Accueil Carrière Tout comprendre aux MBA, un master très prisé des entreprises

Tout comprendre aux MBA, un master très prisé des entreprises

0
184

Le MBA, pour qui et pour quoi ?

Tout d’abord le MBA (Master of Business Admistration, et donc une maîtrise en administration des affaires en bon français) est un master né aux Etats Unis (plus précisément à Harvard en 1908…), qui visait initialement à donner une approche managériale aux ingénieurs. Mais les temps ont changé et aujourd’hui le MBA est destiné à toute personne ayant un profil technique, professionnel (commerciaux, juristes, architectes, scientifiques…) désirant développer des compétences en management, gestion de projets, en vue d’accéder à un poste à responsabilité ou même de créer une entreprise. L’idée est donc bien, en général, d’ouvrir des postes d’encadrement à des personnes ayant une toute autre formation initiale. Et cela, seulement après quelques années (au moins 3 ans) d’expérience professionnelle dans leur secteur. Fondée en particulier sur un échange d’expériences, la formation MBA présente en effet peu d’intérêt pour un étudiant tout juste titulaire de son diplôme… « Le candidat idéal a entre deux et dix ans d’expérience professionnelle et un âge moyen de 29 ans », complète pour nous le directeur du MBA de HEC Paris.

Le MBA prône traditionnellement une approche globale du management, avec parfois un accent mis sur l’international, mais il existe également des MBA spécialisés. C’est ainsi que l’EM Normandie a créé un MBA Maritime, Transport et Logistique et que Kedge Bordeaux a développé son Wine MBA visant à former les cadres des grandes entreprises mondiales du secteur viticole et des spiritueux.

 

Comment ça marche ?

Pour ce qui est de l’admission, elle se fait en deux étapes. Généralement les candidats doivent passer des tests de connaissances générales (le Tage-Mage le plus souvent en France) parfois un test d’aptitude en anglais (Toeic, Toefl ou IELTS). L’expérience professionnelle, les relevés de notes et des lettres de recommandation sont aussi pris en compte.

Et puis lorsqu’on est admis, c’est parti pour un ou deux ans ! Durant ces années, les étudiants (de 30 ans tout de même …) vont recevoir des cours magistraux en économie et finance, appelés “fondamentaux”, et dispensés par les professeurs de l’école, qui font souvent appel à des intervenants extérieurs afin d’offrir une approche se voulant plus actuelle du monde des affaires (Alain Afflelou à l’INSEEC, Jacques Attali à HEC, Edouard Philippe à l’EDHEC …). À ces enseignements théoriques, s’ajoutent les « électifs », plus pratiques et basés sur l’apprentissage. L’apprentissage se fait essentiellement à partir d’études de cas ou de projets d’entreprises : les participants sont alors placés en situation de dirigeant ou de consultant. Ils doivent analyser chaque cas et développer des plans d’action, présentés ensuite aux autres étudiants. Bien évidemment, les sujets sont souvent, comme en entreprise, traités en groupe.

 

Pourquoi est-il devenu incontournable ?

Premièrement, le MBA permet d’acquérir une double compétence (technique et managériale), très recherchée, et valant cher sur le marché de l’emploi.  En effet, ingénieurs, médecins, juristes, biologistes, etc., peuvent acquérir de nouvelles compétences, plus généralistes, leur permettant de progresser dans l’entreprise et d’occuper des postes jusqu’alors inaccessibles avec leur seul premier diplôme. Le MBA booste donc beaucoup de carrières, et fait inévitablement progresser les salaires. On estime (mais c’est à nuancer selon les écoles, les types de MBA …) qu’un diplômé MBA peut voir son salaire augmenter de 30% !

En outre, le MBA permet aussi de développer un véritable sens du travail en équipe, puisqu’il implique beaucoup de travaux en groupe. Il permet aussi de créer de véritables amitiés et de se former un réseau en étoffant son carnet d’adresses.

 

Et c’est tout ce qui explique son prix…

Un MBA coûte entre 15 000 et 70 000 euros, mais en moyenne il faut compter 35 000 euros. Alors oui, c’est un investissement important mais qui s’explique par la renommée et le salaire des professeurs et intervenants internationaux, les équipements mis à disposition … Toutefois, les MBA proposent une multitude d’aides au financement, allant de véritables bourses aux frais de scolarité réduits ou à des taux sur les prêts bancaires soigneusement négociés.

Il ne faut pas oublier non plus que les MBA sont des passeports pour des postes à responsabilités, où le salaire sera bien évidemment plus élevé et vous permettra plus facilement de rembourser ce prêt.