Si tu es en école de commerce, tu connais forcément LinkedIn. C’est LE réseau sur lequel s’inscrire pour travailler ses relations. D’ailleurs, Business Cool t’a déjà donné plusieurs astuces pour tirer le meilleur parti du réseau social number one parmi les recruteurs.

Alors quand on s’intéresse à l’évolution professionnelle, on ne peut que croire les statistiques élaborées par l’institut BVA pour le compte du géant LinkedIn.

 

Une volonté d’évolution exprimée par les professionnels français

Alors que nous mettions en avant l’apparition de bullshit jobs sur Linkedin, ce sont 76% des professionnels français qui sont satisfaits de leur travail. Néanmoins un bon nombre d’entre eux souhaitent une évolution de leur carrière professionnelle dans les années à venir, et les désirs sont assez diversifiés :

  • 44% : changement de poste au sein de la même entreprise
  • 32 % : changement du secteur d’activité
  • 23% : changement du secteur d’activité pour se consacrer à une passion
  • 19% : devenir indépendant

Il est fondamental pour les professionnels aujourd’hui de pouvoir avancer dans leur parcours“, analyse Fabienne Arata, country manager de LinkedIn France. “Les réseaux professionnels ont changé la donne en offrant de nouvelles perspectives“.

 

Quelles sont les motivations ?

Les raisons expliquant ce besoin d’évolution sont elles aussi diverses. Bien sûr, on retrouve en première position l’augmentation de salaire (54%), un thème qui tient à cœur aux Français mais pas seulement, puisque le salaire à la sortie des écoles de commerce reste un critère important pour les classement de ces dernières.

Ensuite, et en accord avec les souhaits mentionnés plus haut, on retrouve aussi l’acquisition de nouvelles compétences (32%) et le besoin de construire un meilleur équilibre vie pro/vie perso (27%). La recherche de sens (33%) au sein de leur travail reste une explication non négligeable, statistique qui recoupe également l’étude menée par Deloitte sur les Millennials au travail.

 

Quels sont les leviers de l’évolution professionnelle ?

De nombreux salariés (36%) estiment que la motivation est la première variable qui peut influer sur une potentielle évolution, tout comme l’ambition qui semble nécessaire pour un tiers d’entre eux (32%). De même, ils sont nombreux à penser que l’adaptabilité (38%) et la confiance en soi (26%) peuvent booster l’évolution professionnelle.

Les qualités personnelles, quant à elles, ne sont pas les premières citées (11%) et demeurent loin derrière la formation durant la carrière (24%).

 

Une forte attente concernant la formation

Jugée outil n°1 pour l’évolution professionnelle, la formation est plébiscitée par une majorité de professionnels. Alors que de plus en plus de cours en ligne et plateforme de MOOCs se développent, ils sont 71% à attendre une formation payée par leurs employeurs afin d’évoluer. Mais ils estiment aussi que l’échange d’expérience est très bénéfique  puisqu’une majorité d’entre eux souhaiteraient pouvoir bénéficier de coaching de la part de mentor (51%) et ils sont davantage à avoir eu besoin, à un moment de leur carrière, d’être conseillé par une personne avec une forte expérience (83%).

 

 

Pour en savoir davantage sur l’actualité des écoles de commerce, abonnez-vous à notre newsletter :

Subscribe to our mailing list

* indicates required