Ecoles

Écoles de commerce françaises 🇫🇷 VS Business Schools américaines 🇺🇸

Écoles de commerce françaises 🇫🇷 VS Business Schools américaines 🇺🇸
Marc Ayoub

Les États-Unis ! Pays de l’innovation, des entrepreneurs et des meilleures universités du monde…

Ce qu’il faut tout d’abord savoir sur les Business Schools américaines, c’est qu’elles ne recrutent pas après une classe préparatoire. Eh oui ! La prépa, c’est du 100% made in France.

Pour faire une Business School aux États-Unis, il vous faut généralement un Bachelor (4 ans d’études supérieures pour l’obtenir là-bas) et passer divers test comme le GMAT (équivalent en France : TAGE MAGE), écrire des dissertations sur nombre de questions et avoir pas mal d’activités extra-scolaires. Vous l’aurez compris, on peut dire que les étudiants en Business School aux États-Unis sont des AST contrairement en France où les écoles recrutent principalement sur concours. Dès lors, quelles sont les principales différences entre les deux systèmes ?

 

 

1 – Le Cursus

Ainsi, après la Terminale en France ou High School aux États-Unis, si vous souhaitez faire une école de commerce américaine, vous devez en fait d’abord vous orienter vers l’université pour préparer votre BBA (Bachelor of Business Administration) qui durera 4 ans. Après votre Bachelor, vous pouvez présenter le MBA mais on vous conseille généralement d’acquérir 1 à 2 ans d’expérience (Obligatoire pour certaines universités). Un MBA s’obtient donc en 7- 8 ans: 4 ans BBA + 1 à 2 ans d’expérience + 1 à 2 ans de MBA.

Le BBA n’est donc qu’un tremplin pour préparer ensuite le MBA.

En France, bien que certaines écoles post-bac proposent des BBA, le diplôme privilégié est le Master in Management ou MiM. Celui-ci s’obtient généralement en 6-7 ans (2-3 ans de classe préparatoire + 4 ans d’école). Il offre ensuite d’excellents débouchés en France et en Europe.

 

2 – Le Prestige

Qu’on le veuille ou non, notre championne nationale HEC reste loin derrière les géantes américaines. Sortir de Wharton, Berkeley ou Harvard reste plus prestigieux internationalement que HEC ou l’ESSEC.

Rien qu’en termes financiers, il est frappant de constater que le budget d’HEC culmine à 148 millions d’euros quand Harvard brasse des milliards chaque année. Bien que nos écoles de commerce restent une excellente formation en France, les classements internationaux ne donnent pas bonne figure à la France. En effet, notre MiM a du mal à rivaliser avec les MBA américains. Le système en lui-même étant différent, le MBA aux États-Unis a plus de “valeur” que le MiM. Les MBA font partie de la culture des patrons aux États-Unis ce qui en fait un excellent diplôme pour trouver du travail rapidement et avoir un bon salaire. En effet, un MBA à Stanford vous assure un salaire moyen de 140 000$ tandis qu’après HEC, celui-ci n’est “que” de 50 000-60 000€ pour le MiM, et 132 000$ après le MBA, encore un cran en-dessous. Cependant, l’INSEAD, école basée à Fontainebleau, propose l’un des plus prestigieux MBA au monde : il se classe premier au classement du Financial Times depuis deux ans.

 

3 – Le Prix

Vous pensiez qu’une année d’études à l’EDHEC était chère? Outre les 4 ans à payer pour obtenir un Bachelor (entre 15 000 et 50 000$ l’année), le coût moyen d’une année en MBA est de 60 000 $ pour un top 10 aux États-Unis. Ce qui peut faire en tout plus de 250 000$ pour un diplôme ! Et ce n’est pas auprès de votre J.E. que vous trouverez de quoi financer cela.

En France heureusement, les classes préparatoire publiques sont gratuites et une école de commerce coûte en moyenne 12 000€ l’année pour un total de trois ans à payer (vous ne payez que les frais d’inscription durant l’année de stage).

 

4 – Le réseau

Vous le savez, on vous l’a répété des dizaines de fois autour de vous en prépa, l’école de commerce c’est juste pour s’acheter le réseau. Sauf que voilà, en sortant d’une université américaine, vous avez accès au réseau de tous les départements. Et les universités américaines ne se contentent pas d’un double diplôme avec une école d’ingénieur, ce sont tous les médecins, les architectes, les sociologues, les économistes, les agronomes et tous les diplômés de l’université qui forment le réseau, ce qui fait plus de 300 000 alumni pour Harvard dans le monde, contre environ 50 000 – 60 000 pour les meilleures écoles en France.

De plus, les étudiants sur le campus qui suivent une formation d’ingénieur, de droit ou de commerce et dans les autres domaines sont tous à portée de main pour celui qui recherche des personnes pour monter sa start-up ! Cependant les Business Schools françaises ont bien compris l’importance du réseau et forment de plus en plus de partenariat avec différentes écoles, comme HEC-42, ESSEC et l’école du Louvre, Audencia et Centrale Nantes, etc.

 

5 – Les cours

On peut s’attendre à une différence entre les cours dispensés en MBA et en MiM, cependant lors d’un échange dans votre école vers une université aux Etats-Unis, il arrive que vous suiviez des cours la deuxième année de MBA de l’université demandée. Si bien sûr vous vous retrouvez avec des personnes plus âgées que vous et qui auront emmagasiné davantage d’expérience, le niveau et les cours sont les mêmes dans la forme. Le cours peut néanmoins être considéré comme plus participatif du fait que les étudiants en MBA ont deux ans d’expérience professionnelle à leur compteur, ce qui signifie qu’ils ont déjà eu des expériences solides dans le domaine du management.

Voici donc les principales différences entre les écoles de commerce françaises et les Business Schools aux États-Unis. Ainsi on peut remarquer que les deux systèmes diffèrent beaucoup au niveau de la durée. Cependant, la variété des cours proposés dans les deux cursus sont assez similaires. Dès lors, le MBA et le MiM sont toutes deux d’excellentes formations qui préparent les étudiants à être les futurs cadres de demain.

 

More in Ecoles

Business-Cool - 2016