Carrière

Comment tirer profit à 100% de son stage ?

Comment tirer profit à 100% de son stage ?

La première année en école de commerce se clôt par un exercice encore inédit pour la plupart d’entre nous : le stage en entreprise.

A priori depuis un marquant stage en classe de 3ème, seuls les étudiants passés les admissions parallèles ont remis les pieds dans une entreprise depuis. Généralement si nous avons été amenés à y retourner, c’était pour des motivations pécuniaires. Or on ne peut pas vraiment fonder l’intérêt du stage de fin d’année sur l’argent qu’il rapporte, d’autant plus que le machiavélisme des DRH pourrait faire de vous un stagiaire-bénévole selon la durée de l’exercice.

Alors comment envisager positivement un stage qui ne viendra pas renflouer votre compte éventré par les OB et qui vous prive également d’un repos (peu) mérité ?

En réalité, si l’on sait comment l’aborder, le stage de fin d’année peut se révéler être une véritable opportunité et ce pour trois raisons.

Premièrement, vous allez être totalement immergé dans le monde de l’entreprise ; vous découvrirez évidemment son fonctionnement mais aussi, et surtout, ses us et coutumes ainsi que les rapports sociologiques qui existent en son sein. Dès lors, l’époque où vous ne pouviez intervenir dans les discussions d’adultes prendra fin  et vous aussi vous pourrez faire des blagues de bureau ce qui se révèle être totalement jouissif.

Deuxièmement, le stage vous offre la possibilité de rencontrer des gens ce qui vous permettra certes d’élargir votre réseau mais plus simplement, et peut être plus important encore, d’apprendre des autres.

Enfin, le stage est un excellent moyen d’acquérir de nouvelles compétences et ainsi d’étoffer la partie éponyme de votre CV qui se limite sûrement pour l’heure à une maîtrise, extrêmement limitée, du pack Office.

Cependant, pour que ce stage vous rapporte tout cela il va falloir y mettre du vôtre, il va falloir s’impliquer dans toutes les tâches qui vous seront confiées ; même les plus ingrates.

Parmi ces tâches il y aura, et je l’espère pour vous, la gestion du courrier et peut être également d’une boite mail dédiée. Cette tâche peut paraître à première vue dévalorisante et c’est normal. Nous sortons pour le plupart de deux années de classe préparatoire où l’on nous a vendu un brillant avenir, puis d’une année d’école de commerce où vous êtes devenus des professionnels du Business plan et soudainement on vous demande d’apporter le courrier à tout le monde. Etre le facteur de votre plateforme est pourtant très intéressant.

D’une part parce qu’entre vos mains, ou sous vos yeux si l’on parle de mails, vont transiter énormément d’informations, de documents qui, mis bout à bout, vous permettront de comprendre l’arborescence la société, autrement dit qui fait quoi dans votre service et ceux avec lesquels il interagit.

D’autre part, le rôle de facteur peut vous rendre assez rapidement indispensable : imaginez qu’un de vos collègues attendent la réponse par courrier/mail d’un client pour confirmer une commande, vers qui va-t-il se tourner pour savoir si celle-ci est arrivée ? Vous. Alors les choses s’inversent et ce n’est plus vous qui allez vers les gens mais eux qui viennent vers vous, parce qu’ils ont besoin de vous.

La gestion du courrier ou d’une boite mail dédiée offrent également l’opportunité de nouer facilement un premier contact avec les collaborateurs. Ce premier contact doit être rapidement exploité. Par exemple, lorsque vous remettez un document à quelqu’un, ne repartez pas aussitôt ; interrogez cette personne sur la nature de ce document et le rôle qu’il joue. L’idée ici est de montrer que vous vous intéressez à ce que fait la personne ce qui permet de briser la glace. Ensuite, il vous sera plus facile d’aller vers elle pour prendre de ses nouvelles et tout simplement discuter. Car c’est en discutant que vous tirerez une grande partie du bénéfice de votre stage.

Cependant, ne pas faire le courrier n’implique pas que vous n’allez tirer aucun profit de votre stage. J’ai pris cet exemple car ce que j’ai vécu mais j’aurais pu écrire un récit semblable avec une autre expérience. L’essentiel à retenir, quelques soient les missions qui vous seront confiées, c’est de les envisager comme des opportunités. Votre stage en banque se révèle être un stage intensif d’Excel et cela vous déçoit énormément. Relevez la tête et n’oubliez pas que le travail que vous faites est censé profiter à vos aînés et que par conséquent vous allez être amenés à les côtoyer. Dès lors, répétez ce qui a été dit précédemment: soyez curieux et discutez !

Le stage n’est pas qu’une formalité scolaire, ne vous contentez pas de faire vos heures puis d’aller descendre une pinte en vous lamentant aux côtés de vos camarades de classe. Discutez avec vos collègues, allez manger avec eux, sortez avec eux en dehors du travail. Rencontrer des personnes venant d’un autre milieu que vous, ayant pris d’autres voies, peut être extrêmement enrichissant sur le plan humain.

Mais n’oubliez pas le champ professionnel. Discuter avec vos collègues et vos supérieurs doit vous permettre d’élargir votre réseau.

Toutefois, il est beaucoup plus difficile de discuter avec son supérieur qu’avec son collègue alors il vous faudra saisir toutes les opportunités et pour cela vous devrez faire preuve de beaucoup d’audace. Chaque fois que vous serez amenés à aller voir un supérieur, profitez-en pour arracher 1 ou 2 minutes de conversation : les transports, la météo, un fait d’actualité ou encore son agacement envers un collègue feront l’affaire. L’essentiel est de lui montrer que vous vous intéressez à sa personne, à l’entreprise, à votre stage et que vous en voulez.

S’il (ou elle) se montre taquin(e), soyez taquins en retour tout en restant respectueux. Vous n’êtes peut être qu’un stagiaire, mais votre interlocuteur ne doit pas oublier que c’est temporaire et que tôt ou tard vous serez à son niveau voir au-dessus. Il m’est arrivé de dire dans le blanc des yeux de mon responsable, sur le ton de l’humour évidemment, qu’un jour j’aurai sa place.

En faisant forte impression auprès de vos responsables vous leur donnerez envie d’intégrer votre réseau. Vous pouvez trouver le propos assez utopiste mais pourtant lorsqu’une personne qui a travaillé dur pour atteindre un certain poste rencontre un(e) jeune plein d’ambition, cette personne aura à cœur de vous aider. Dès lors, vous pourrez sans problème demander ses coordonnées voire celles d’un camarade de promotion travaillant dans une branche vous intéressant.

Tout cela m’amène à un dernier conseil : ne soyez pas qu’un stagiaire. Ne vous contentez pas de faire ce que l’on vous demande. Si vous restez dans cet état esprit vous n’allez rien tirer de votre stage. L’esprit d’initiative est primordial.

Lorsque vous discutez avec une personne de son rôle dans l’entreprise, demandez-lui de vous expliquer clairement ce qu’il fait et, avec l’accord de votre responsable, de vous former. Premièrement votre collègue sera flatté et deuxièmement, vous élargirez votre éventail de compétences. Cela est d’autant plus important que votre stage prend place durant la période estivale marquée par les départs en congés de vos collègues. En devenant un véritable couteau suisse, vous pourrez alors assurer le travail de plusieurs collègues durant votre absence. Conjuguez cela à la baisse d’activité propre à la période et vous ne serez pas pour autant surmenés.

Enfin, ne pas être qu’un stagiaire c’est aussi adopter un esprit critique envers l’entreprise où vous effectuez votre stage. Ce n’est pas parce que celle-ci vous a ouvert ses portes qu’il faut suspendre son jugement. Analysez ce qui se passe autour de vous et demandez-vous : si j’étais patron qu’est-ce que je garderais et qu’est-ce que je changerais ? Il est peu probable que vous puissiez concrétiser vos idées, mais réfléchir est déjà une bonne première expérience de manager.

En conclusion, le stage ne doit pas être appréhendé comme une contrainte mais comme une possibilité : la possibilité de rencontrer du monde, la possibilité de vous immerger totalement dans le monde du travail et enfin, la possibilité d’apprendre de nouvelles compétences. Soyez audacieux, ne ménagez pas vos efforts et vous en profiterez à 100%.

More in Carrière

Business-Cool - 2016