Associations

Les campagnes BDE & BDA à HEC Paris

Les campagnes BDE & BDA à HEC Paris

Contrairement à ce que beaucoup de futurs étudiants en école de commerce pensent, les campagnes et leur fonctionnement intrinsèques varient énormément d’une école à l’autre. Fort de ce constat, Business Cool entreprend de vous décortiquer les modalités de chacune d’elles, école par école. On commence en fanfare avec HEC, qui a pour particularité de ne pas lister BDS (Bureau des Sports) mais J.E. (Junior-Entreprise) ; cette dernière fera d’ailleurs l’objet d’un article spécifique.

En attendant, place aux campagnes BDE et BDA sur le campus jovacien !

La campagne BDA

La campagne BDA (Bureau des Arts) est la deuxième campagne qui a lieu à HEC. Elle dure deux semaines, entre la fin du mois du novembre et le début du mois de décembre, et succède directement la campagne J.E., ce qui fait qu’il n’y a pas de précampagne (contrairement à la J.E. et au BDE).

Cependant, la campagne BDA s’amorce tôt dans l’année : le dépôt des listes, c’est-à-dire la liste complète des personnes participant à la campagne, a lieu mi-octobre. Les listes, au nombre de deux ou trois, sont formées de seize personnes, dont quatre membres du Bureau (Président, Vice-président, Secrétaire général, Trésorier).

 

Avant la campagne

La première étape officielle de chaque campagne est le dépôt des listes ; celles-ci constituent un trombinoscope artistique de leurs membres.

Les mois qui précèdent la campagne sont rythmés par plusieurs temps forts : en particulier, les dîners, et les défis des listes des années précédentes. En amont, les listes démarchent des entreprises pour recevoir des dons en nature ou un soutien financier.

Chaque liste BDA doit préparer un dîner dans une salle d’HEC (et avec les moyens du bord…) pour chaque liste de deuxième année (le BDA, le BDE et la JE, ainsi que la ou les listes perdantes du BDA), ainsi qu’un dîner à Paris pour les membres du BDA de troisième année, qui sont en césure. En parallèle, chaque liste doit répondre aux différents défis posés par les listes BDA de deuxième année (la liste gagnante et les listes perdantes) et de troisième année. Ces défis sont de nature artistique : il peut s’agir de réaliser un clip, un sketch, de construire un totem ou de peindre un velum… Des points sont alors gagnés, et ils comptent comme des voix du BDA lors du vote final.

 

La campagne

La campagne, qui dure deux semaines, est une période très intense pour les listeux. Chaque jour, de 8h à 16h environ, un stand est tenu devant l’entrée du bâtiment des études (Batzet) et propose gratuitement, selon l’heure, boissons chaudes, petits déjeuners, plats chauds ou encas. Des jeux-concours ont également lieu pour faire gagner les objets démarchés. Plusieurs évènements obligatoires sont organisés, sous le regard des commis-camp (membres du BDA de deuxième année qui veillent au bon déroulement de la campagne). Parmi eux, la préparation d’un apéro pour les étudiants du campus en kfet, ’invitation d’un artiste pour mixer pendant une des soirées du bar d’HEC, un évènement libre, et une hotline de petit-déjeuner (livraison de petit-déjeuners dans les chambres). La deuxième semaine de campagne est aussi rythmée par une séance en amphi, où les listes présentent officiellement leur programme aux étudiants, et passent leur film de campagne (qui est noté par le BDA). Le dernier jeudi de la campagne est organisé un pow interlistes, avec bières, nourriture et animations.

Une grosse partie de la campagne se passe sur Facebook : en effet, il n’y a quasiment que les étudiants de première et de deuxième année sur le campus. Des jeux-concours  et autres animations sont donc organisés, particulièrement pour les étudiants en césure.

 

Le rôle du BDA à HEC

Le BDA a un rôle variable selon les années, en fonction de la motivation et de l’esprit d’entreprise de la liste élue. Il a relativement peu de tâches assignées, au contraire de la JE et du BDE. Parmi ses rôles établis comptent l’organisation des ventes des tickets pour les évènements culturels (théâtres, expositions, conférences…), l’organisation d’un voyage à Amsterdam, le “café des arts” (concert des élèves, qui a lieu plusieurs fois dans l’année) et un ou deux pow par an. Parmi ses actions récentes, on peut compter la création d’une radio sur le campus, et un accompagnement des jeunes des lycées défavorisés des alentours dans leur ouverture culturelle (le programme “découverte des Arts”).

 

 

La campagne BDE

La campagne BDE est la dernière et la plus longue des campagnes à HEC. Deux ou trois listes de 24 personnes y participent, et les festivités s’étendent de mi-décembre à début mars…

 

Avant la campagne

La campagne BDE en tant que telle ne dure que deux semaines, mais une part importante du travail les listeux a lieu dès la fin de la campagne BDA. Après le lancement des listes sur Facebook (par un film) a lieu l’apéro des GEP L3 : c’est une soirée en kfet pour laquelle les trois listes ont un stand, et qui fait office de pot d’adieu pour les étudiants de L3 qui partent en échange universitaire à l’étranger pour le second semestre.

La semaine ski est également un moment fort de la pré-campagne, puisque les listes organisent goûters, hotlines et autres animations, à destination des 1A et 2A présents.

 

La campagne

Le reste de campagne est relativement semblable à celles de la JE et du BDA (apéros, dîners, animations, film de campagne, et pow interlistes), à plus grande échelle : le pow interliste est par exemple intégré à la “semaine des quatre jeudis”, durant laquelle chaque soir est organisé un pow par l’une des listes en lice, avant le pow commun du jeudi.

 

Le rôle du BDE à HEC

A HEC, le BDE a un rôle majeur dans la vie étudiante. Fort d’une quarantaine de membres (aux 24 listeux s’ajoutent des soutiens cooptés et des membres des listes perdantes), il est en charge de l’ambiance du campus et de la bonne intégration de tous les élèves, quelle que soit leur année ou nationalité. Il organise “l’accueil admissibles” en juin, le WEI de septembre, la grande majorité des pow du jeudi, et sert d’intermédiaire entre l’administration et les élèves (une tâche moins facile qu’il n’y psaraît…). Bref, un rôle central !

 

Lorraine Félix

Associations

Fondateur du groupe Up2School (Business-Cool, Major-Prépa et Forum-Commerce) et étudiant à NEOMA BS.

More in Associations

Business-Cool - 2016