Accueil Ecoles Les anciens élèves célèbres de l’emlyon

Les anciens élèves célèbres de l’emlyon

0
323

Qui sont ces anciens élèves de l’emlyon devenus célèbres ? et quels sont leurs projets ? Business Cool t’emmène à la rencontre de quatre profils bien différents, qui ont chacun fait de leur passion leur travail.

 

Une carrière dans les médias

Très connu dans le paysage audiovisuel français, Stéphane Bern est LE spécialiste des monarchies et des royautés et, plus généralement, un passionné d’Histoire.

Âgé de 16 ans seulement, il officiait déjà comme hôte d’accueil au château de Versailles. C’est tout naturellement qu’après un passage par l’emlyon (promo 1985), il devient rédacteur en chef du magazine Dynastie. En 1988, il commence en tant que journaliste à Jours de France et fait son premier passage à la télévision à 25 ans, pour le débat « Faut-il remplacer le président de la République en France par un roi ? »

Mais sa carrière télévisée débute réellement en 1994 lorsqu’il devient chroniqueur pour TF1. Famille je vous aime, Échos de Stars, Les Grosses Têtes, Stéphane Bern intervient dans différentes émissions. Mais pour les Français, la révélation intervient lorsque, sur le plateau du journal de Claire Chazal (diplômée d’HEC Paris), Stéphane Bern commente la mort de la princesse Diana (1997). Par la suite, il présente plusieurs émissions connues, notamment Comment ça va bien ! et les fameux Secrets d’Histoire sur France 2. Il officie également en tant que consultant pour la même chaîne lors de grands événements (fêtes nationales, commémorations, etc.)

Plus récemment, Emmanuel Macron lui a confié la mission de cartographier les monuments et bâtiments en péril, qui pourraient être remis en état grâce aux fonds collectés lors de la loterie du patrimoine de 2018.

 

De la politique à l’éducation

Élue à 22 ans à l’Assemblée nationale, Marion Maréchal (Le Pen) est la plus jeune députée de l’histoire de la République française. Elle abandonne ses études après avoir obtenu un M1 en droit public de l’université Panthéon-Assas, afin de se consacrer pleinement à son mandat.

Impliquée en politique dès 2008, au sein du Front national, elle se retire à la suite des élections présidentielles de 2017. Elle décide alors de poursuivre ses études par un MBA à emlyon.

En mai 2018, elle crée l’Institut des sciences sociales, économiques et politiques, projet qui lui tenait à cœur, et devient directrice générale. Non reconnu par l’État, l’Institut a accueilli en octobre 2018 ses quinze premiers étudiants. Marion Maréchal souhaite faire de cet institut une école rassemblant des enseignements de sciences politiques, de commerce et de culture générale.

 

Une patineuse artistique

Âgée de 12 ans seulement, Nathalie Péchalat intègre l’équipe française junior de danse sur glace. Avec son partenaire Fabian Bourzat, ils deviennent doubles champions de France junior en 2001 et 2002, ce qui leur permet de participer aux championnats du monde les mêmes années, où ils se classent huitièmes puis sixièmes.

Durant sa jeunesse, elle opte pour un cursus sport-études. Cela ne l’empêchera pas de mener de brillantes études puisque après un bac L et une licence de management du sport, elle poursuit par un PGE à emlyon (promo 2014). Son cursus sera aménagé pour qu’elle puisse suivre à la fois ses entraînements, ses compétitions, et ses cours : « emlyon m’a permis de garder les pieds dans “la vraie vie”, c’est-à-dire de me construire une vie au-delà du sport de compétition. »

Avec Fabian Bourzat, ils seront médaillés de bronze aux championnats du monde (2012 & 2014), doubles champions d’Europe (2011 & 2012) et quintuples champions de France (2009, 2011, 2012, 2013, 2014).

 

Café Joyeux : une vocation solidaire pour un ancien élève de l’emlyon

Tout d’abord marin, Yann Bucaille est aussi un entrepreneur. En 2012, il crée avec sa femme l’association Voile Émeraude Solidaire. Il embarque des personnes en situation d’exclusion sociale (personnes à la rue, hospitalisées, handicapés moteur ou mentaux, prisonniers, prostitués, réfugiés, etc.) pour des sorties en mer.

Lors d’une de ces sorties, il rencontre Théo, un jeune de 20 ans, atteint d’autisme. Le souhait du jeune homme le touche : trouver un travail et être utile pour la société. En 2014, il fonde le Café Joyeux à Rennes : un coffee-shop solidaire où les serveurs sont handicapés mentaux. Aujourd’hui, la petite chaîne compte trois boutiques, dont deux à Paris.

Pour Yann Bucaille, cette aventure mêle solidarité et entrepreneuriat, puisqu’il s’occupe de trois cafés et d’une boutique en ligne ! Mais en ce qui concerne la communication, c’est un MBA de KEDGE qui s’en est chargé : Sidney Gavignet, en effectuant la Route du Rhum sur son monocoque « Joyeux ».

 

Mais emlyon, c’est aussi :

  • Olivier Brourhant, cofondateur d’Amaris.
  • Patrick Collard, ancien DG délégué du Monde, ancien DG délégué de La Dépêche du Midi, ancien DG délégué de Radio France, DG de Ravinala Aéroports.
  • Emmanuel Deroude, PDG de Tati.
  • Julien Desprès, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin (2008) en aviron.
  • Brice Fournier, acteur (Kadoc dans Kaamelott).

  • César Giron, ancien PDG de Pernod SA, PDG de Martell Mumm Perrier-Jouët.
  • Adrien Laurentin, cofondateur de Oh my tea !
  • Stéphane Point, président de Kuehne + Nagel.
  • Quentin Reygrobellet, cofondateur de Birchbox.
  • Claude-Yves Robin, ancien DG de France 2.
  • Romain Torrès, cofondateur de Fresh, un chatbot qui permet de se tenir au courant de l’actualité sur Messenger.
  • Jean-Pascal Tricoire, ancien DG délégué de Schneider Electric, président du directoire de Schneider Electric.
  • Emmanuel Trivin, PDG de Butagaz.