Ce mercredi 4 avril se tenait une conférence de presse organisée par deux Grandes Écoles post-bac: l’ESSCA et l’Efrei. Les deux directeurs généraux, Samir Ayoub pour l’école de management angevine et Frédéric Meunier pour l’école d’ingénieurs du numérique, ont scellé une “alliance stratégique durable”.

 

Deux écoles aux nombreux points communs

Les deux écoles partagent nombre de points forts. Reconnues d’intérêt général (et donc labellisées EESPIG), membres de la Conférence des Grandes Écoles et tournées à l’international, elles existent depuis 110 (ESSCA) et 80 ans (Efrei).

Sans aller jusqu’à parler de fusion, les deux écoles comptent capitaliser sur leurs complémentarités. Pédagogie, développement international, innovation et recherche ainsi qu’optimisation des ressources : telles sont les quatre pistes de collaboration prévues.

 

Des double-diplômes entre les deux écoles

L’alliance pédagogique permettra aux étudiants de bénéficier de l’expertise en management de l’ESSCA et en ingénierie de l’Efrei.

 

Un bachelor en Marketing Digital ESSCA-Efrei

Ce cursus, accessible dès le baccalauréat, est ainsi décrit par le communiqué de presse :

“Le 1er né de cette alliance pédagogique permet en 3 ans après le baccalauréat d’obtenir le Bachelor Marketing Digital de l’ESSCA, et le diplôme niveau II de « Responsable en stratégie digitale et gestion de projets » d’Efrei Paris. La polyvalence de ce cursus allie compétences managériales et technologiques en proposant des contenus en management, marketing et finance, mais également en stratégies digitales, gestion de l’image ou connaissances informatiques. L’objectif est de former des managers de l’économie digitale capables d’accompagner la transformation numérique des entreprises. Un semestre se déroule à l’international en 2e année, et des stages sont proposés tout au long de la formation, avec une possibilité d’alternance en 3e année. Cette formation ouvre dès la rentrée 2018 à Paris (50% à l’ESSCA Boulogne et 50 % à Efrei Paris), Bordeaux et Lyon (sur les campus ESSCA).”

Un double-diplôme ingénieur/manager et manager/ingénieur

A l’issue des quatre années de formation au sein de l’ESSCA ou de l’Efrei, les étudiants pourront obtenir le diplôme (grade Master) de l’autre école à l’issue de deux années d’études supplémentaires. Enfin, les étudiants des PGE des deux écoles pourront suivre des cours dans l’autre école dès leur première année.

D’autres Mastères Spécialisés (MS) et Masters of Science (MSc) seront proposés par la suite.

 

Un développement international commun

Si l’ESSCA dispose de 6 campus français (Angers, Paris, Aix-en-Provence, Bordeaux, Cholet et Lyon), elle est également présente à Budapest et Shanghai, l’Efrei ne dispose que d’un campus parisien. D’où une mutualisation des efforts afin d’augmenter leur implantation à l’international. Il est également prévu une mutualisation de leurs partenariats universitaires. L’ESSCA permet à ses étudiants de découvrir 55 pays avec ses 225 universités partenaires, tandis que l’Efrei n’en dispose que de 93.

 

Des alliances dans l’innovation, la recherche et l’optimisation des ressources

Les deux écoles partageront leurs efforts dans la mise en place de nouvelles pédagogies. Leurs laboratoires de recherche feront également l’objet d’un rapprochement. L’entrepreneuriat, “fer de lance des deux écoles”, sera la spécialité qui bénéficiera le plus de cette alliance, dans la mesure où “la majorité des projets des jeunes entrepreneurs ont un caractère digital et demandent donc des compétences hybrides, managériales et techniques”.

Enfin, c’est également dans l’optimisation des ressources, et notamment des coûts fixes, que cette alliance prend corps. Systèmes d’information, RH, finance ou encore campus constituent des sources de dépenses qui, mutualisées, permettent de réaliser d’importantes économies. On rappelle que ces deux écoles sont associatives, privées et qu’elles n’ont pas un but lucratif, comme l’ensemble des Grandes Écoles labellisées EESPIG.

 

« Ces pistes et projets sont non exhaustifs et nous n’avons fait qu’effleurer pour l’instant le champ des possibles qu’offre cette alliance stratégique.
Évènements en commun, rapprochement de nos associations étudiantes, et autres compétitions inter-écoles font ainsi partie des nombreux autres projets qui sont envisagés dans le cadre de cette alliance exceptionnelle. Nous n’en sommes qu’au début et l’avenir est devant nous. » ont précisé les deux directeurs.