Si tu veux maîtriser Excel pour briller en stage, éblouir tes potes ou simplement parce que là tu ne comprends rien, viens lire notre série d’articles sur ce logiciel. Ici, nous allons nous intéresser aux formats conditionnels !

 

Appliquer une mise en forme conditionnelle

Il en existe plusieurs, tu peux choisir celle qui te semble la plus pertinente. Elles se trouvent sur l’espace « Accueil » du logiciel. Tu dois sélectionner la plage de cellules sur lesquelles tu veux appliquer la mise en page conditionnelle.

Tu peux choisir une des règles déjà présentes dans le menu (supérieur à, entre, …), mais tu peux créer aussi ta propre règle.

Tu peux ensuite choisir le format (couleur rouge, texte rouge, texte blanc sur fond rouge, …).

Voilà le résultat pour une règle où les chiffres d’affaires doivent être supérieurs à 500 €.

Tu peux choisir de modifier la présentation des cellules avec des formes (sélectionne « Barre de données » dans le menu « Mise en forme conditionnelle » ou un éventail de couleurs avec « Nuances de couleurs », toujours dans le menu « Mise en forme conditionnelle »).

Enfin, pour ton plaisir, tu peux rajouter des icônes avec la catégorie jeux d’icônes dans ce même menu « Mise en forme conditionnelle ».

À tout moment, si tu le souhaites, tu peux modifier les règles que tu as créées pour les changer, changer le code couleur, ou autre.

Pour créer ta propre règle dans le menu et ton format personnalisé : quand tu vas dans le menu de mise en forme conditionnelle, tu choisis ta règle, tu modifies le format en cliquant sur « Format personnalisé ».

 

Tableaux croisés dynamiques

Ils servent à analyser des données présentes dans un tableau de taille importante. Sélectionne une cellule du tableau, clique sur « Insertion », puis sur « Tableau croisé dynamique ».

À tout moment, tu peux modifier la plage de cellules utilisée pour ton tableau (par défaut, il prendra tout le tableau).

 

Une fois ton tableau créé, tu peux le modifier (modifier les catégories retenues, sur quel axe tu veux les placer, …). Pour cela, il faut faire glisser la catégorie sélectionnée (ici, sexe ou âge) vers la colonne voulue (colonne, ligne, valeur ou filtre).

Dans l’exemple qui suit, on va avoir en face de chaque âge le nombre de personnes dans la liste qui correspondent à cet âge.

Si ton tableau est de taille importante et que tu veux avoir accès à des informations particulières rapidement, tu peux utiliser un filtre. Pour cela, il faut cliquer sur le tableau, aller dans « Analyse », ajouter un segment et là, sélectionner les critères sur lesquels tu vas te baser pour filtrer ton tableau.

  

Ici, on va filtrer par rapport au sexe.

Ensuite, on décide sur quel critère le filtre doit se baser (ici, ce sera « homme »).

Comme tu peux le voir, seules les valeurs correspondant à un sexe masculin sont restées dans le tableau.

Si tu veux supprimer ton filtre, c’est très simple. Tu vas dans « Analyse », « Effacer les données du tableau croisé dynamique » et « Effacer les filtres ». Le tableau croisé dynamique initial va revenir.

Enfin, dernier petit point. Tu peux modifier la présentation de ton tableau, ses couleurs, etc. en allant dans l’onglet « Création ».

Tu pourras même créer un graphique à partir de ce tableau. L’avantage sera la mise à jour immédiate de ton graphique si tu modifies ton tableau. Il faudra seulement cliquer sur « Actualiser » (situé dans l’onglet « Analyse »). Comme pour le tableau croisé dynamique, tu pourras modifier sa mise en forme/en page comme tu le souhaites dans l’onglet « Création ».