Pour commencer comme il se doit, peux-tu te présenter ?

Hello ! Je m’appelle Erwan et pour ce qui vous intéresse, je suis maintenant en troisième année de double diplôme ingénieur-manager entre GEM (Grenoble Ecole de Management) et l’EISTI (Ecole Internationale des Systèmes du Traitement de l’Information).

 

Globalement quel a été ton parcours ?

Après le baccalauréat, j’ai rejoint une classe préparatoire ECS au lycée Carnot, à Paris. Une des principales raisons qui m’a poussé à choisir GEM (plutôt qu’Audencia ou l’option de cuber) était justement ce double diplôme avec l’EISTI. Si Audencia propose également un double diplôme ingénieur, j’ai préféré celui de GEM qui collait plus avec ce que je voulais faire (finance). L’EISTI propose en effet différentes spécialisations en informatique et mathématiques, notamment en mathématiques financières.

 

Qu’as-tu pu faire lors de tes premières années à GEM (stage, asso…) ?

Je n’ai été en rien limité à GEM par ce double diplôme. J’ai choisi de rejoindre l’association Le HUB, qui soutenait financièrement et logistiquement les autres associations de GEM et qui était (et est toujours) composée de membres adorables <3. Lors de ma seconde année à GEM, j’ai pu rejoindre au premier semestre le parcours trilingue de mon école. Au second, j’ai eu la chance de partir en échange, à Pace University (New York), pour des spécialités en finance. En ce qui concerne les stages, j’ai réalisé à la fin de ma première année un stage en contrôle de gestion dans une entreprise aéronautique. J’ai été ensuite consultant Data & Analytics dans une boite de stratégie digitale pour mon stage de seconde année. Je suis très content des stages que je suis parvenu à obtenir et je pense vraiment que j’aurai eu bien plus de difficultés à les avoir sans ce double diplôme.

 

Quelles ont été les raisons qui ont motivé ton choix pour postuler au DD ingénieur avec l’EISTI ?

La principale raison était que je voulais ne pas uniquement avoir un « simple » diplôme d’école de commerce. Rapidement, en m’intéressant aux différentes possibilités, j’ai souhaité faire un double diplôme ingénieur pour les débouchés qu’il propose. En outre, la possibilité d’obtenir avec l’EISTI un titre d’ingénieur en mathématiques financières représentait pour moi un gros point positif car sans savoir avec précision ce que je souhaitais faire en entrant en école, je me voyais bien me diriger en finance. Finalement, avec du recul et les deux stages que j’ai effectués, je compte toujours travailler en finance de marché mais plutôt en tant que Data Scientist, ce qui me sera possible grâce à la spécialité Data Science proposée à l’EISTI.

 

D’ailleurs, comment ça se passe pour postuler à un tel DD (processus, nombre de candidatures,…) ?

Il me semble que les procédures pour postuler à un double diplôme ingénieur-manager diffèrent pas mal entre les écoles. A GEM, le choix doit être fait avant même la rentrée en première année. Tous les étudiants issus de classe préparatoire peuvent y accéder, y compris donc les ECE et les ECT, ce qui n’est pas toujours le cas (certaines écoles ne proposent leur double diplôme ingénieur qu’aux étudiants issus de prépa ECS). Il n’y a pour l’instant pas de sélection à l’entrée, néanmoins, un écrémage se fait au fur et à mesure entre les abandons (principalement) et ceux à qui l’on ne donnent pas l’opportunité de continuer quand le niveau est jugé insuffisant (rare, car les personnes qui prennent ce double diplôme et qui n’abandonnent pas sont généralement motivées pour aller au bout). Toujours dans le cas de GEM, ce double diplôme se déroule en 4 ans. Les deux premières années se font à GEM avec des cours à distance de l’EISTI, en visio-conférence. Les deux dernières à l’EISTI, que nous rejoignons en deuxième année de cycle ingénieur, avec quelques obligations pour GEM concernant l’examen de sortie. A noter que ce double diplôme empêche de faire une année de césure, mais nous avons malgré tout 4 stages à réaliser, un par an.

 

Au quotidien (cours, exigence de travail,…), ça donne quoi de faire ce DD ? As-tu par exemple l’occasion de découvrir le quotidien étudiant de ta « deuxième école » (associations,…) ?

Les cours à distance que l’on reçoit durant nos deux années à GEM sont assez individualisés et ne sont pas un problème si l’on sort avec un bon niveau de mathématiques de classe préparatoire. En revanche, les choses se corsent nettement en arrivant à l’EISTI. Nous ne faisons pas véritablement l’équivalent de ce que font les « vrais » ingénieurs pendant leur première année si bien que nous avons un certain retard à rattraper sur le tas, en plus des cours qui ne sont pas évidents. La vie associative et de campus est forcément moins riche qu’à GEM, du fait de la plus petite taille de l’école. L’esprit des associations est aussi très différent. Alors qu’à GEM la plupart des associations mènent des projets ou des évènements, à l’EISTI, les associations sont plus des regroupements de personnes qui partagent un goût pour quelque chose (jeux de société, jeux vidéo, cinéma…)

 

En sortant de l’école, que penses-tu faire ? Quel rôle va jouer ta double formation, très recherchée des entreprises, dans ce choix ?

Idéalement, j’aimerais rejoindre une boite de conseil pour travailler en tant que consultant en data science dans l’industrie financière. Mais je ne reste pas figé et je suis ouvert à d’autres propositions ;). Cette double formation sera forcément mon plus grand atout puisque les métiers de la data se prêtent parfaitement bien à ce double profil.

 

La question qui tue : si tu devais choisir entre GEM et l’EISTI, tu irais où (et pourquoi) ?

Bien que d’un point de vue purement professionnel je pense que j’aurais intérêt à prendre l’EISTI, comme en témoigne le salaire moyen à la sortie (encore) plus élevé à l’EISTI qu’à GEM et les nombreuses propositions d’emploi avant même l’obtention du diplôme, je prendrais certainement GEM. A moyen terme, je pense que je ne m’y serais pas retrouvé d’avoir un profil purement programmeur/mathématicien. Dans les métiers de la data, j’ai d’ailleurs une préférence pour l’analyse de données que pour la programmation pure et dure.

 

Un mot de la fin ?

Oubliez vos fantasmes sur l’English Track ou la JE de votre école. LE must pour faire la différence auprès des recruteurs est très clairement aujourd’hui le double diplôme ingénieur-manager (mais rien ne vous empêche de faire les trois). En plus, cela ne représente pas forcément un effort financier : dans mon cas je n’ai eu à payer que deux années à GEM (au lieu de trois) et deux années à l’EISTI, bien moins onéreuses…

 

Si tu as aimé l’interview, tu peux ajouter Erwan Delanne sur son LinkedIn 😉

 

Et si tu veux en découvrir plus sur GEM, on te propose de découvrir leur nouveau lieu de formation en Turquie. Ou sinon, tu peux tout simplement découvrir ce qui s’est passé au WEI GEM 2018, avec notamment Kavinsky, Feder, et Vald !

 

Subscribe to our mailing list

*
indicates required