Tu arrives en école, le corps enseignant et l’administration t’expliquent que tu devras valider X% de tes crédits ECTS (système européen de transfert et d’accumulation de crédits) pour obtenir ton diplôme, passer dans l’année supérieure, etc. Tu vois ces crédits obtenus sur tes résultats de partiels, tu vas aux rattrapages pour les obtenir, mais concrètement, c’est quoi ?

 

Les crédits ECTS, qu’est-ce que c’est ?

Ils évaluent le travail que tu as fourni pendant ta scolarité (d’où le fait que les crédits soient associés à tes notes obtenues aux partiels) : ton travail personnel, tes heures de cours, tes TD et les objectifs de la formation sont utilisés pour calculer le nombre de crédits par cours. Plus théoriquement, il y a 30 crédits par semestre (soit 60 par an, mais ça tu le sais comme tu es une bête en maths pour tes concours). À noter que pour un master spécialisé, 75 crédits sont accordés par an. Toutefois, ce système ne fonctionne qu’à l’intérieur de l’Union européenne et n’est pas vraiment reconnu dans le reste du monde.

 

Pourquoi avoir créé ces crédits ?

Les crédits ECTS ont été créés pour obtenir une reconnaissance académique des études et sont très utiles dans les programmes du type Erasmus. Un avantage de ce système est le suivant : si demain tu décides de prendre une année sabbatique pour une raison X ou Y, tu ne perds pas tes crédits, ils ne changent/diminuent/disparaissent pas. Ce n’est pas pour autant une monnaie, c’est simplement un outil d’évaluation de ton niveau scolaire.

 

Pourquoi obtenir le plus de crédits ECTS possible est intéressant ?

Une fois que tu as obtenu l’ensemble de tes crédits et que tu as fini ton parcours, tu seras classé en fonction de ce nombre de crédits obtenus. Un système de classification final de rang local ou national est utilisé :

A : les meilleurs 10 %.

B : les 25 % suivants.

C : les 30 % suivants.

D : les 25 % suivants.

E : les 10 % restants.

Une distinction est opérée entre FX et F pour les étudiants en échec scolaire :

FX : « échec – un certain travail supplémentaire est nécessaire pour réussir ».

F : « échec – un travail considérable est nécessaire ».

Tu l’auras compris, bosse bien tes cours et tu auras plus de choix possibles et une reconnaissance académique en adéquation avec le travail que tu auras fourni.