Théo est étudiant à l’ISG Paris et revient sur l’un de ses stages, à Dassault Systèmes.

 

Ton parcours, rapidement ?

Après un Bac ES, j’ai fait une classe préparatoire ECE au lycée Charles de Gaulle à Caen afin de préparer les concours. Mon objectif était de rejoindre Paris et de profiter des opportunités de la capitale. L’ISG se situe à Paris et dispose d’un réseau Alumni important, ce choix me paraissait donc intéressant. J’ai commencé mon Master en 2015 pour ensuite faire une année de césure. J’ai eu la chance de travailler dans deux start-up en pleine croissance : Maison Sassy, une marque de cidre innovante et branchée, puis Cette Famille, une alternative formidable aux maisons de repos pour les personnes dépendantes ou handicapées. Après un semestre à Mexico, je me suis spécialisé en marketing digital.

 

Comment as-tu trouvé le stage ?

Après deux expériences riches dans des start-up, je voulais terminer mon parcours avec une expérience en grande entreprise et si possible dans un domaine qui me passionne, la technologie.
J’ai principalement recherché des offres sur Jobteaser, un portail partenaire de l’ISG, sur ces critères. Après plusieurs entretiens, j’ai choisi Dassault Systèmes plutôt qu’Amazon.

 

Pourquoi ce domaine et cette entreprise?

J’ai choisi Dassault Systèmes pour plusieurs raisons. Premièrement, c’est une entreprise de logiciels française extrêmement innovante. Moins connue du grand public, 3DS est incontournable dans le domaine industriel mondial. En effet, l’entreprise, à ne pas confondre avec Dassault Aviation, est leader des solutions de conception 3D et de PLM. Figure de proue de l’industrie 4.0, Dassault Systèmes était un choix cohérent avec mes objectifs.
Deuxièmement, les missions proposées étaient relativement techniques puisqu’elles consistaient à traiter, analyser et retranscrire des données marketing via des tableaux de bord afin de faciliter les prises de décision opérationnelles. L’aspect data et développement complétait les compétences acquises en école.

 

Que vient faire un étudiant en école de commerce dans une entreprise qu’on pense remplie d’ingénieurs ?

Effectivement, Dassault Systèmes, historiquement, est une entreprise très technique et la proportion d’ingénieurs de métier est importante (même au marketing). Toutefois, il n’est pas dur de s’intégrer lorsqu’on vient d’une école de commerce. Il faut cependant ne pas être allergique aux termes techniques et avoir envie de comprendre. Je me retrouve désormais, justement, à effectuer un travail technique nécessitant l’utilisation des logiciels d’ingénierie et des notions en SQL, PHP ou JavaScript, par exemple. Le tout est de s’y mettre et de ne pas hésiter à poser des questions.

 

Où se déroulait le stage ?

Le stage s’est déroulé au siège de Dassault Systèmes, à Vélizy (78).

 

Une journée type?

Ma journée type se déroulait de 9h30 à 18h30.

Je commençais par vérifier que les données affichées dans les différents tableaux de bord étaient à jour et qu’aucune base de données n’avait rencontré de problème lors des maintenances nocturnes.
Ensuite, je faisais un Skype avec nos développeurs en Inde afin de répondre à leurs éventuelles questions et leur parler des développements data à venir. Il fallait se coordonner avec le décalage horaire afin d’optimiser le temps d’échange quotidien.
Après ce check, j’avais souvent une réunion avec un collaborateur afin qu’il exprime ses besoins en termes de suivi de performance d’une campagne média, d’une optimisation de mots-clés ou d’un changement de design d’une page web.
Le midi, plusieurs fois par semaine, j’allais faire du foot avec des collègues ou alors je participais au club d’échecs.
L’après-midi, en général, était dédiée à la gestion des projets en cours et à la réalisation des demandes (recherche de données, traitement, création de graphiques…).

 

Est-ce que ce stage t’a donné des idées pour la suite ?

Tout à fait ! Le marketing digital me plaisait déjà beaucoup mais acquérir des compétences techniques pour pouvoir analyser profondément et précisément une quantité de données importante était encore plus intéressant.
J’ai donc décidé de continuer dans cette voie et je voudrais, à terme, me spécialiser dans le Big Data.

Dassault Systèmes m’a d’ailleurs donné cette chance en me proposant un VIE à Kuala Lumpur en Malaisie où je suis actuellement.

 

Abonne-toi à la newsletter

*
indicates required