Finance

J’ai gagné 20 000 euros en trois mois en parallèle de mes études grâce aux cryptomonnaies

J’ai gagné 20 000 euros en trois mois en parallèle de mes études grâce aux cryptomonnaies

Pour mettre du beurre dans les épinards, nombre d’étudiants donnent des cours particuliers ou livrent des sushis. Boris a lui jeté son dévolu sur les cryptomonnaies, et visiblement cela lui a réussi ! Il a nous fait partager son expérience atypique.

 

Présente toi rapidement

Je suis étudiant à NEOMA BS en deuxième année et président de l’association de finance NEOMA Financial Club. Passionné par la finance et la technologie, je fais une alternance chez IBM dans le conseil en Assurance.

 

Quand t’es-tu lancé dans les cryptomonnaies et qu’est-ce qui t’a incité à le faire ?

C’était pendant le mois de mai dernier, je ne trouvais pas de stage pour valider mon prémaster et je m’ennuyais chez moi. Je passais mes journées à me renseigner sur la Blockchain et les cryptomonnaies.

Je m’intéresse depuis longtemps à la Blockchain et j’ai toujours voulu acheter du bitcoin. Mais c’est grâce à la l’Ether que j’ai fait le premier pas. L’Ether est une cryptomonnaie concurrente du Bitcoin qui dispose d’un système de « Smart contracts » pouvant révolutionner l’industrie.  Un Smart Contract crée une relation de confiance à distance entre deux individus sans passer par un intermédiaire/Middle man.

 

Quelle somme as-tu investi au départ et comment ton capital a-t-il évolué pendant ces 3 derniers mois ?

J’ai commencé avec 2800 euros de ma poche puis j’ai rajouté tout l’argent de mes trois mois de stage deux mois plus tard, soit 4800 euros. Pour résumer rapidement : le premier mois, je gagne 4000 euros. Le deuxième mois, mes gains descendent à 2500 euros à cause de la tôlée provoquée par le Bitcoin Fork. Au mois d’août, je récolte ce que j’ai semé : 20 000 euros d’intérêt en seulement 10 jours.

 

Pour les non initiés, peux-tu expliquer l’écosystème des cryptomonnaies et le concept de “blockchain” de manière simple ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (peer-to-peer network). Il existe des blockchains publiques, ouvertes à tous, et des blockchains privées, dont l’accès et l’utilisation sont limités à un certain nombre d’acteurs.

Le mathématicien Jean-Paul Delahaye la définit comme un « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible. »

 

Source : https://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-la-blockchain/

 

Le bitcoin dispose de sa propre Blockchain. Plus généralement, toutes les cryptomonnaies utilisent une blockchain. A titre d’exemple, l’Ether (deuxième cryptomonnaie en termes de capitalisation boursière) fonctionne sur la Blockchain Ethereum développée par Vitalik Buterin.

La blocks sont validés par des « mineurs » qui prêtent la puissance de leurs processeurs à la Blockchain. Le mineur qui parvient à valider un block reçoit une rémunération en Bitcoin ou dans la cryptomonnaie associée à la Blockchain concernée. En d’autres termes ce sont les mineurs qui font vivre les Blochains. A titre d’exemple, une Blockchain sans autorité centrale comme celle du Bitcoin nécessite un consensus de la part des mineurs. Tous doivent s’accorder, c’est-à-dire valider le même block.

ICO (Initial Coin Offering) : Pour comprendre l’ICO il faut d’abord comprendre l’IPO (Initial Public Offering) : c’est lorsqu’une entreprise décide de vendre ses titres en bourse afin de se financer. De manière analogue pour les startups, une ICO consiste à émettre une nouvelle cryptomonnaie sur le marché en la proposant aux investisseurs à un prix fixé en Ether ou en Bitcoin. Autrement dit, il s’agit d’une levée de fonds générée pour financer le projet de la startup en question. Les investisseurs peuvent espérer un retour sur investissement important dans le cas où le projet et la team sont solides.

Vous pouvez également écouter l’excellente chronique de France Culture consacrée à ce sujet pour comprendre davantage l’écosystème des cryptos.

 

Quelle était ta toute première cryptomonnaie et comment as-tu diversifié ton portfolio ?

J’ai commencé avec 1000€ sur l’Ether, une cryptomonnaie concurrente au Bitcoin. En l’espace de quelques semaines, le cours de l’Ether est passé de 80€ à 240€, ce qui représente à une hausse de 200%. J’ai alors décidé de sortir 1800€ supplémentaire de ma poche. Très rapidement mon capital investi a atteint les 6000€. Le cours de l’Ether a atteint son All time high le 12 Juin, poussé par les nombreuses ICO non régulées en Ether. Inquiet de l’exubérance de ces ICO, je décide de vendre intégralité de mon ether avant le flash Crash du 21 Juin.

C’est après ce mois que je décide de diversifier mon Portfolio. J’achète alors une dizaine de cryptomonnaies différente en me renseignant attentivement sur leur projet, leur Whitepaper et leurs partenariats. Je me renseigne également sur les théories de Portfolio (Rebalancing) afin d’optimiser mes gains.

 

Ton activité consiste en fait davantage à investir qu’à trader ?

Au début, mon horizon d’investissement se comptait en semaines voire en mois. J’étais plus investisseur qu’un trader. Ce n’est qu’après avoir accumulé une dizaine de milliers d’euros que j’ai décidé de limiter mes pertes et d’optimiser mes gains en faisant du Margin Trading (Buy Orders bas, Sell Orders haut appuyés par des analyses techniques).

 

Quelles sont tes principales sources d’informations ?

Tout est en anglais. J’essaye de contacter les créateurs des cryptomonnaies sur leurs Slack publics afin d’avoir des infos sur les partenariats avant tout le monde et je m’informe quotidiennement sur des sites comme Steemit, Reddit, Bitcointalk ou encore Twitter. Certaines chaines YouTube peuvent être très intéressantes, mais la prudence est de mise car les manipulateurs du marché sont nombreux sur Youtube.

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui débute ?

D’abord de se renseigner attentivement sur la technologie de la Blockchain. D’investir uniquement ce que ce que tu es prêt(e) à perdre. Investir uniquement sur des projets et des teams de qualité après s’être informé méthodiquement. Ne jamais céder à ses émotions et aux mouvements de panique en période de crash et planifier ses stratégies en avance tout en faisant preuve d’une grande patience.

 

Finance

Fondateur du groupe Up2School (Business-Cool, Major-Prépa et Forum-Commerce) et étudiant à NEOMA BS.

More in Finance

Business-Cool - 2016