Ecoles

Ces écoles de commerce qui préparent au DSCG – interview de Marie-Camille (BSB)

Ces écoles de commerce qui préparent au DSCG – interview de Marie-Camille (BSB)

De nombreuses écoles de commerce proposent à leur étudiants d’entrer dans un cursus sélectif les destinant à toute une kyrielle de métiers de la finance. Si ce parcours revêt des dénominations différentes selon les établissements, comme AEC (Audit Expertise Conseil) ou CCA (Contrôle Comptabilité Audit), il vise systématiquement à la même chose : préparer les étudiants qui le suivent au DSCG, un diplôme délivré par l’Etat. Plus précisément, ce parcours permet de valider 5 des 7 modules que compte cette formation. Pourquoi seulement 5 et pas tous ? C’est une des questions que nous avons posé à Marie-Camille, étudiante à BSB !

 

Peux-tu retracer rapidement ton parcours ?

Je m’appelle Marie-Camille Prou, j’ai 23 ans et je suis en 2ème année de Master AEC à BSB -Burgundy School of Business. Je suis issue d’une classe préparatoire ECS, et j’ai donc commencé la spécialisation AEC sans n’avoir jamais fait de comptabilité. Je suis partie en semestre à l’étranger en Angleterre, j’ai fait mon année de césure chez PwC Luxembourg, un stage chez CPECF Marseille et je commence en janvier mon stage de fin d’études chez PwC Marseille.

J’ai comme projet professionnel de devenir Expert-comptable.

 

 

Peux-tu présenter la filière AEC ?

La filière AEC (Audit Expertise Conseil), est une filière d’excellence de BSB qui permet aux étudiants d’obtenir 5 UE (unité d’enseignement) sur 7 du DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) diplôme délivré par l’Etat permettant d’accéder au stage d’expertise comptable et de commissariat aux comptes.

Vous pouvez alors vous demander ce qu’il en est pour les deux restants ? L’école nous prépare tout au long de notre formation à ces deux derniers afin de les passer suite à l’obtention de notre diplôme.

 

À quel type de métiers mène ce parcours ?

L’objectif est de former les étudiants aux fondamentaux des métiers de l’Audit, de l’expertise comptable, du contrôle de gestion et de la finance. Mais je pense que ce master permet une très bonne compréhension du fonctionnement de l’entreprise et nous donne un sentiment de polyvalence et d’adaptabilité qui pourrait nous faire être à l’aise dans n’importe quel métier !

 

Quels sont les modules étudiés en parcours AEC ? Pourquoi les business schools ne permettent de valider que 5 des 7 modules ?

Les modules étudiés en parcours AEC sont les modules du DSCG éclatés en plusieurs modules durant les 2 années de master : Gestion juridique, fiscale et sociale (UE1), Finance (UE2), Management et Contrôle de Gestion (UE3), Comptabilité et Audit (UE4), Management des Systèmes d’Info (UE5), Eco et Macroéconomie (UE6), le Mémoire de fin d’études (UE7). La première année de PGE étant principalement là pour nous donner des bases solides en droit et comptabilité avant de se lancer dans le plus sérieux.

Les business schools, au même titre que le master CCA dispensé en fac, ne peuvent pas délivrer les deux UE cœur de métier : l’UE1 qui comprend tous les types de droits ainsi que la fiscalité et l’UE4 de comptabilité et d’audit, c’est une décision d’Etat qui sera peut-être un jour revue ; on n’en sait rien actuellement…

 

Pour quelles raisons choisir le parcours AEC en business school et non pas un master CCA dispensé en fac ?

Il s’agit plus ou moins du même master, on a les mêmes cours obligatoires pour pouvoir prétendre aux équivalences du DSCG auxquels s’ajoutent des matières comme le marketing, la stratégie, la gestion d’entreprise … Mais en école de commerce, il y a la vie associative, les semestres à l’étranger dans les nombreuses écoles partenaires, un grand réseau d’alumni, et des partenariats avec de nombreux recruteurs du secteur comme KPMG, EY, PwC, Deloitte et d’autres cabinets de petites et moyennes tailles. De plus nous avons régulièrement des conférences métiers organisées avec des intervenants extérieurs qui nous parlent de leur parcours et nous donnent de précieux conseils.

 

Le rythme de travail est-il soutenu ? Linéaire ou irrégulier ?

Il est certain que si vous envisagez de vous la couler douce pendant les trois années d’école et de commencer à travailler seulement pour le dernier semestre de spécialisation ce n’est pas la spécialité à choisir ! Non je plaisante, il faut surtout ne pas accumuler de retard et travailler de manière linéaire sinon vous êtes rapidement sous l’eau. Pour ceux qui sortent de prépa le rythme est beaucoup moins intense, mais c’est une sorte de course d’endurance qui dure deux ans avec un petit sprint à la fin de la dernière année.

Contrairement aux matières du tronc commun et à certaines spés, il y a beaucoup plus de travail personnel que de travaux de groupe.

Ce n’est pas le bagne non plus, on peut partir en semestre à l’étranger comme tout le monde et même faire partie de différentes associations : si vous êtes bien organisés vous pourrez vivre pleinement votre vie étudiante !

 

Pourquoi faire ce parcours plutôt qu’une spé classique en finance ?

Dans la spécialité AEC on a un aspect comptable et juridique beaucoup plus important qui prépare davantage aux métiers comptables et d’audit. Pour ma part en plus de ça je souhaite devenir Expert-comptable, donc l’obtention des 5 UE est non négligeable. Cependant il est tout à fait possible de faire un parcours finance si l’on ne souhaite pas passer le DSCG.

 

À BSB, comment intègre-t-on cette filière ?

Pour faire cette filière il faut tout de même une certaine rigueur et être à l’aise avec les chiffres, c’est pour ça que la sélection est difficile. Le but n’est pas d’être en rattrapage dans toutes les matières.

La sélection se fait dès la premier année PGE pour ceux sortant de prépa et d’AST1. Sur le premier semestre il faut avoir la moyenne au module de comptabilité financière, puis au S2 en plus de matières du tronc commun il y a trois modules d’AEC à valider obligatoirement sinon on se fait virer de la filière. Au S3, arrivent les AST2, il y a encore trois modules en plus du tronc commun à valider pour ceux ayant validés la première année ainsi que pour les AST2, sinon pareil on ne peut pas rester dans le master.

A partir du S4, fini le tronc commun et on a plus que des modules d’AEC pour le S4, S5 et S6. En plus de ça il ne faut pas avoir de rattrapages dans les modules du tronc commun.

Ça peut paraître difficile et décourageant mais au contraire je trouve ça formateur et nous habitue à ne jamais avoir de rattrapages !

 

Pour finir, quels conseils pourrais-tu donner à un(e) étudiant(e) qui hésite à s’engager dans cette voie ?

Ce que je viens de vous dire vous a peut-être effrayé, mais ne vous inquiétez pas vous pouvez toujours tenter votre chance, ou même essayer juste pour voir ce que ça donne quand vous arrivez à l’école. Si ça ne vous plaît pas vous pouvez toujours retourner dans le cursus normal et faire une spé au Semestre 5 comme toutes les autres filières. Tout ce que vous apprendrez ne sera que de l’acquis et vous aurez une meilleure compréhension des matières comptables et financières.

A BSB, chaque promo termine en moyenne avec 35 diplômés d’AEC, ce n’est pas insurmontable, vous pouvez le faire !

 

 

Ecoles

Fondateur du groupe Up2School (Business-Cool, Major-Prépa et Forum-Commerce) et étudiant à NEOMA BS.

More in Ecoles

Business-Cool - 2016