Depuis plus de 40 ans, les programmes post bac se mettent à fleurir dans les grandes écoles de commerce. Source conséquente de revenus pour les établissements et offrant de belles opportunités de carrière, ils tendent progressivement à s’imposer comme une alternative crédible aux fameux programmes Grande École post-prépa avec toutefois quelques différences notables.

 

 

Quels sont les différentes catégories pour les programmes post-bac ?

 

Les programmes post-bac se scindent en 3 cursus principaux :

En premier lieu, les bachelors (bac+3) qui constituent le modèle français des undergraduate et correspond à un niveau licence. Ces formations destinées à inculquer les fondamentaux du management tout en mettant l’accent sur l’opérationnel sont le plus souvent complétées par un master, mais permettent également de rentrer directement sur le marché du travail. C’est sur modèle que sont notamment basés les programmes post-bac de l’ESCP Europe, d’Audencia ou encore de l’INSEEC.

Viennent ensuite les BBA (Bachelor in Business Administration), qui sont eux issus du modèle américain et diplôment d’un bac+4, l’équivalent d’un Master 1. Cette formation, avec son volet international doublé d’un lien étroit avec le monde professionnel, est souvent mise en avant, et est dans la moitié des cas suivie d’une entrée dans la vie active, ou également complétée par 1 an de master. L’EM Lyon, l’EDHEC et l’ESSEC ont notamment choisi le format du BBA pour leur programme post-bac.

Enfin nous avons les programmes Grande Ecole ou Master In Management accessibles après le bac diplômant en 5 ans et offrant le grade de master. Ces formations sont le plus souvent plébiscitées par les étudiants désireux de sortir de l’école avec le grade de master sans passer par le labeur intense des classes préparatoires. C’est le cas notamment de l’IESEG, de L’ESSCA ou de l’EM Normandie (celle-ci également accessible en post-prépa).

 

 

Comment y accède-t-on ?

 

Ces formations correspondent toutes à des choix d’orientation et de carrière de la part des étudiants bien définis en fonction de leurs objectifs et de leurs attentes mais elles ont quasiment toutes en commun une sélection sur concours. Que ce soit via des banques d’épreuves telles que Sésame, Accès ou Link ou des concours propres à chaque établissement, ils permettent tous d’intégrer une grande école juste après le bac avec une sélectivité plus ou moins importante en fonction des écoles visées. On constate une relative homogénéité parmi les profils des étudiants postulant à ces formations au niveau des filières suivies. En effet, un peu plus de de la moitié des admis sont issus de la série ES, viennent ensuite les étudiants de série S pour un peu moins de la moitié des admis et pour finir une très faible proportion de profils issus des séries L et STMG.

 

 

Quels sont les coûts de ces formations ?

 

Les cursus post bac ne dérogent pas à la règle de l’augmentation des frais de scolarité, bien que ceux-ci restent de manière générale inférieurs à ceux de des master in management post-prépa du Top 15. Ils représentent néanmoins un investissement financier conséquent pour des tarifs allant de 8400 € à 12 500 € par an, attention tout de même car les programmes post bac en 5 ans sont bien souvent autant voire plus coûteux  que les meilleurs programmes Grande Ecole.

Un problème subsiste cependant du côté du post-bac matérialisé par des écoles peu scrupuleuses affichant des publicités mensongères qui peuvent être perçues comme une tentative de dol. En effet, certains établissements n’hésitent pas à faire miroiter de juteuses opportunités de carrière aux futurs étudiants alors que leurs programmes ne sont bien souvent pas reconnus par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Afin de réaliser sereinement ses choix d’orientation, il est recommandé de se renseigner via les classements officiels ou de se renseigner sur les établissements membres de la conférence des grandes écoles.