Les étudiants en école de commerce sont de plus en plus nombreux à vouloir emmagasiner plus d’expériences professionnelles dès leur rentrée en école. De leur côté, les entreprises recherchent souvent du personnel intérimaire pour réaliser des missions ponctuelles. C’est de ce constat que sont partis les membres de Bee’Activ de KEDGE BS pour monter leur association : un job service. Nous avons échangé avec Lucie, la présidente de l’asso.

 

Quel est le concept de Bee’Activ exactement ?

Bee’Activ est la Job Service de Kedge Bordeaux. Créée en 2015, elle permet de mettre en lien des entreprises régionales et nationales avec les étudiants de l’école. Nous proposons des missions ponctuelles rémunérées aux étudiants telles que du street marketing, de l’hôtessariat, de l’animation commerciale… Cela permet donc en parallèle aux entreprises de développer leur stratégie en termes de marketing direct et à des prix attractifs.

 

Qui sont vos clients ?

Nous travaillons avec de nombreuses entreprises, comme FlixBus, Snapp, PAF Le Jus, L’Orange Bleue, Les 2 Vaches, Virgin, Intermarché, Alterfood… Le profil qu’elles recherchent dépend souvent du type de mission qu’elles souhaitent. De manière plus globale, elles recherchent des étudiants sérieux et motivés, qui ont le sens du contact et l’envie de négocier.

 

Quelles missions sont le plus demandées par les entreprises ?

Les missions types qui sont les plus récurrentes sont le street marketing, l’animation commerciale, l’hôtessariat, le phoning, la saisie de donnée. Plus rarement, guide touristique ou client mystère.

 

Quels sont les aspects qui motivent le plus les étudiants ?

L’aspect financier est, bien entendu, la motivation première des étudiants qui postulent à nos missions ! Mais les missions proposées peuvent permettre également de rajouter une ligne sur son CV. Cela permet de montrer la motivation d’un potentiel candidat, son envie d’acquérir de l’expérience.

 

Pas trop compliqué pour toi de cumuler ton travail pour l’asso et ta vie étudiante ?

Pas vraiment. Jongler entre l’entreprise et l’étudiant, c’est ce qui fait toute la richesse de notre association ! Pouvoir à la fois être à l’écoute du client, répondre à ses attentes et dans le même temps proposer un service à l’étudiant en s’assurant qu’il est bien accompagné, c’est un challenge très stimulant. Le partage du travail entre les pôles permet facilement de ne pas s’y perdre. Cela participe donc au développement d’une vraie dynamique de groupe.

 

Globalement quel est ton retour d’expérience ?

En tant que présidente depuis Mai 2017, travailler au sein de cette association fut une expérience très formatrice, souvent même plus enrichissante que les cours dispensés à l’école. Apprendre à gérer l’humain, les conflits, jongler avec les différents caractères, c’est un vrai défi au quotidien. Mon objectif est d’être constamment à l’écoute des membres, et en fonction de leurs attentes  je dois trouver des solutions pour faire évoluer l’association, améliorer les processus et créer ainsi une vraie dynamique de groupe.

D’un point de vue plus personnel, être à la tête de Bee’Activ m’a permis de gagner confiance en moi, d’accepter la critique. J’ai appris me rendre disponible et à l’écoute pour motiver sans cesse mes membres et gagner en efficacité. Ce sont des choses que l’on apprend pas en cours.

Merci Lucie !