Voilà le début d’une petite série d’articles sur le codage – ou la programmation en bon français. Vous vous dites sans doute : Euh, vous êtes bien gentils chez Business Cool mais en école de commerce, dans le business, ça ne sert à rien, on est pas des geeks nous. Et bien vous avez tort. Tout comme la maîtrise d’Excel est indispensable pour votre futur métier (et on vous a coaché là-dessus aussi, ici et ici et ), savoir coder peut s’avérer indispensable dans le contexte actuel de digitalisation de tous les métiers.

 

 

Le codage, késako ?

Le codage, c’est donc la programmation informatique. Il s’agit d’écrire des programmes capables d’exécuter ce que vous imaginez. Cela permet de développer des logiciels, des applications ou des pages web, mais pas seulement. On doit parfois savoir coder pour utiliser des logiciels ou exercer certains métiers. On ne va pas rentrer dans le vif du sujet tout de suite, chaque chose en son temps. En effet, selon vos métiers, il faudra parfois utiliser une partie « technique » nécessitant des bouts de programme. Si vous souhaitez vous lancer dans le développement d’une entreprise, maîtriser les bases de la programmation semble encore une fois incontournable, que ce soit pour développer votre site web ou créer une application.

Une petite distinction utile pour la suite s’impose ici. Derrière chaque site web, il y a du code, mais il y a deux types de codes, et donc deux types de codeurs. Le développeur « Front-End » et le développeur « Back-End ». Si vous codez en Front-End, vous allez coder les éléments du site web qu’on voit à l’écran, la partie visible du site. Au contraire, le Back-End est invisible à l’écran ; mais sans le Back-End, il n’y aurait pas de site web. Pour faire court, le Back-End se décompose en trois parties : un serveur (hébergement web), une application (le site web), et une base de données (là où on stocke les données de l’application).

 

Alors pourquoi apprendre à coder ?

Bref, une chose est sûre et certaine. Alors que les métiers du numérique et du digital se développent à une vitesse éclair, maîtriser un minimum différents langages informatiques est un must-have. Comme l’anglais aujourd’hui, ça ne fera pas forcément la différence mais ne pas connaître les fondamentaux sera forcément un désavantage.

En effet, les domaines où savoir coder sera un avantage sont nombreux. Ci-dessus je vous parlais entrepreneuriat, mais les compétences dans ce domaine sont aussi très recherchées dans la finance, ou encore dans le conseil en assurance. Python est maintenant répandu dans les banques d’investissement et les hedge funds. Les banques utilisent Python pour le pricing, la gestion des risques et le trade management. Idem, C++ est largement utilisé par la finance et de plus en plus demandé. Elles utilisent aussi le langage de programmation R, car le big data gagne en importance et doit être utilisé pour être compétitif.

 

Pour conclure…

Je termine en citant Marc Andreessen, développeur de Mosaic, le premier navigateur web complet (1993, et oui ça date). “The spread of computers and the internet will put jobs in two categories: people who tell computers what to do, and people who are told by computers what to do.”

Alors, qu’est-ce que vous attendez pour apprendre à coder ?