Après deux ou trois années en classes préparatoires, en BTS, en IUT ou à la fac, la rentrée en école de commerce sonne comme un nouveau départ. Les étudiants y découvrent un tout nouveau monde. Pour celui des anciens prépas et universitaires : c’est celui de l’entreprise, souvent bien éloigné de leurs anciens enseignements. Pour cette rentrée 2016, quels sont les dispositifs mis en place par les écoles ? Comment font-elles vivre ce nouvel environnement à leurs étudiants ?

 

Le premier contact avec l’école

Presque partout, une intronisation en école a lieu. Qu’elle prenne la forme de cérémonie de rentrée ou bien d’un amphi animé par les directeurs, toutes constituent un moment fort pour les étudiants : il s’agit de leur premier contact avec ceux pour lesquels ils ont tant travaillé pour leurs concours ! Si la tradition de la cérémonie de rentrée des étudiants en première année s’est interrompue cette année à HEC, d’autres écoles innovent pour faire de ce premier contact un moment fort et marquant de l’expérience étudiante.

 

Le défi logistique des écoles multicampus

Lorsqu’une école dispose de plusieurs campus, l’organisation de ce premier contact avec l’école relève d’un défi logistique majeur. A NEOMA, la rentrée est décalée d’une semaine entre les deux campus afin de permettre aussi bien aux rémois qu’aux rouennais d’avoir un contact physique avec les directions de leurs programmes. SKEMA a fait le choix inverse : la cérémonie de rentrée à lieu simultanément sur l’ensemble des campus. Vers midi (décalage horaire oblige), les campus de Lille, Paris, Sophia-Antipolis, Suzhou, Raleigh et Belo Horizonte sont connectés pour une cérémonie de rentrée commune. Grâce à cette solution de visioconférence développée en interne, l’école multicampus permet à chacun de ses étudiants de vivre la rentrée partout instantanément.

ecrans-skema
A SKEMA, les 6 campus mondiaux sont interconnectés par visio !

 

Les expériences de rentrée

Pour que chaque admis endosse le costume d’étudiant en école de commerce, les écoles multiplient les initiatives d’immersion en école par des jeux. A NEOMA, les étudiants doivent travailler autour d’un concept d’entreprise et les meilleurs sont présentés en amphi devant toute la promo. D’autres écoles optent pour des séminaires de rentrée, à l’image de l’ESSEC où les étudiants ont plongé dans ce nouveau monde à travers des conférences, autour des startups par exemple. A SKEMA, un séminaire était organisé autour de la thématique du Big Data, avec notamment la venue de Gilles Babinet, entrepreneur en série et digital champion.

Enfin, presque partout est organisé le fameux WEI (Week-End d’Intégration). Grâce aux lois contre le bizutage, ces WEI ne sont plus que des week-ends festifs à base d’animations la journée et de soirées une fois le soleil couché. Rien de mieux pour souder une promo !

 

Les premiers recrutements d’associations

Alors que les listes pour les campagnes JE/BDE/BDA/BDS/etc. commencent à prendre forme, les assos commencent en général leur recrutement auprès des étudiants en première année fraîchement intégrés. Qu’il s’agisse d’entretiens de cooptation (plus ou moins sérieux!), d’immersion dans la vie associative à travers des conférences de présentation des assos ou des premières participations aux événements, les étudiants en deuxième année préparent avec soin l’intégration de leurs successeurs, et de ceux avec qui ils vont désormais passer la plupart de leur temps.

 

Puisque Business Cool est un site fait par des étudiants et pour des étudiants en école, il contiendra de nombreux témoignages autour des écoles. Pour le premier, nous avons demandé à Gaëlle de partager ses premières impressions sur l’EDHEC.

 

Le témoignage de Gaëlle, étudiante à l’EDHEC :

En arrivant à l’EDHEC, je me suis sentie soulagée. Plus de prépa, plus de concours, et surtout un campus [NDLR : lillois] exceptionnel. J’avais l’impression d’entamer une nouvelle vie (c’est d’ailleurs un peu le cas).

Les premiers jours ont été très dynamiques, notamment grâce au business game et aux vidéos que l’on a du réaliser en équipe. Ça nous a permis de rencontrer pas mal de monde, en particulier les gens de notre cohorte. C’était sympa ! De quoi entamer notre vie à l’EDHEC tranquillement.

Enfin, « tranquillement »… C’était sans compter les événements organisés ! Resto, bar, boite… De quoi nous faire bouger un peu le soir et découvrir la vie nocturne lilloise ! Puisque vous le savez sûrement, mais Lillle est la première ville étudiante de France, donc ça bouge vraiment beaucoup! Et c’est super sympa d’y habiter.

Et très vite, les cours ont commencé, avec un peu plus de travail que ce que j’imaginais. Mais ont surtout commencé les recrutements des associations ! On a hâte d’intégrer nos assos et d’en finir avec ce statut de « nobode ». Et vous verrez que les assos ont l’air très importantes au sein de la vie d’un étudiant de l’EDHEC. Et ça c’est top, les 56 assos ont vraiment l’air d’être encore plus géniales les unes que les autres !

En attendant, le WEI arrive. J’ai hâte de voir ce qui nous est réservé pendant ce weekend de 3 jours, mais avec deux OB (open bar) annoncées et des journées mouvementées… On risque pas de s’ennuyer ! Bref, une rentrée très différente des précédentes. L’adaptation n’est pas toujours évidente, j’ai eu personnellement un peu du mal à m’adapter tout de suite, mais finalement on s’y fait assez vite ! Allez, ce témoignage doit se finir, j’arrive à mon WEI. Je vous dis, à bientôt à l’EDHEC !