Business Cool revient sur un des événements les plus prestigieux de ce début d’année, le concours d’éloquence organisé à Deauville par la Star’EC, une association de l’EDHEC, dans le charmant hôtel Le Barrière*****. Tout était réuni pour passer deux jours mémorables avec des représentants de plusieurs universités et de grandes écoles de commerce et d’ingénieurs.

 

À l’arrivée des cars à l’hôtel, les candidats ont été priés d’entrer dans le casino Barrière pour le petit déjeuner, avant de commencer la première épreuve de management orchestrée par Nexity, leader de la promotion immobilière en France. L’an dernier, le thème abordé lors des deux jours de La Croisée des Talents était l’innovation. Cette année, il a fallu se pencher sur le numérique.

Lors de ce premier exercice, les candidats étaient éparpillés en équipes de quatre-six personnes, toutes les écoles étant mélangées. Chaque groupe devait traiter un sujet, sachant qu’un groupe contenait plusieurs équipes. Les quatre sujets étaient les suivants :

  • Sujet 1 : « Je recommanderais mon agent immobilier à un·e ami·e si ? », avec en exercice d’introduction : « Collecter les trois pires expériences de recherche d’appartement. »
  • Sujet 2 : « Le petit plus que j’aimerais trouver en emménageant dans un appartement,
    ce serait ? » Une des solutions apportées a été la visite autonome avec des identifiants donnés au client, et en cas de question, une tablette interactive mise à sa disposition.
  • Sujet 3 : « Imaginez un service numérique dans l’appartement connecté de 2025 », avec comme exercice d’introduction : « Les trois meilleurs services que je recommande à mes ami·e·s. »
  • Sujet 4 : « Comment convaincre mes grands-parents d’aller dans une résidence Domitys ? », avec comme exercice d’introduction : « Les trois pires galères de vos grands-parents dans leur vie quotidienne. » Une des solutions apportées : le tri intelligent des déchets (un conteneur serait disponible à chaque étage d’un bâtiment et un tri serait effectué au niveau du sous-sol).

Précisons que ces sujets sont de réelles problématiques apportées par Nexity. Les candidats ont donc fait face à des questions que l’entreprise se pose tous les jours. Pour chacun des sujets, chaque équipe devait trouver une solution numérique. Ensuite, elle devait pitcher son idée devant les autres équipes, et les candidats se sont ensuite départagés entre eux, avec un système de vote pour la meilleure solution. Les meilleures équipes ont défendu leur idée, l’après-midi, devant un jury constitué de représentants de Nexity.

La Croisée des Talents est aussi un événement où les opportunités de networker sont très nombreuses. Entre candidats, bien sûr, mais également en profitant de la présence des entreprises partenaires. Le vendredi après-midi, un forum de recrutement a eu lieu au Centre International de Deauville. Les entreprises représentaient bien le thème du séjour, avec la présence d’Agorize, Wavestone, Back Market, Batelier, Linkfluence, Proman, Nexity, Kusmi Tea… C’est une chance pour les candidats et un moyen de s’entretenir avec des professionnels dans un cadre privilégié, étant donné que l’événement était exclusivement réservé aux participants de La Croisée des Talents. En contrepartie, c’est une aubaine pour les entreprises, qui peuvent ainsi aller chercher des jeunes talents à la source.

Après le forum, deux conférences étaient organisées en même temps, la première par KryptoSphere, à laquelle j’ai pu participer, et la seconde orchestrée par Traits d’Esprit, « la start-up de la parole ».

En invitant KryptoSphere, la Star’EC a apporté du sang neuf à l’événement en capitalisant sur un sujet qui attire l’attention, mais qui est souvent peu compris du grand public. Nous avons pu obtenir quelques mots de Titouan Galpin, le vice-président de KryptoSphere France et étudiant à Kedge, et d’Emmanuel Marquette, responsable de KryptoSphere Paris et étudiant à IMT-BS : « KryptoSphere, c’est la première association étudiante française sur la blockchain. Depuis maintenant deux ans, nous nous sommes développés dans six écoles dont trois ESC et trois écoles d’ingénieurs. Cela représente un total de plus de 60 étudiants investis dans ce projet stimulant. Notre mission est la vulgarisation et la démocratisation de la blockchain auprès des individus non renseignés, mais également le développement d’un Lab sur la blockchain à l’ENSAE ParisTech et à Centrale Marseille. En venant à La Croisée des Talents, nous voulions attiser la curiosité des étudiants de grandes écoles et d’universités, qui seront les futurs décideurs de demain. Lors de notre workshop, nous avons rassemblé des élèves juristes, polytechniciens et de grandes écoles, ce qui donnait un certain dynamisme à la conférence, car tous n’avaient pas la même connaissance du sujet. Concernant notre ressenti, c’est un bel événement qui a le mérite de réunir des étudiants d’horizons différents, dans un cadre bucolique. Il permet de networker et de passer un agréable moment, c’est pourquoi nous pensons revenir l’année prochaine, soyez donc tous présents ! De plus, le concours d’éloquence vaut réellement le détour. ».

Pour clôturer en beauté cette première journée, la Star’EC organisa un dîner de gala dans une ambiance très chic avec un menu gastronomique à la hauteur de l’événement. Les candidats étaient tous vêtus de manière élégantes et lors de ce dîner de gala, les gagnants de la première épreuve de management furent tous récompenser avec des enceintes bluetooth. S’en sont suivi les festivités dans les chambres de l’hôtel 5 étoiles et pour les plus noctambules en boîte de nuit dans le centre ville de Deauville.

Le lendemain, les candidats n’ont pas tardé à se remettre dans le bain avec la deuxième épreuve organisée par Agorize, le second partenaire de La Croisée des Talents 2019. Agorize est une start-up créée en 2011 qui met en relation les entreprises avec des tiers, bien souvent des étudiants, sous forme de hackathon sur une plateforme en ligne.

Lors de cette épreuve, les candidats étaient répartis en équipes de deux, et devaient mettre en avant leur idée sous forme de diaporama avec quelques slides. Le principal sujet était : « Vers la plateforme maritime multi-usages de demain : imaginons ses services innovants. » En plus des lots distribués par Agorize lors de la remise des trophées pour récompenser les gagnants, l’entreprise qui a sollicité Agorize sur ce projet permet aux vainqueurs de visiter une plateforme offshore dans une destination européenne et de pitcher le projet lors du forum Seanergy à Dunkerque. Si vous voulez plus d’informations sur la manière de faire d’Agorize, cliquez ici.

Avant la grande finale, un food truck est venu régaler les papilles des candidats avec de délicieuses galettes de sarrasin. À l’issue des deux premières journées, 16 candidats ont été sélectionnés pour la finale d’éloquence, après s’être distingués lors des épreuves de management. Lors de la première étape, chaque candidat avait une minute pour répondre au sujet : « Quel genre de robot seriez-vous ? »

Huit candidats ont été sélectionnés par les jurys composés de plusieurs membres, dont un précédent gagnant de La Croisée des Talents, et d’Inès Leonarduzzi en qualité de présidente du jury. Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, elle est membre du directoire de l’Institut des transitions, membre associée de l’Institut national de l’économie circulaire et CEO de Digital For the Planet. Elle est également à l’initiative de la notion d’écologie numérique. Brut lui a d’ailleurs consacré toute une vidéo ici.

La deuxième épreuve pour départager les candidats a été une joute oratoire avec quatre sujets différents. Un contre un, un candidat défendait le sujet de manière positive et l’autre de manière antithétique. Les candidats avaient six minutes pour se défendre. Ensuite, Eliott Nouaille, premier prix du concours d’éloquence 2018, s’est illustré par un discours sur la révolution numérique.

À la suite de ces joutes, quatre candidats se sont démarqués. La finale s’est tenue entre deux candidats d’Assas et deux candidates de CELSA. Pour la dernière ligne droite, une prise de parole en quatre minutes était demandée, et chaque candidat avait son propre sujet :

  • Julien : « La reconnaissance faciale à l’avenir de la sécurité »
  • Baudoin : « Netflix va-t-il tuer les cinémas ? »
  • Alix : « Dating an AI »
  • Julie : « C’est du propre »

Je souhaiterais d’ailleurs saluer Alix qui a pris un risque énorme en utilisant Siri lors de sa prise de parole sur « Dating an AI ». Finalement, le jury s’est arraché les cheveux pour départager les candidats, et a déclaré deux personnes ex aequo. C’est pourquoi une ultime battle s’est imposée, avec une joute sur le thème suivant : « Netflix empêche-t-il de sociabiliser ? »

Nous adressons nos félicitations à Baudoin, qui est l’heureux gagnant de ce concours d’éloquence édition 2019. Il s’était déjà démarqué lors de la victoire de son équipe pour la première épreuve de management avec Nexity.

Nous finirons cet article par son témoignage sur sa préparation à l’événement, son ressenti général, ainsi que sa victoire. « “Ma” victoire pour l’épreuve de Nexity est surtout collective, j’ai eu la chance d’être dans un groupe où tous étaient passionnants, impliqués et surtout sympas. Il y avait des étudiants de tous bords, et l’alliance des écoles de commerce et d’ingénieurs a fait des merveilles. Nous sommes arrivés à égalité avec un autre groupe, preuve s’il en fallait que ce concours regorge de gens aussi inventifs que sympathiques. Le concours d’éloquence fut un cocktail explosif entre repartie chancelante, stress intense, mais aussi exaltation de l’éloquence et joie d’entendre les cris du public. Les candidats étaient redoutables, et beaucoup ont dû redoubler d’imagination face à des sujets parfois graves ou joyeux, mais bien souvent tordus. L’essentiel est surtout que je me sois bien amusé, et j’espère avoir donné envie à d’autres de s’essayer à l’éloquence, car quand on goûte à ce plaisir, on y retourne, on ne fait que progresser, et alors il est souvent bien compliqué de s’arrêter. »

L’édition 2019 de la Croisée des Talents se termina autour d’un cocktail de clôture avec une vue idyllique sur la mer, des rencontres chaleureuses, ainsi qu’une atmosphère joviale, qui représentait tout simplement la réussite de cet événement.