Adrien est étudiant en Finance des marchés à ICN BS. Il a obtenu le niveau 1 du CFA, l’AMF, Bloomberg Market Concepts et possède des compétences en VBA grâce à son autoformation à l’aide de MOOCs. Aussi, il a réalisé un stage au sein du cabinet comptable Yzico à Paris.

 

Adrien, comment faire la différence entre tous ces certificats (AMF, BLOOMBERG et CFA) ? À quoi te servent-ils ?

Chaque certificat a ses particularités et tout dépend de votre projet. Evidemment, plus vous avez de compétences, mieux c’est.
Tout d’abord, l’AMF est obligatoire pour tous les prestataires de services financiers. Nous avons la chance à ICN de pouvoir passer la certification gratuitement (elle coute près de 100 euros). Elle donne les connaissances minimales dans 12 domaines tels que le cadre institutionnel et règlementaire français, européen et international ou sur la déontologie.
La certification Bloomberg Market Concepts permet de prendre en main un outil informatique utilisé dans les salles de marché des plus grandes banques dont je parlerai plus en détail après.
Le CFA est une certification professionnelle délivrée par le CFA Institute dont le premier niveau se concentre sur les fondamentaux de l’analyse financière.

Ces 3 certifications sont complémentaires et permettent d’acquérir des compétences en finance de marché plébiscitées par les recruteurs.

 

Que doit-on faire pour obtenir l’AMF ?

L’examen consiste en une série de 100 questions tirée d’une banque de 800 questions dont le candidat a accès. Pour obtenir la certification le candidat doit obtenir au moins 75% de bonnes réponses aux questions de type C (sur des connaissances approfondies) et au moins 85% aux questions de type A (sur les connaissances de bases).
Pour cela le candidat dispose de cours répartis en 12 chapitres.
La lecture du cours n’est pas obligatoire, pour réussir l’examen, mieux vaut bachoter la banque de questions puisque vous aurez les mêmes questions le jour de l’examen.
Il faut donc mieux privilégier la lecture des cours après l’examen pour sa culture financière personnelle. La certification ne requiert aucune connaissance financière préalables et est donc accessible à tout le monde. Elle nécessite à peu près 12 heures de travail personnel.

 

Parle-nous de Bloomberg ?

Bloomberg Terminal est un logiciel informatique permettant d’avoir accès à l’information financière en temps réel (cours de bourse, actualité financière, bilans/ comptes de résultats d’entreprises…)

La certification Bloomberg Market Concepts permet d’acquérir des connaissances sur l’économie, les devises, les titres à revenus fixes (fixed income) et les titres de participation ( equities) tout en apprenant à utiliser Bloomberg et ses différentes fonctions de recherche.

Elle se destine principalement aux novices en finance de marché qui aimeraient acquérir les connaissances de base grâce à une formation rapide.

Elle présente peu d’intérêt aux étudiants possédant déjà des connaissances dans ces domaines. Elle vous permettra néanmoins de connaitre les fonctions de base du terminal Bloomberg et sera toujours un signal positif envoyé aux recruteurs puisque de nombreuses offres de stage demandent de savoir utiliser Bloomberg.

Il n’y a pas d’examen pour cette certification, il suffit juste de visionner les vidéos et de répondre aux questions relatives à chaque chapitre pour l’obtenir.

Elle coûte 150 dollars et nécessite 8 heures de travail, nous avons la chance de pouvoir la passer gratuitement dans la salle de marché de notre école disposant du logiciel.

 

Comment as-tu préparé le CFA ?

La certification CFA est la plus exigeante en termes d’investissement de ces 3 certifications.
Elle est composée de 3 niveaux avec une difficulté graduelle et nécessite environ 4 ans de préparation.

La certification permet d’acquérir des connaissances approfondies en finance sur les normes éthiques et professionnelles, les méthodes quantitatives, la gestion de portefeuille, la finance d’entreprise, les produits dérivés, les investissements alternatifs, l’analyse des rapports financiers, l’économie et sur les marchés actions et obligataires. Cette certification sera donc utile pour toutes celles et ceux qui souhaitent travailler dans la finance aussi bien d’entreprise que de marché.

Les frais d’inscriptions sont progressifs en fonction de la date d’inscription (de 1100$ à 1600$ plus 150$ pour avoir les livres en version papier), il vaut donc être motivé avant de se lancer pour ne pas perdre de temps et d’argent.

Son coût est beaucoup plus élevé que les deux autres certifications précédemment citées mais elle présente l’intérêt d’être un gage de sérieux et de rigueur aux yeux des recruteurs et est reconnue internationalement. Elle vous permet également d’accéder à un réseau d’environ 140.000 membres.

L’examen dure 6 heures divisé en 2 sessions de 3 heures et consiste en un QCM de 240 questions. Pour le réussir il faut avoir un minimum de bonnes réponses dans chacune des catégories précédemment citées, il est donc impossible de faire l’impasse sur un sujet !
Pour réussir le premier niveau il faut obtenir près de 70% de bonne réponse, le score minimum pour être admis n’étant pas précisé. Environ 80.000 personnes ont passé le niveau 1 du CFA en 2017 dont 15% d’étudiants à travers le monde. Le taux de réussite à la session de décembre 2017 est de 43%

C’est une formation exigeante en termes de volume horaire, elle m’a personnellement nécessité un investissement d’environ 380 heures pour le niveau 1. J’ai passé la certification en décembre 2017 en commençant à m’y préparer sérieusement à partir de juin. Pour être prêt le jour de l’examen je vous conseille de commencer à préparer le CFA au moins 6 mois à l’avance. Il faut environ 350 heures de travail personnel pour être prêt le Jour J ce qui fait environ 60 heures par mois et donc 2 heures par jour, ce qui est conciliable avec l’emploi du temps en école de commerce.

Ma méthodologie fut la suivante : j’ai dans un premier temps lu et fiché les 6 livres (soit environ 3500 pages) de juin à septembre.
Je me suis ensuite entrainé à l’aide de banques de questions d’organismes privés de septembre à octobre tout en peaufinant mes fiches. J’ai utilisé la banque de questions du CFA Institute pour obtenir mes statistiques et intensifier mes efforts sur mes points faibles.

Les cours dispensés par les organismes privés sous la forme de classe ou en vidéo présentent peu d’intérêt, je vous recommande donc de travailler par vous-mêmes plutôt que de dépenser votre argent inutilement.

Toutefois, les banques de questions privés pourront être intéressantes pour vous entraîner davantage ainsi que la « Schweser’s QuickSheet » qui compile en 6 pages toutes les formules indispensables à connaître le jour de l’examen.
Il n’y a pas de solution miracle : il faut lire les livres, s’organiser, être méthodique et travailler pour passer l’examen avec succès.

Dernier conseil, je vous recommande vivement de passer l’examen blanc sur Paris proposé par le CFA Institute deux semaines avant la date de l’examen.
Celui-ci vous permettra de vous mettre dans les conditions réelles de l’examen, de vous organiser pour gérer votre temps de connaître vos lacunes et accentuer vos dernières révisions sur ces points précis.

 

Et VBA, c’est quoi ?

Visual Basic for Applications (VBA) est un langage informatique utilisé sur les applications de Microsoft Office. VBA est très utilisé et apprécié en finance de marché pour gagner du temps en automatisant les tâches répétitives surtout en salle de marché.
De plus en plus de stages et d’emplois en salle de marché requièrent des connaissances en VBA ou en langage Python.
Pour ceux qui aimeraient se former je vous suggère le MOOC de 15 heures sur le site udemy.com : Excel VBA – The complete VBA course for Beginners.
Il vous permettra d’écrire vos premières macros (ensemble d’instructions qui exécutent une tâche spécifique).

 

Comment utilises-tu toutes ces connaissances au quotidien ?

J’utilise les connaissances acquises à travers ces certifications en boursicotant. Par exemple, j’utilise le logiciel Bloomberg pour suivre les cours de bourse en temps réel et croiser différentes informations financières sur un même graphique. Je me sers également du CFA pour utiliser mes compétences en analyse technique (étude des graphiques), pour savoir lire les rapports financiers des entreprises et pour diversifier mes investissements à l’aide des cours sur la gestion de portefeuille.

 

Lequel ou lesquels est /sont vraiment indispensable(s) ?

Tout dépend de vos objectifs ! L’AMF est obligatoire pour tous ceux qui souhaitent travailler chez un prestataire de services d’investissement comme les analystes financiers, les traders ou encore les gérants de portefeuille, il vaut donc mieux passer la certification en école de commerce plutôt que d’avoir à le faire une fois en entreprise.

Le CFA sera intéressant surtout si vous souhaitez travailler en gestion de portefeuille ou en tant qu’analyste financier grâce au savoir-faire que vous acquerrez. C’est la certification la plus reconnue et la plus difficile à obtenir qui fera la différence sur votre CV.

La certification BMC est la plus facultative. Elle vous permettra de donner une trajectoire à votre CV avec une certification utile en finance de marché.