Adrien est étudiant à HEC Paris. Intégré en 2015, il a effectué sa césure en Stratégie et M&A chez Saint Gobain puis un stage en Venture Capital chez Ring Capital. Il revient avec nous sur ce dernier stage.

Bonjour Adrien, peux-tu rapidement nous présenter ton parcours (prépa, etc…) ?

Bonjour Business Cool !

J’ai démarré en prépa ECS à Chaptal avant de khûber à Janson. De mes années HEC, je retiens particulièrement :

  • Mon échange de 6 mois à Hong Kong (et pas mal de voyages !)
  • Mon asso HEC International Society
  • 3 stages : startup, grand groupe et VC

 

Qu’est-ce qui te motivait pour faire du VC en césure ?

Après une belle expérience en startup en fin de 1A, je me suis vite rendu compte que l’écosystème entrepreneurial me plaisait. L’expérience grand groupe m’a confirmé que je n’étais pas à l’aise avec une culture d’entreprise trop traditionnelle. Je me suis donc mis en recherche de trois ingrédients : entrepreneuriat, tech et finance. Le VC est alors apparu assez naturellement.

 

Comment as-tu trouvé le stage et comment s’est passé le process de recrutement ?

Il y avait une offre pour ce stage sur l’intranet HEC et j’avais également entendu parler du lancement de ce nouveau fonds. Process express avec deux entretiens en quelques jours et j’ai eu le stage ! Il y avait un petit travail de sourcing (chercher une boîte et la présenter comme le ferait un stagiaire en comité d’investissement) et je devais également prouver ma motivation pour le stage et mon intérêt pour la tech. Connaître la signification de certains termes comme « SaaS », « MRR » ou « API » est nécessaire pour préparer les entretiens.

 

Comment as-tu trouvé le stage ?

Le stage était absolument passionnant ! Beaucoup d’autonomie et de prise de responsabilités. 600 dossiers de levée de fonds reçus et traités en 6 mois. J’étais moi-même en charge de la sélection des startups ou non pour les comités d’investissement. On a également « closé » plusieurs deals pendant mon stage ce qui m’a permis d’avoir un super aperçu des différentes étapes de l’investissement en capital.

 

Quelle était ta journée type ?

Démarrage vers 9h/9h30 et fin de journée entre 19h et 20h généralement selon la charge de travail. Au programme : traitement des dossiers reçus (le dealflow), un peu de sourcing pour détecter proactivement de nouvelles opportunités, quelques tâches sur les deals les plus chauds (études de marché, calls dans l’écosystème, travail de BP, etc.), quelques tâches en interne pour le fonds (recrutement de stagiaire, relations investisseurs, CRM, etc.) et souvent un rdv avec une startup.

 

Le stage était-il responsabilisant ? Et était-il conforme à tes attentes ?

Très responsabilisant. Le stagiaire tient une place vraiment importante pour le fonds. Il peut par exemple passer à côté de la prochaine « pépite » s’il néglige le traitement du dealflow. Il est également l’un des garants de l’image du fonds de par ses nombreux contacts avec les entrepreneurs.

Tout à fait conforme à mes attentes !

 

Et aujourd’hui, comment se passe la Majeure Entrepreneurs à HEC Paris ?

La Majeure se passe très bien ! Le programme est bien pensé avec différentes phases où l’on découvre des facettes de l’entrepreneuriat très diverses. La mixité des parcours des étudiants du programme apporte également énormément et l’ambiance est assez dingue je dois dire !

 

Est-ce que ce stage t’a donné des idées pour la suite ?

Je ne pense pas redémarrer en fonds tout de suite mais j’aimerais bien pouvoir y revenir dans quelques années. Ce stage a confirmé mon goût pour la tech, les startups et les entrepreneurs. Aujourd’hui, je suis surtout en train de regarder côté startup pour démarrer.