A NEOMA BS, incertitudes autour du vainqueur du derby sportif 2017

A NEOMA BS, incertitudes autour du vainqueur du derby sportif 2017

0
514

Ce week-end se déroulait à Rouen le derby sportif qui oppose les deux campus de NEOMA Business School. Cet événement qui attise la rivalité entre les deux villes depuis que la fusion entre Rouen Business School et Reims Management School a été actée faisait cette année figure de répétition générale pour les Rouennais, qui accueilleront en avril prochain le challenge Ecricome.

Alors que NEOMA a pris le parti de laisser les étudiants intégrer le campus de leur choix cette année, la question était de savoir si les Rémois allaient conserver leur hégémonie sportive sur leurs homologues normands. Si auparavant les étudiants les moins bien classés admis à NEOMA n’avaient d’autre alternative que de mettre le cap à l’Est, la nouvelle politique de l’école a cette année provoqué un déséquilibre dans la répartition du nombre d’étudiants, qui ont en majorité opté pour le campus de Rouen. Privés de sportifs potentiels, les Rémois n’ont pour autant pas démérité.

En effet, à l’issue des rencontres sportives, Rouen et Reims comptaient toutes deux sept victoires à leur actif. La balance penchait néanmoins de côté normand (27 points contre 26), puisque les épreuves qui ne sont pas représentées au challenges Ecricome sont moins valorisées. C’est donc le show pom-pom qui allait départager les deux campus. Nouvellement instauré suite à une décision commune des BDS rouennais et rémois, le show pom-pom était censé rapporter deux points à l’école qui réaliserait la meilleure prestation. Malheureusement, les membres du jury composé d’étudiants des deux campus n’avaient sans doute pas imaginé le scénario auquel ils se trouvaient confrontés. L’importance qu’a soudain revêtu l’attribution de ces ultimes points a considérablement compliqué la délibération, à tel point qu’aucune décision n’a pour l’heure été prise. Le litige qui divise Reims et Rouen porte sur la grille d’évaluation du show censée permettre au jury de désigner objectivement le vainqueur de l’épreuve. Conçue par une étudiante rémoise responsable des pom-pom, cette grille aurait été validée sans modification par la responsable rouennaise. Néanmoins, la dite grille n’ayant pas été transmise par avance aux jurés rouennais, certains remettent en cause sa légitimité. Il s’avère que les critères retenus dans cette grille donneraient a priori la victoire définitive du derby à Reims, d’où le mécontentement de l’Ordre des Sport’ciers, le BDS champenois.

« A 14h (soit 30 minutes avant le show) nous nous sommes réunis pour mettre les choses au clair. Ils ont changé la grille d’évaluation au dernier moment alors que les deux respos s’étaient mises d’accord en amont.

Au moment de délibérer après le show, il en est ressorti que les Rouennaises étaient plus tournées Cheerleading et que nos pom-poms et pompotes adorés étaient plus tournés vers la danse, ce que l’on a admis sans problème.

Seulement, la grille qui avait été validée dans les règles était plus tournée vers la danse donc il n’y aurait pas dû avoir de débat. »


Audrey Dutronquay, responsable derby pour l’Ordre des Sport’ciers

En attendant qu’une décision soit définitivement entérinée à ce sujet, la confusion est totale et ni Reims ni Rouen ne sont en mesure de revendiquer la victoire…

Victoire RouennaisesVictoire RémoisesNombre de points
Rugby M (33-5)4
Rugby F (11-5)4
Futsal (7-2)3
Handball F (21-16)4
Handball M (34-30)4
Badminton (3-1)3
Volley M (2-0 : 25-22, 25-22)4
Volley F (2-0 : 17-25, 21-25)4
Basket F (64-19)4
Basket M (64-40)4
Football F (5-0)4
Football M (3-0)4
Tennis (4-0)4
Athlétisme3
Show Pom-Pom (non attribué)Show Pom-Pom (non attribué)2
272655