Ecoles

Brest Business School passe sous pavillon chinois

Brest Business School passe sous pavillon chinois
Mehdi Cornilliet

Brest Business School (BBS), qui a retrouvé son indépendance 2015, déploie un nouveau plan pour reprendre sa place. Depuis l’échec cuisant du projet France Business School, alliance de quatre écoles de commerce françaises (ESC Amiens, ESC Clermont-Ferrand, ESCEM Tours-Poitiers et l’ESC Brest), l’école de commerce qui a depuis anglicisé son nom cherchait un partenaire de poids. Et c’est avec un groupe chinois, Weidong Cloud Education, que l’école bretonne va prendre ce nouveau départ. C’est la première école de commerce membre de la Conférence des Grandes Écoles à être contrôlée par un investisseur chinois.

 

Un projet de relance ambitieux de 10,7 millions d’euros

Pour ce faire Weidong a mis 7 millions d’euros sur la table afin de porter le projet de développement de la business school jusqu’en 2020. En retour, le groupe chinois prend le contrôle de l’institution et devient aussi le principal actionnaire de l’école (70%). Avec les 3,7 millions d’euros apportés par la CCIM de Brest, l’école dispose donc de 10,7 millions d’euros de financements.

En supplément du cash, le groupe chinois désire également apporter une nouvelle dimension à Brest Business School en travaillant sur la visibilité de l’école à l’étranger. Weidong permettra à Brest BS d’ouvrir un site en Chine à Qingdao, une ville qui est par ailleurs jumelée à Brest. Mais avant cela, un campus parisien devrait voir le jour d’ici 2020.

 

Une nouvelle solution d’enseignement

Ce financement important permettra aussi l’installation d’un incubateur franco-chinois pour promouvoir l’entrepreneuriat et le développement de partenariats industriels. L’école bénéficiera également d’une nouvelle plateforme éducative à distance conçue par la société chinoise et utilisée par plus de 5 millions de personnes dans le monde.

L’école espère ainsi attirer de plus en plus d’étudiants : elle vise 1500 apprenants sur ses campus de Brest, Vanves et Paris en 2020 contre seulement 500 aujourd’hui sur les deux campus de l’école.

Ecoles
Mehdi Cornilliet

Fondateur du groupe Up2School (Business-Cool, Major-Prépa et Forum-Commerce) et étudiant à HEC Paris.

More in Ecoles

Business-Cool - 2016