Accueil Ecoles Succession d’annonces à NEOMA pour le programme Grande Ecole et TEMA

Succession d’annonces à NEOMA pour le programme Grande Ecole et TEMA

0
347

Ce lundi 13 mai s’est tenue la conférence de presse de NEOMA BS, qui fait suite à celle d’octobre pendant laquelle la direction de l’école avait esquissé le plan stratégique actuel.  Cette conférence a également été l’occasion pour Delphine Manceau, directrice générale de NEOMA, Sylvie Jean, directrice du Programme Grande Ecole, et Anne-Laure Herard, directrice du programme TEMA, d’annoncer un certain nombre de nouveautés relatives à ces deux programmes.

 

NEOMA poursuit sa croissance en termes d’effectifs

Delphine Manceau rappelle d’abord la bonne santé de l’école, en tout cas à l’aune de son attractivité auprès des étudiants : pour ce qui d’abord du Programme Grande Ecole, 8160 candidats en prépa se sont inscrits à Ecricome cette année, dans un contexte de déclin des effectifs prépa. Par l’intermédiaire de la banque Ecricome, que vont rejoindre Rennes SB et l’EM Strasbourg l’année prochaine, NEOMA et KEDGE sont aujourd’hui les deux seules écoles post-prépa à passer la barre des 8000 inscrits, Audencia se situant en-dessous de cette barre symbolique cette année.

Sur le post-bac, NEOMA affiche une hausse des candidats de 18% pour le CESEM et de plus de +55% pour le global BBA et pour TEMA, soit nettement au-dessus de la croissance globale du marché.

Ainsi, en octobre dernier, l’achat de nouveaux locaux à Paris avait été présenté comme un autre grand objectif afin d’anticiper la croissance des effectifs et attirer de nouveaux étudiants. C’est chose faite désormais, avec un campus dans le 13ème qui vient d’être acheté par l’école et qui devrait ouvrir à l’horizon 2021.

 

De nombreuses annonces sur l’international

Contrairement à la majorité des écoles du top 10, NEOMA a choisi de déployer sa stratégie immersive internationale sans campus propres implantés à l’étranger. L’école reste ainsi fidèle à sa stratégie initiale en développant encore davantage son réseau de partenaires : trente nouvelles universités, toutes accréditées, viennent compléter l’offre déjà existante pour les étudiants. Parmi elles, on peut citer notamment Auckland University of Technology en Nouvelle Zélande, trois nouveaux partenaires en Corée du Sud ou encore Instituto de Empresa de Madrid, l’une des plus prestigieuses d’Espagne.

Autre nouveauté majeure sur le plan de l’expérience internationale : l’internationalisation des incubateurs pour les étudiants-entrepreneurs. Berkeley, Copenhagen Business School Antai College Economis-Management et Fundaçao Getulio Vargas vont participer avec NEOMA au dispositif « entrepreneur sans frontières » qui permettra aux porteurs de projet d’effectuer leur échange académique au sein des incubateurs de ces institutions. C’est ainsi qu’une dizaine d’étudiants de NEOMA partiront à Berkeley dès cette année pour travailler sur des problématiques de deep tech.

 

Les nouveautés du programme Grande Ecole

Delphine Manceau explique en se basant sur une étude menée par McKinsey & Company qu’en 2030, trois compétences phares constitueront les fondamentaux pour les entreprises. Les compétences sociales et émotionnelles d’abord : « à l’heure où l’intelligence artificielle se développe, le travail sur l’intelligence humaine demeure essentiel » rappelle la directrice. Les compétences cognitives et technologiques viennent compléter le triptyque des compétences nécessaires.

 

Le cycle des humanités sera reconduit en 2019

Fort de ce constat, Sylvie Jean a dans la foulée de ces explications détaillé la manière dont cette ligne directrice va s’infuser au sein du Programme Grande Ecole. Tout d’abord, le cycle des humanités qui vient d’être mis en place cette année a vocation à s’inscrire durablement dans le programme. C’est aussi un moyen de répondre aux enjeux du continuum prépa Grande Ecole qui a émergé dans le débat des acteurs de la filière il y a quelques années. L’année prochaine, Jean-Paul Agon (PDG de l’Oréal) et Thomas Gomart (Directeur de l’IFRI) sont notamment à l’affiche. Si la thématique de 2019, d’ores et déjà décidé, n’a pas été révélé, Sylvie Jean assure que le thème restera, après le travail en 2018, plutôt « sérieux ».

 

Deux nouveaux parcours d’excellence

Le développement des parcours d’excellence est aussi . Ces programmes, à l’instar du CFA qui vise à préparer le prestigieux examen américain, sont sélectifs et encadrés par des professeurs experts. Deux nouveaux parcours vont ainsi faire leur entrée l’année prochaine : le premier dédié au continent asiatique et le second intitulé « Global Experiences » ; tous deux proposés dès l’année de pré-master.

 

« Future in Asia » d’abord, consistera en une première année de découverte du continent et d’une langue asiatique. Les étudiants auront ensuite la possibilité de réaliser deux stages et deux échanges en Asie et de conclure éventuellement leur parcours par un double-diplôme sur le continent.

Pour ce qui est du parcours “Global Experience”, les étudiants sélectionnés partiront à l’étranger dès le semestre 2 et repartiront au semestre 4, rejoignant ainsi des partenaires de NEOMA triés sur le volet comme l’université de Saint Gall en Suisse. La dernière année sera occupée par deux stages successifs à l’international. Une grosse vingtaine d’étudiants pourront rejoindre ce parcours, sur la base de volontariat, et la sélection s’opérera sur les notes obtenues au concours d’entrée de l’école.

 

Des spécialisations renforcées et double-diplômantes.

Enfin, la dernière année du Programme Grande Ecole sera couplée à un Master of Science (MSc) et donc doublement diplômante. Un portefeuille de 14 MSc sera proposé aux étudiants. Quatre doubles-diplômes internationaux deviennent ainsi triple-diplômants, tandis que trois autres doubles-diplômes viennent compléter l’offre existante. L’objectif est d’affirmer une expertise auprès des employeurs – notamment internationaux -, avec une formation d’un an sur un sujet précis d’un domaine global (Finance et comptabilité, marketing et business management). Cela suppose donc davantage de cours, tous en anglais, et la disparition des cours de « tronc commun » du premier semestre de dernière année.

 

Les nouveautés du parcours TEMA

Le parcours post-bac de NEOMA centré sur la technologie et l’hybridation des compétences, qui fête cette année ses 20 ans, se réinvente et renforce notamment l’aspect digital et la créativité dans sa pédagogie. L’objectif affiché est de préparer les étudiants de la manière la plus pertinente possible à la transformation structurelle des entreprises que suppose aujourd’hui le digital, tant sur le plan technique que managérial. Les étudiants auront ainsi le choix, dès la seconde année, entre plusieurs écoles partenaires afin d’acquérir des compétences qui n’ont pas à trait le management, dans le domaine du digital (coding, ingénierie) ou de la créativité (design).

En cinquième et dernière année, deux nouveaux doubles-diplômes seront également accessibles, à CentraleSupélec et sur le campus de Shanghai de l’UTT (initialement basé à Troyes). Enfin, les étudiants pourront désormais effectuer leur quatrième et cinquième année en alternance.

Le programme sera proposé à Paris dès l’année prochaine, bien que les deux années de master se feront toujours à Reims. Cette implantation démontre ainsi clairement la volonté de l’école de faire croître les effectifs globaux de ce programme dès l’année prochaine. Il est également à signaler que TEMA fera son entrée au sein de la banque SESAME dès l’année prochaine.