« I dare you to use the knowledge we own to mend the situation. Raise your voice. Be creative, be courageous. » La voix sûre, posée mais forte malgré les mille yeux qui la regardent, est celle de Carolina Colon, 21 ans, représentante de GEM ONU. Ce qui marque l’assemblée n’est pas son jeune âge, mais le perchoir depuis lequel elle prononce son discours : avant elle, ce sont les plus grands chefs d’État et les anciens Secrétaires généraux des Nations Unies qui sont montés à la tribune de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies. Unique et incroyable, cette expérience est à l’image de la participation de GEM ONU au National Model of United Nations (NMUN).

 

Alors déjà, GEM ONU, qu’est-ce que c’est ?

Nous sommes l’asso de géopolitique et de diplomatie de Grenoble École de Management, qui s’est imposée parmi les écoles de commerce comme l’école de la géopolitique. On peut dire que GEM ONU est la spécialité dans la spécialisation ! Alors évidemment, notre association est portée par un contexte favorable qui lui permet de réaliser ses rêves et ses ambitions. Jeune et dynamique – l’asso n’a que deux ans ! –, GEM ONU, entre autres, propose de traiter l’actualité mondiale à travers la Tribune géopolitique étudiante, organise sa propre simulation des Nations Unies, le GEMUN, et participe aux simulations des Nations Unies les plus prestigieuses au monde !

 

Direction le NMUN de New York

C’est ainsi que les 18 membres de la délégation 2019 se sont envolés le 20 mars pour le NMUN de New York. Au programme de ces quelques jours américains : une immersion complète dans l’activité onusienne pour comprendre les enjeux de la plus importante des organisations internationales.

Le NMUN est une formidable opportunité pour comprendre la structure et le fonctionnement de l’ONU. Les étudiants sont invités à entrer dans la peau des diplomates. En effet, nous avons été amenés à prendre la mesure de l’implication diplomatique de notre État, de ses limites mais aussi de sa force dans les négociations avec des pays tiers. Prise de parole, développement du leadership, dialogue, efficacité, et tout cela en anglais, la simulation des Nations Unies est un exercice intense mais très formateur. Car le but final est de produire une résolution ambitieuse, portée par une population jeune, et réalisable, comparable à celles produites par les Nations Unies… tout cela en seulement quatre jours !

Cette année, chacun des neuf binômes qui composaient notre équipe a eu l’honneur de représenter le Qatar dans un comité des Nations Unies : les trois Assemblées générales, la Commission de la condition de la femme, la Conférence des parties, le Conseil des droits de l’Homme, la Commission de la population et du développement et le Comité spécial sur les opérations de maintien de la paix. Face à trois sujets au choix à traiter dans chaque comité, les binômes ont été amenés à défendre la position du Qatar et à adopter des résolutions communes en travaillant avec d’autres États, dans l’esprit d’écoute et de coopération des Nations Unies.

Bien sûr, une telle mise en situation demande des mois de préparation en amont. Tous les jeudis après-midi, les membres de l’asso se regroupent pour suivre une préparation complète supervisée par deux étudiants spécialisés, Naïm Remtola et Carolina Colon, alternant l’apprentissage des règles, les exercices de prise de parole et les mises en situation reproduisant les Models of United Nations. Toutefois, nos efforts n’auraient pas été récompensés sans le sponsoring de Grenoble École de Management, qui nous a permis de financer les cours auprès du professeur en géopolitique Jean-Marc Huissoud et notre voyage au NMUN.

C’est avec plaisir que GEM ONU prend l’avion du retour, la valise alourdie par un award d’Honorable Delegation, récompensant le travail de l’ensemble de l’équipe. L’année prochaine, nous entendons bien renouveler l’expérience pour faire aussi bien, si ce n’est encore mieux !

Avec la participation au LIMUN, la simulation des Nations Unies à Londres, et à un nouveau NMUN, l’ambitieux planning 2019-2020 de GEM ONU s’annonce déjà chargé et palpitant !

Retour sur l’édition 2018