a choisi de passer une année à sillonner les brasseries d’Europe et de partager son expérience sur son blog. Forcément, chez Business Cool, on a voulu en savoir plus.

Dans la même veine des projets originaux, on vous conseille les interviews de Paul et Nicolas qui parcourent l’Amérique latine à vélo pour rencontrer des entrepreneurs et celle de François et de Hugo, nos baroudeurs de l’innovation en plein tour du monde.

 

Peux-tu présenter ton parcours en quelques mots ?

À propos de mon parcours scolaire, j’ai fait un bac ES puis une prépa ECE au lycée Saint Paul à Lille pendant 2 ans, avant d’intégrer Audencia Business School en 2016.

De quand date ta passion pour la bière et les brasseries ?

Ma passion pour la Bière artisanale est venue assez naturellement, petit à petit. D’abord j’habite dans les Flandres Françaises, c’est une région sûrement propice à la découverte de la bière, on la croise d’une façon ou d’une autre dans ma région. Ensuite j’ai eu la chance de goûter des bières très bien faites, de la Brasserie Thiriez ou du Pays Flamand notamment; et comme je suis très curieux je me suis intéressé sérieusement à ce produit à travers beaucoup de livres, d’articles, des dégustations et des rencontres depuis maintenant plus de 2 ans.

Comment l’idée de ce tour du monde a germé dans ton esprit et quand as-tu décidé de franchir le pas ?

Alors c’est un tour d’Europe et non un tour du monde ! Pour une question de budget d’abord et ensuite parce que l’Europe offre bien assez d’excellentes bières et de brasseries à découvrir. Au départ c’était donc juste une passion, qui devait le rester à côté de mes études. A Audencia comme beaucoup de monde en école de commerce j’ai été vite désintéressé des cours et je n’avais plus vraiment d’objectif ou de motivation. Et quand faire des soirées devient ta seule perspective je me suis dit qu’il y avait un problème.

En parallèle, je savais qu’Audencia offrait l’opportunité à quelques étudiants de prendre une Année de Projet Individuel. En fait si on a un projet solide et construit on peut prendre une année de “pause”. Par exemple je sais qu’une étudiante fait l’apprentissage de l’arabe dans des pays du Moyen Orient. Je me suis dit que je devais à tout prix utiliser cette opportunité pour me lancer dans ce projet un peu fou ; faire un tour d’Europe de la Bière. Alors dès novembre j’ai commencé à écrire mon dossier, je savais qu’il devait être béton pour un projet comme le mien, et il a été accepté en fin d’année scolaire.

Comment Audencia a réagi quand tu leur as présenté ton projet ?

Audencia en tant qu’administration n’a pas eu de réaction à proprement parler, je pense qu’ils ont eu l’objectivité d’étudier mon dossier d’API (Année de Projet Individuel) comme ils ont étudié tous les autres dossiers, et je les remercie de ne pas avoir eu d’a priori. Pour ce qui est des autres étudiants, bien sûr j’ai entendu la remarque “Bien joué tu vas te mettre des cuites pendant un an !”, c’est un projet qui fait sourire, ce que je comprends. Mais en fait mon but est de montrer qu’il y a une vraie “culture bière”, que c’est un produit qui se déguste et qui est au moins aussi riche que le vin sans en avoir les défauts un peu “élitistes”. J’essaie de montrer une vraie diversité et le savoir-faire de nombreuses Brasseries artisanales sur mon blog, à travers mes rencontres, ce n’est pas une année de cuite.

Quels sont les étapes de ton tour d’Europe ?

Ca a commencé chez moi, dans les Flandres, où il y a beaucoup de belles Brasseries. Ensuite j’ai continué entre Paris et Bruxelles, pour aujourd’hui élargir définitivement mon tour à l’échelle Européenne. Je serai la semaine prochaine à Londres, puis Manchester, Oslo, Copenhague, etc.

Enfin, à titre personnel, qu’espères-tu apprendre pendant cette année à sillonner les brasseries de différents pays ?

D’abord, je prends beaucoup de plaisir chaque jour à vivre ce tour de la bière, c’est peut être le plus important. Ca m’a permis de retrouver un intérêt et une motivation. Je suis un grand grand fan de bonnes Bière, et avoir l’occasion de parler à des professionnels, sur le Brassage, leur spécialité, leurs produits, leurs histoires et les mettre en avant c’est passionnant.
J’ai 21 ans et je en sais pas ce que je veux faire plus tard (heureusement?). C’est aussi l’occasion pour moi de me donner le temps de réfléchir sur ce que je veux faire après Audencia, et sur “qui je veux être” plus tard. En fait c’est peut être une “étude de marché” intuitive. Petit à petit je me dis qu’il serait intelligent de pouvoir capitaliser tout ce que j’apprends cette année pour mon avenir professionnel.