Crédit photo : Planètes

Il est 9h05 quand la troupe de la Comédie Musicale (CoMu pour les intimes) rentre pour la première fois dans la salle du Prisme (Seyssins) dans laquelle se déroulera le spectacle de l’édition 2017. Le 11 et 12 avril au soir, c’est sur scène que l’ensemble des talents performeront la comédie musicale qu’ils répètent depuis 7 mois maintenant.

La pression commence à monter. Dans moins d’une semaine, il n’y aura plus le droit à l’erreur. Face aux étudiants de GEM, aux parents, aux professeurs mais aussi aux spectateurs venus par curiosité, il faudra donner le meilleur de soi-même.

Claire (directrice artistique), Estelle (Vice-présidente) et Éléonore (présidente) ont accepté de répondre à nos questions pour en savoir plus sur l’envers du décor.

 

 Est-ce que vous pouvez nous parler un peu plus du spectacle de la CoMu de GEM cette année ?

CLAIRE : Chaque année, La CoMu se construit autour d’un thème choisi par les directeurs artistiques mais aussi les autres membres du bureau. De coutume, le thème de la Comédie Musicale réfère à une période de l’histoire : Paris en 1940, Mai 1968 étaient les thèmes des deux années précédentes. Cette année nous avons choisi un thème moins contraignant : l’envers du décors de la Publicité. Alors oui, le titre « Publicité Mensongère  » n’est qu’un jeu de mots qui pose le contexte, mais encore une fois notre comédie musicale mettra en lumière les vices de nos chers personnages qui cherchent tous à se faire une place dans le monde impitoyable de la publicité. Coups-bas, favoritisme, trahison, même le pire est permis. Mais attention à la marche, car la vérité triomphe toujours. On ne vous en dit pas plus, mais sachez qu’animer une agence de com’ en musique et en chanson est un réel plaisir!

 

Quelle organisation cela demande d’organiser un tel spectacle ?

ELEONORE : Organiser un tel événement demande énormément de rigueur et de planification, et ce, dès que nous sommes aux commandes de l’asso. Même si les talents répètent depuis 7 mois maintenant, le spectacle est pensé depuis 1 an. Pour rappel, nous sommes une « troupe » de 50 personnes, en comptant les pôles artistiques et ceux qui relèvent de « l’envers du décor ». Il est donc important d’assurer une bonne communication pour être sûr que l’information se relaie bien et rapidement. Cela nous permet de voir l’avancement de chacun, d’évaluer les différents problèmes rencontrés et de les surmonter le plus efficacement possible. Il est également important de bien anticiper : les différentes représentations que nous donnons durant l’année (et oui la CoMu n’est pas qu’un simple spectacle de fin d’année !), gérer les prestataires (son, lumières), les dépenses et les recettes (notre budget est de 13000€ !), les costumes et les décors…Tout cela se planifie bien à l’avance ! C’est une expérience qui permet de beaucoup gagner en maturité et qui apprend à être digne d’un professionnel du spectacle vivant.

 

Comment garder la motivation de tout le monde de A à Z ?

Crédit photo : Planètes

 

ESTELLE : Garder la motivation de tous est une des choses les plus difficiles à laquelle on fait face dans un tel projet. En tant que responsable de l’asso on a souvent un regard global alors on doit suivre l’avancement, gérer l’organisation ce qui est assez concret, mais la motivation est quelque chose d’individuel et subjectif. On essaye au maximum de créer un esprit de groupe à travers des soirées CoMu, des répétitions générales qui nous permettent de voir l’avancement mais aussi de prendre conscience de l’ampleur du projet : c’est à la fois stressant et motivant pour tous ! J’essaye au maximum d’être à l’écoute pour pouvoir réagir lorsque je vois des pertes de motivation, je fais des entretiens RH pour permettre à chacun de s’exprimer et de les soutenir dans ce gros projet. Alors on n’y arrive pas toujours mais on fait notre maximum pour garder la motivation des artistes et des personnes « en coulisses », et cette année globalement on peut dire que c’est mission accomplie ! Garder la motivation de tout le monde est aussi un gros enjeu parce que leur motivation influe sur la motivation des responsables de l’association !

Vous l’aurez donc compris, si vous êtes de passage dans la région grenobloise mardi ou mercredi prochain, pensez à vous arrêter au Prisme de Seyssins pour découvrir ce beau spectacle !

 

Les places sont en vente sur le site de la fnac via le lien suivant : http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Comedie-musicale-PUBLICITE-MENSONGERE-OOKP1.htm#/calendrier/

(tarif = 16,8€)

 

Pour voir (ou revoir) la CoMu de l’année dernière Uprising sur mai 68, c’est ici :