Plusieurs possibilités s’ouvrent aux étudiants pour gagner quelques pécules à côté de son école de commerce, et bosser dans des fast food n’est pas l’unique solution ! 

 

Ainsi tu peux :

  • cuisiner : tu peux en effet cuisiner pour plusieurs personnes et revendre tes portions en trop grâce à des sites comme SuperMarmite, ou cuisiner directement pour autrui. Certains sites proposent de vendre des entrées, plats et desserts à son voisinage et c’est toi même qui fixe le prix !

 

  • tourner dans de grands films grâce à la figuration évidemment ! Pour cela pas besoin d’être une star, les agences de castings recherchent régulièrement des figurants pour des films, des téléfilms, ou même des émissions télés. Il suffit de s’inscrire sur des sites de casting ou de suivre sur les réseaux des pages de recrutement. La rémunération est très variable, de quelques dizaines à plusieurs centaines d’euros. Tout dépend du rôle que tu joueras – si l’on vous demande de prononcer une phrase ou non – et du budget de la production.

 

  • garder des animaux de compagnie : on imagine bien qu’un dog allemand rentrera difficilement dans ton studio de 12 m2, mais la garde peut aussi se faire au domicile du maître ! Mieux vaut dans ce cas avoir un bon feeling avec les bêtes. Le bouche-à-oreille reste la meilleure solution pour trouver des personnes à la recherche de ce service. Le site dogsitting.fr  ou animaute.fr permet sinon de se mettre en relation gratuitement avec des propriétaires d’animaux.

 

  • donner des cours particuliers : si tu es entré en école de commerce c’est que tu as acquis de belles compétences, où des sujets dans lesquels tu excelles ! Alors pourquoi ne pas l’enseigner en donnant des cours particuliers ? Il peut aussi s’agir de donner des cours de musique, de chant, et non pas seulement de mathématiques ou de français ! Pour cela, il existe de nombreux sites, et sinon tu peux encore déposer quelques affiches dans des collèges, lycées…

 

  • faire du babysitting : Encore une fois, le babysitting marche beaucoup au bouche à oreilles, mais heureusement aujourd’hui il existe des entreprises ou des sites sur lesquels on peut s’inscrire et qui facilitent la tâche en trouvant pour nous des familles en besoin.

 

  • faire des petites missions :  l’appli Click and Walk est connue pour cela. Elle te propose des missions qui consistent à prendre en photos certaines rues, certains bâtiments ou produits et de donner ton avis contre rémunération.

 

  • bricoler, jardiner… : Il est également possible de proposer ses services pour effectuer du bricolage ou du jardinage. Ces tâches peuvent néanmoins requérir des compétences techniques. Mais certaines, comme repeindre des volets, monter un meuble, accrocher un tableau au mur ou tondre la pelouse, restent accessibles à des étudiants doués de leurs mains. Tu peux trouver des tâches sur des applis (stootie) ou des sites (jemepropose.com).

 

  • devenir ambassadeur d’une marque : L’époque des Tupperware est tout de même révolue et désormais, être ambassadeur d’une marque n’a plus le même sens qu’il y a quelques années. Être ambassadeur d’une marque, c’est savoir la représenter, lui donnner de la visibilité, et parfois vendre ses produits.
    D’ailleurs tu peux regarder l’interview de Camille, ambassadeur chez Amazon pour comprendre plus clairement en quoi cela consiste ! 

 

  • faire de l’animation commerciale : Distribuer des flyers pour des entreprises ou des spectacles et faire de l’animation commerciale est une autre méthode pour gagner quelques pécules, souvent utilisée par les étudiants en école de commerce. L’animation commerciale consiste, par exemple, à proposer des dégustations dans une grande surface ou à faire tester des produits high-tech.

 

  • entrer dans une boite d’intérim : c’est finalement la dernière alternative possible pour arrondir ses fins de mois, et ce n’est pas la plus rare ! Les boites te trouveront, selon tes horaires et disponibilités, quelques jobs/missions sur plusieurs heures ou plusieurs jours. L’intérim te permet de faire des petites missions dans ta région (rayons, hôtes,…) selon les besoins des clients, en passant par une agence.

 

 

Et sinon, tu peux aussi faire de l’alternance !