Prev2 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Vous avez repris la présidence de l’association HOPE nouvellement créée, pourquoi s’être lancé dans une telle aventure ? Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Walid et Chloé : Tout d’abord bonjour Noémie ! Merci de porter autant d’intérêt à HOPE, c’est un grand plaisir pour nous ! 🙂

Le projet de HOPE nous a séduit avant tout parce qu’il est fédérateur. En effet, HOPE est une association qui est née en Septembre 2016 suite à la fusion de cinq associations humanitaires et sociales de SKEMA Business School sur le campus de Lille. Cette fusion a permis à ces associations de mettre en commun leurs différentes forces afin de renforcer leurs projets, leurs influences, et leur visibilité.

Avec HOPE, on voit les choses en grand, on envisage des projets d’une autre ampleur et puis on fait tous partie de la même famille donc même si on a des missions très diverses, on retrouve une certaine unité.

 

Avec le départ de deux des membres fondateurs (Betty et Clara) quelles étaient les principales difficultés auxquelles vous étiez confrontés ?

Walid et Chloé : Les fondateurs de HOPE ont réussi à fédérer cinq associations avec des identités et des missions différentes pour ne faire qu’un et c’est une très belle réussite. Ils ont été confrontés à de réelles difficultés et on ne peut que féliciter leur travail de longue haleine.

Cependant, en tant que premier mandat de cette jeune association, nous découvrons les problèmes pratiques, qui n’ont pas été envisagés dans l’association telle qu’elle a été pensée en théorie. Et justement, ces difficultés n’ont pu être anticipées et précisées dans une passation officielle, dans la mesure où HOPE n’a débuté qu’en Septembre 2016.

 

Quels sont les projets que vous souhaiteriez mettre en place au cours de votre mandat ?

Walid et Chloé : Notre mandat se fixe trois grands objectifs, des grandes lignes pour HOPE : d’abord pérenniser l’association, c’est-à-dire remplir les missions de l’association au terme de sa première année d’existence. En effet, rien n’était garanti avec cette fusion, il a fallu la consolider. Par exemple la mission Sénégal a été remise sur pied avec HOPE après des années d’effacement total.

Ensuite, il s’agit de professionnaliser l’association, c’est-à-dire de mettre en place les processus (décisionnels, de recrutements, financiers, etc) et également l’organisation interne qui feront de HOPE une association très performante. Nous développons donc par exemple la création officielle et systématique de book de passation pour chaque mission, pôle et poste à responsabilité, ainsi que de fiches de poste pour clarifier les rôles de chacun.

Enfin, notre troisième mais très stimulant projet était de commencer et de développer le rapprochement inter campus que nous avons initié avec les associations humanitaires de SKEMA sur les campus de Paris et Sophia. D’abord, en échangeant avec eux sur nos projets, idées et événements, en se rencontrant et puis à terme en partageant des projets, nous visons à donner à HOPE une portée plus grande, plus fédératrice.
Chacun de ces projets s’inscrit dans la continuité de la création de HOPE et du développement de son identité et de ses objectifs.

Jusqu’à présent, qu’est-ce que HOPE vous a apporté d’un point de vue personnel et professionnel ?

Walid et Chloé : Si les valeurs de HOPE sont l’équité, l’humanité, ce n’est pas pour rien. Nous avons pu faire de très belles (et nombreuses !) rencontres. Nos membres et nos partenaires, notre public et l’équipe gérante de HOPE : tous contribuent chaque jour grandement à notre ouverture culturelle.

Mais être à la Présidence de HOPE c’est aussi très professionnalisant, puisqu’il s’agit de manager la plus grande association inter-campus de SKEMA. Nous faisons de la gestion d’équipe, nous développons notre leadership, nous travaillons sur des stratégies de développement, et nous sommes confrontés à des prises de décisions. Finalement c’est beaucoup de polyvalence qui nous est demandée, des qualités relationnelles comme managériales, on gère une vraie entreprise !

Comment voyez-vous l’avenir de l’association ?

Walid et Chloé : Les objectifs que nous nous sommes fixés nous encouragent à penser à un avenir plus professionnel de HOPE. Dans une dynamique de développement, nous espérons que l’association ne fera que se renforcer en efficacité et dans ses actions grâce à un socle solide. Afin qu’elle continue sur cette belle lancée, nous mettons donc en place une passation organisée pour que nos successeurs ne soient plus confrontés aux difficultés que nous avons rencontrées.

Il y a également la perspective du rapprochement inter-campus qui est lancée pour donner naissance à des projets en communs avec Sophia-Antipolis et Paris. Il est par exemple possible d’envisager de partir dans des missions internationales ensemble.

Un dernier petit mot ?

Walid et Chloé : HOPE’LAISIR ! 🙂

 

Suivez HOPE : 

Sur Facebook :  https://www.facebook.com/Humanitarian-Organisation-Promoting-Equity-141088876360009/?fref=ts

Sur Snapchat : hopeskema

Sur Instagram : hope.skema

Prev2 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse