Accueil Carrière Les carrières inspirantes #1 : Guillaume Gibault – Le Slip Français 🇫🇷

Les carrières inspirantes #1 : Guillaume Gibault – Le Slip Français 🇫🇷

0
313

Dans cette toute nouvelle série d’articles, nous retracerons des parcours de diplômés d’écoles de commerce : ceux dont les carrières vous font rêver ou ceux qui ont pris tous les risques pour en arriver là. Ils sont nombreux à occuper des postes prestigieux ou à avoir construit des mastodontes après leurs études. Ce sont donc eux que nous avons décidé de vous présenter.

Pour commencer cette série, nous vous présentons Guillaume Gibault. Ce nom vous dit sûrement quelque chose : et si l’on vous disait « sous-vêtement made in France » ?

Après avoir brillamment réussi les concours des Grandes Écoles, Guillaume Gibault intègre HEC Paris. À la suite de ses études, il rejoint le Graduate Program de General Electrics puis devient chef des ventes chez Bio c’ Bon, mais rapidement, il réalise qu’il se sent plus l’âme d’un entrepreneur que d’un carriériste. Sans vraiment savoir vers quoi s’orienter, Guillaume Gibault sait déjà qu’il veut être son « propre patron ». Étonnamment, après avoir bien réfléchi, il se dirige vers le secteur de la mode alors qu’il n’a aucune expérience. Cependant, il doit encore trouver le produit qui pourrait trouver preneur sur le marché. Son mot d’ordre est de créer une marque avec une vraie histoire. C’est alors qu’il relève le pari lancé par des amis de faire du slip son business…

À l’assaut du marché du slip, Guillaume Gibault se lance pleinement dans son nouveau projet : Le Slip Français. Après avoir trouvé les fonds nécessaires, le produit et l’atelier de confection, il se retrouve avec 600 slips et une camionnette, à lui de faire le reste. Cet ex-HEC crée alors l’histoire de sa nouvelle entreprise, qui tournera autour du Made in France. Il mise alors sur le savoir-faire français et sur la volonté des consommateurs à acheter local. À travers Le Slip Français, Guillaume Gibault insiste surtout sur la provenance et la transparence de fabrication de ses produits, et ça plaît. La marque devient même une référence du Made in France en proposant dorénavant charentaises ou encore marinières, symboles de la culture française.

 

Toutefois, le patron du slip le sait, pour réussir aujourd’hui, il faut savoir prendre le tournant de l’internet. C’est pourquoi il ne néglige pas le digital. Présent sur la toile et sur les réseaux sociaux, Le Slip Français ne cesse de se réinventer et fait même intervenir ses consommateurs pour qu’ils choisissent le futur nom des magasins, par exemple. Ainsi, les adeptes du slip sont constamment au courant des dernières innovations. Culotté, Guillaume Gibault multiplie les détournements d’images et les provocations : et ça fonctionne !

 

Le Slip Français se porte bien aujourd’hui : la marque affiche un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros en 2017. 70 % des ventes sont réalisées sur le site, 20 % se font en magasin, et trois nouvelles boutiques ont été ouvertes cette même année. Les ambitions sont grandes du côté de Guillaume Gibault, un chiffre d’affaires avoisinant les 20 millions d’euros en 2018, le lancement d’une gamme féminine et la conquête à l’international. 2018 devrait donc marquer un tournant pour le roi du slip qui vise de plus en plus la robotisation de ses ateliers de production.

Bref, Le Slip Français est une réussite d’entreprise et Guillaume Gibault une réussite d’entrepreneur puisque Les Échos le désignaient « Jeune entrepreneur préféré des Français » en 2017. Fondateur du Slip Français et de Leon Flam, spécialisé dans la maroquinerie de voyage, il ne cesse de partager son expérience sur les réseaux mais également sur les plateaux télé. Guillaume Gibault, trentenaire, est devenu un as du commerce, de la communication, et semble inarrêtable. Le Made in France du slip est en marche !

 

Il a d’ailleurs monté une série vidéo très drôle sur son expérience de création d’entreprise en France.

 

 

Tu cherches encore un peu d’inspiration ? Découvre notre série sur les entrepreneurs à succès pas toujours connus du grand public.

 

Abonne-toi à la newsletter

*
indicates required