Rentrer en école de commerce c’est aussi avoir l’opportunité de faire un double-cursus. Et certaines écoles ne sont pas en manque. Ne t’inquiète pas, nous n’allons pas t’assommer d’un long article présentant le double diplôme en droit à Audencia Business School, bien au contraire. Voici David Lingaraj, 21 ans, venu de Vitré près de Rennes. Après avoir fait sa prépa à Chateaubriand à Rennes, il intègre Audencia Business School en 2017 en double-diplôme Droit. Explications.

 

Pourquoi avoir choisi le cursus Droit ?

J’ai toujours voulu être avocat. Pour moi, la prépa était un tremplin vers la réussite à l’université, et j’avais déjà pour objectif de commencer une licence de droit à l’issu de mon année de khâgne, après avoir terminé une licence de philosophie. C’est l’existence de ce double diplôme, et le gain de temps et d’opportunités qu’il représentait, qui m’ont poussé à rejoindre Audencia, et, évidemment, à candidater pour ce double-diplôme.

 

Quels sont les prérequis pour un tel cursus ? Comment sont sélectionnés les élèves en double-diplôme Droit ?

Une lettre de motivation et un CV sont demandés aux élèves voulant suivre le double-diplôme au moment de l’inscription administrative à l’école. On est donc choisi pour sa motivation, son intérêt pour la discipline, et pour la cohérence de la voie droit avec son cursus passé et à venir. J’ai cru comprendre que les notes au concours étaient également un facteur non négligeable.

 

Comment s’organise ta première année étudiante avec ce parcours ?

J’ai suivi le parcours l’année dernière, et je dois avouer que ça n’a pas toujours été évident. Le droit demande un effort de travail et une rigueur à ne pas négliger, et ça ne peut pas ne pas avoir d’impact sur l’emploi du temps. Malgré l’unique journée de cours à l’université par semaine, le droit des obligations demande plusieurs heures de travail à lui tout seul, et il faut savoir s’organiser pour pouvoir se permettre de sortir comme on veut à côté. Mais les cours sont très intéressants, et il faut garder en tête que c’est un double cursus qui offre beaucoup de portes.

 

Faut-il être un pro du droit ou un avocat dans l’âme pour ce parcours ?

Pro du droit, personne ne l’est en arrivant en première année. Il ne faut pas se faire d’inquiétude à ce sujet. C’est l’occasion de découvrir. J’imagine que ça devient une passion pour certains, et que d’autres sont contents d’avoir eu l’occasion d’essayer, mais préfèrent arrêter au bout d’un an. Dans tous les cas, nous ne connaissions tous que peu de choses il y a un an, voire rien du tout, comme pour moi.

 

Quels sont les débouchés pour ce double-diplôme en partenariat avec une école de commerce ?

Le double-diplôme droit ouvre un certain nombre de portes qu’on veuille exercer dans le domaine du droit ou du management. Dans le domaine du droit privé, le fait d’être diplômé d’une école de commerce témoigne d’une connaissance théorique et pratique du monde de l’entreprise qui fait une grande différence auprès des recruteurs. C’est ce qui explique que certains élèves intègrent par admissions parallèles après avoir validé un master de droit. Si on va jusqu’au master, on peut exercer les mêmes métiers que quelqu’un qui aurait suivi le cursus classique à la fac. Des élèves d’Audencia Business School sont devenus avocats dans des cabinets très reconnus.

Dans le domaine du management, il est important d’avoir une certaine aisance avec certaines matières de droit telles que le droit du travail. Ces matières sont comprises dans le tronc commun, mais le double-diplôme droit permet d’en faire valoir une connaissance considérablement approfondie et peut, là aussi, faire la différence au recrutement.

 

Quels avantages et inconvénients de ton double-diplôme ?

Évidemment, ça demande du temps et du travail. Et il faut savoir s’adapter au système universitaire, qui ne fournit pas du tout le même accompagnement qu’Audencia Business School. Mais comme je l’ai déjà dit, c’est une ouverture à des enseignements et des opportunités plus qu’intéressants.

 

 

Tu veux en savoir plus sur Audencia ? On te propose de découvrir le quotidien d’un 1A dans l’école, un autre qui part faire un tour d’Europe de la bière, ou encore du TGO 2018 en préparation !

Subscribe to our mailing list

*
indicates required