Colloque GROUPE AGRICA aux Salons de l'Aveyron à Paris le 16 juin 2016.

Le PGE de l’INSEEC SBE, détenteur de la prestigieuse accréditation AMBA, attire depuis de nombreuses années des profils divers grâce à un concours spécifique « Admission Parallèle » ou « Admission Sur Titre (AST) » appelé concours Evolution 1 (bac+2) et 2 (bac+3/4). Parmi les nombreuses forces de l’école figure l’alternance. L’INSEEC SBE fut en effet l’une des premières écoles à proposer, dès la fin des années 1990, de concilier apprentissage à l’école et en entreprise à ses étudiants de l’époque.

Cursus professionnalisant et lucratif, l’alternance est un parcours extrêmement séduisant et fortement plébiscité par les étudiants. C’est ce qu’explique dans la vidéo qui suit Romain, diplômé de l’INSEEC SBE en 2014 :

 

Isabelle Barth, la Directrice Générale de l’INSEEC SBE, a accepté de répondre à nos questions sur l’importance de l’alternance pour le PGE de l’école.

Selon vous, pourquoi le Master Grande Ecole de l’INSEEC SBE est considéré comme l’un des PGE de référence en matière d’alternance ?

Tout d’abord parce que l’INSEEC a été une des premières écoles françaises post-prépa et post-bac+2 / bac+3 et 4 à proposer son PGE en alternance dès 1996. Cette longueur d’avance nous a permis de constituer un réseau de milliers d’entreprises et de milliers de diplômés ayant collaboré avec l’INSEEC dans le cadre de l’alternance. L’INSEEC a donc développé une expertise et une expérience quasiment uniques en France. Concrètement, il y a donc tout un système d’accompagnement et de coaching pour permettre aux étudiants d’optimiser leurs chances de trouver un contrat, et c’est ce qui fait la différence au niveau des recruteurs.

 

Quel est l’intérêt de faire son cursus en alternance ? Les étudiants obtiennent-ils exactement le même diplôme Grade de Master visé que s’ils suivaient leurs études en rythme classique ?

L’alternance, c’est pouvoir faire le Programme Grande Ecole d’une Grande Ecole de Management française sans payer de droits de scolarité et tout en recevant un salaire (salaire minimum net de 927 euros en M1 et 1186 euros en M2). Et aujourd’hui, obtenir ce niveau de diplôme en alternance est totalement passé dans les mœurs et est même plébiscité par les recruteurs… qui font confiance par centaine à l’INSEEC, compte tenu de son savoir-faire.

 

Pouvez-vous nous parler de l’importance de l’alternance au sein du Master Grande Ecole de l’INSEEC SBE ?

En dernière année de M2, 1 étudiant sur 3 est en contrat d’alternance, en particulier sur le campus de Paris… ce qui est un vrai plus pour développer l’alternance compte tenu du nombre d’entreprises présentes en Ile de France. Nous ouvrons l’année prochaine les contrats d’apprentissage sur les campus de Bordeaux et de Lyon, ce qui devrait encore augmenter les possibilités offertes aux étudiants. En tout, on parle de 592 contrats d’alternance dont 376 sont des contrats d’apprentissage pour l’année 2018-2019.

 

Comment l’école aide-t-elle l’étudiant à trouver un contrat ?

L’accompagnement est un l’élément clé du succès de l’INSEEC en matière d’alternance. Si le candidat est admis suite au concours d’entrée (les prochains concours Evolution ont lieu le 23 mai et le 15 juin) et qu’il s’est positionné sur un cursus en alternance, il est contacté par les équipes alternance de l’école et rentre dans un processus qui va inclure des ateliers d’écriture de CV ou de lettre de motivation, des séances de formation pour vendre un contrat et convaincre une entreprise de se tourner vers cette solution, de job dating « Spécial alternance » – le dernier a réuni plus de 100 entreprises partenaires – SFR, Thales, FNAC Darty, Capgemini… sur nos campus de Paris, Bordeaux et Lyon- Bref c’est tout un écosystème vers lequel se tournent les entreprises au moment de rechercher leurs alternants.