C’est au tour d’Ornella Toubiana, toute nouvelle (et première !) présidente de GEM ONU de nous révéler tous les secrets de GEM, des anecdotes d’Escapade au dewei asso.  Cette parisienne convaincue est tombée amoureuse de la petite ville perchée en haut des montagnes et compte bien y rester encore une année pour faire vibrer le couloir asso et profiter de la vie trépidante d’étudiante à GEM.

 

Avant l’école

Ton parcours avant ton intégration (lycée et prépa) ?

J’ai fait un bac S spé maths au lycée puis j’ai enchainé un an en prépa ECS puis deux ans en ECE.

Tes notes aux écrits ?

 17,4 en maths

16,5 en maths II

15 en Eco

9 en dissertation (je n’ai pas accroché avec le sujet)

10 en contraction de texte

12 en anglais

17,5 en espagnol, ma surprise du concours ! Je ne m’attendais pas à obtenir une telle note, la grammaire espagnole étant difficile.

Ton oral d’entrée à GEM ? Comment s’est passée l’interview inversée qui fait trembler même les candidats les plus aguerris ?

Mon oral s’est très bien passé puisque j’ai eu 20 ! Mon jury était bienveillant, intéressant et intéressé par mes projets.  L’oral de GEM est très particulier puisqu’il se décompose en 3 parties : le sujet au choix parmi les 4 tirés au sort (sujet de philosophie, d’économie, d’histoire ou produit à vendre à une certaine cible avec une certaine technologie), l’interview inversée et l’entretien plus classique. J’ai choisi le sujet de philosophie car il m’inspirait. En ce qui concerne l’interview inversée,  j’ai interrogé une dame qui travaillait chez Schneider et qui avait une mission locale pour aider des jeunes grenoblois. Son parcours m’a véritablement intéressée et c’est certainement pour cela que l’interview s’est bien passée.

Un conseil ?

Pour les oraux, il est très important d’être naturel et de se connaître. Je pense que c’est surtout ça qui a marqué ma progression entre mon année de carré et de cube. J’en savais plus sur moi et sur mes projets.

La vie à Grenoble Ecole de Management

Tes cours ?

Nous avons une vingtaine d’heures de cours par semaine, rien à voir avec le rythme de la prépa ! Nos semaines sont cependant remplies par nos activités extra-scolaires, associatives ou de groupe. Notamment, l’école nous confie des projets d’envergure dès le début d’année (gestion de projet) comme l’organisation de voyages, de concours, de conférences… qui nous forment au travail du futur manager que nous deviendrons.

L’école met beaucoup en avant ses spécialités en géopolitique et en innovation. Comment ça se concrétise pour toi dans ton expérience à GEM ?

La géopolitique est présente dans notre cursus scolaire à travers les cours de géopolitique (un semestre). Leur but est de nous apprendre une méthodologie pour étudier les pays et les différentes influences géopolitiques. Ils nous montrent le lien avec le monde du business et la nécessité de cette connaissance. L’école nous aménage aussi nos emplois du temps lors du Festival de Géopolitique (FGG) pour que nous puissions assister aux conférences.

L’innovation elle, se matérialise dès la rentrée avec le séminaire Innoday’s. Cette année, c’était en partenariat avec Michelin. Nous étions réunis en petits groupes et nous devions proposer des projets innovants ! Nous ressentons aussi cette dominante avec GEM bis et le campus GIANT : les installations sont modernes et favorisent un apprentissage différent. Dans nos associations aussi, en tant que président, nous avons vraiment l’impression d’être à la tête d’une start-up, avec une remise en question perpétuelle.  Nous devons sans cesse innover.

Les associations ?

Il y 23 associations à GEM, elles sont très spécialisées et il y en existe pour tous les goûts (finance, géopolitique, politique, humanitaire, marketing….). Elles sont très présentes dans la vie de l’école.  Elles sont la première étape qui permettent de s’intégrer dans la vie gémienne.

En outre, l’école les prend très au sérieux, notamment avec le parcours asso. GEM fait en sorte que ses associations se développent tout en laissant les étudiants très libres dans la gestion.

Ton asso ?

GEM ONU est l’asso de géopolitique de GEM. Nos membres participent à de nombreux MUNs (Model United Nations), des simulations lors desquelles des étudiants du monde entier apprennent les secrets de la diplomatie, des relations internationales et des Nations Unies. Nous représentons GEM au NMUN, le National Model United Nation qui regroupe plus de 15000 participants, mais aussi à Londres (le LIMUN), à Francfort (le MainMUN)… Nous organisons aussi notre propre simulation, le MUNtain qui se passe à GEM. C’est un moment très fort dans l’année. Le but est de développer nos capacités d’orateur, de leadership et de sens critique, notamment lorsque nous écrivons des articles.

Notre asso est composée de différents pôles (partenariats, communication, tribune, logistique, évents…) où chacun peut acquérir des compétences professionnelles dans son domaine.

Raconte-nous un moment fort de ton expérience dans cette asso.

Le moment le plus fort que j’ai vécu à GEM ONU était notre voyage à New York et la participation au National Model United Nations, plus grande simulation onusienne du monde (plus de 1500 participants) avec des étudiants originaires des quatre coins du monde ! Cette expérience fut incroyable et particulièrement le moment où la délégation de GEM ONU a reçu deux prix au siège des Nations Unies à NY devant tous les étudiants ! Ce fut un moment très émouvant pour moi, j’ai pensé à tout le chemin parcouru mais aussi et surtout à mes parents et ma grand-mère. Je n’aurai rien pu faire sans eux !

Les stages ?  

Nous avons plusieurs stages à GEM : un de six semaines minimum en première année, et nous pouvons effectuer une année de césure en entreprise et donc être en stage pendant 1 an !

Cette année, j’ai décidé de faire partie de l’aventure ESCapade, qui accueille les admissibles des concours Passerelle et Prepa. J’ ai donc passé des entretiens de motivation à la suite d’une analyse de mon dossier.

Mes attentes du stage sont plurielles : j’aimerai à la fois qu’il me forme à la vie professionnelle, m’apprenne des choses différentes des cours et de ce que j’expérimente au sein de mon association et qu’il soit un tremplin vers mon futur métier.

Le parcours que tu envisages l’an prochain 

Etant présidente d’association, je suis le parcours Associatif en deuxième année qui est aménagé afin que nous puissions suivre nos cours le matin et travailler pour l’association également en ayant mes après-midis de libre. Au second semestre, je devrai choisir mes spécialités mais je ne sais pas encore lesquelles je compte choisir.

Comment se déroulent les campagnes de renouvellement des assos’ ? Une anecdote ?

Les intégrations dans les associations se font par questionnaire et entretiens en début d’année. L’entretien est composé d’une partie sérieuse et d’une partie fun car on cherche des gens pro mais aussi sympas, qui s’intégreront bien dans l’asso.

Une seule exception : le BDE. A GEM, c’est la seule association pour laquelle on liste. C’est aussi la campagne la plus longue de France. Tout commence en fin octobre- début novembre avec un shotgun : seules 8 listes peuvent officiellement être dans la course. En décembre, après le dévoilement, c’est le tour des rallyes, période très dense pour les listeux. Seules trois listes sont élues à la suite des rallyes et les 3J les départagent. Les 3J, c’est les trois SAT organisées trois soirs de suite par les listes finalistes. Cette année, c’est les B’Bros, un BDE avec le thème médecine qui a été élu !

Quid de la vie extra-scolaire ? (sport, ville, soirée…)

La vie de l’école est rythmée par les SATs, le jeudi soir, deux fois par mois environ. De plus, je suis souvent rentrée à Paris le weekend car pour moi, c’est important de se ressourcer et de se déconnecter de temps en temps. De plus, ce n’est vraiment pas loin de Grenoble.

J’ai fait aussi un peu de sport avec l’école : j’étais dans l’équipe de volley de GEM !

Le prix ?

Il est possible de faire un prêt étudiant pour financer l’école. Il y a aussi une bourse de fond d’étude qui aide les étudiants qui en ont besoin. Les étudiants boursiers peuvent aussi bénéficier d’une réduction des frais de scolarité en début d’année !

En 5 lignes, pourquoi GEM et pas une autre ?

 J’avais le choix notamment entre GEM et Audencia. J’ai préféré la première pour l’aspect innovation. J’aimais aussi le fait que l’école soit en centre-ville, j’accorde beaucoup d’importance à l’environnement de travail. On est proche de tout, c’est un des rares campus à bénéficier de cet avantage ! J’appréciais aussi l’aspect géopolitique, que je trouve très important.

Quelle est la fierté de l’école ?

La fierté de l’école est notre association Altigliss qui organise la coupe de ski étudiante. Nous sommes aussi fiers du Festival de Géopolitique, c’est une valeur ajoutée par rapport aux autres écoles, une proposition différente.

Ton plus beau souvenir cette année à GEM ?

Je n’ai pas de meilleur souvenir mais plusieurs très bons souvenirs ! Si je ne devais en citer qu’un, je dirai le Week End d’Intégration organisé par le BDE chaque année. Ce fut à ce moment que j’ai réalisé que j’étais véritablement entrée en Ecole de Commerce et qu’une nouvelle vie commençait !

Puisque rien n’est pas parfait, cite-nous au moins un défaut !

Toutes nos activités comme nos soirées sont entre Gémiens (étudiants de GEM) et je pense qu’il serait bien de mieux connaitre les étudiants des autres universités. Même si nous avons des liens avec l’INP de Grenoble et Science Po Grenoble, je pense qu’on pourrait encore favoriser les relations avec les autres étudiants.