Constance nous raconte le SMAQ de l’ESCP 2018, nouvelle version du WEI dont le format “traditionnel” avait été abandonné suite à des débordements en 2017.

 

Le WEI de l’année dernière avait beaucoup divisé et lire la presse pouvait inquiéter sur l’intégration à ESCP Europe. C’est pourquoi cette année il a été remplacé par un SMAQ (Séminaire Moderne, Ambitieux ou Académique au choix et Qualitatif). En tant que prémaster, on ne savait pas trop à quoi s’attendre : la même chose avec un autre nom, ou un véritable séminaire ennuyeux ?

 

Le BDE a travaillé en étroite collaboration avec l’administration pour préparer le SMAQ et le résultat a été incroyable de l’avis de tous, pour un prix tout à fait raisonnable comparé à d’autres écoles (environ 200 euros). En amont, nous avons eu un amphi de présentation sur les dangers de l’alcool et sur le consentement. C’était bien présenté, pas trop moralisateur, et cela montrait bien le bon état d’esprit dans lequel le BDE essayait de nous placer. Nous avons tous été obligés de signer une charte de plusieurs pages sur les règles à respecter.

 

Le BDE nous a divisés en équipes d’environ 15 personnes avec deux chefs d’équipe de M1 et nous avons dû préparer des chants, cris d’équipe, se choisir un totem… Chaque équipe avait une couleur, parfois improbable (bleu saphir, sable, aubergine…). Je me suis retrouvée chez les verts militaires avec seulement des inconnus. Comme beaucoup, j’étais déçue au début de ne pas avoir d’amis dans mon équipe. Cependant, à Paris, avant le départ, toutes les équipes ont fait un before ensemble avant la première soirée et l’ambiance commençait à prendre, le groupe Messenger de l’équipe était toujours actif.

 

Le jeudi 13 septembre, nous avions rendez-vous très tôt à l’ESCP Europe où on nous a remis nos tee-shirts d’équipe et le welcome pack. La première matinée était véritablement académique : des conférences, puis une vidéo à monter en équipe sur « l’école de demain ». Ensuite après le déjeuner, nous nous sommes tous retrouvés dans l’amphi, par couleur, et l’ambiance est montée d’un coup. Chaque équipe hurlait ses chants et ma voix avait déjà disparue. Les premiers cars, généralement composés de deux équipes, sont partis vers 19 heures après un barbecue dans la cour. L’ambiance dans le car était géniale et personne n’a vraiment dormi cette nuit-là. A 7 heures, nous sommes arrivés au camping dans le sud de la France, et on a pu se laver et dormir un peu avant le brunch. L’après-midi était animée par plusieurs activités sportives par équipe. Il faisait super beau et l’ambiance était vraiment géniale. L’administration était présente mais discrète et elle nous observait pour attribuer les différents prix. Le soir, toutes les équipes étaient rassemblées sous un grand chapiteau pour le dîner où chaque équipe criait pour défendre sa couleur. Après un before par équipe, nous avons eu une soirée très chouette, sous un chapiteau, animée par l’asso de musique de l’ESCP.

 

Le lendemain, il faisait encore super beau, et nous avons encore eu diverses activités et un forum des associations, pour apprendre à mieux les connaître. Il y a ensuite eu la remise des prix aux différentes équipes : champions des champions, inclusion et diversité… Le dernier dîner était tout aussi animé, et après le dernier before en équipes, nous avons eu la dernière soirée, toujours dans une chouette ambiance.

 

A 22 heures, nous sommes arrivés à Paris, exténués mais tellement heureux.

 

Le SMAQ aura donc été une grande réussite. Toute la promo a été ravie et nous sommes revenus bien soudés. L’administration était présente mais ça ne nous a pas empêchés de bien nous amuser. Le BDE a fourni un travail énorme pour cette première édition du SMAQ et nous lui en sommes extrêmement reconnaissants. Même après le SMAQ, certaines équipes, dont la mienne, sont restées proches. J’ai rencontré pleins de nouvelles personnes géniales à qui je n’aurai surement jamais parlé sans le SMAQ et je me suis fait des souvenirs pour la vie. En discutant avec mes amis qui ont intégré d’autres écoles, il semble que le WEI de l’ESCP ait vraiment été au-dessus des autres, même sans Black M (coucou HEC) ou Kavinsky, Feder, et Vald (coucou GEM). On espère que les autres éditions seront aussi qualitatives et disruptives !”

 

Big up à l’admin et au BDE de l’école pour avoir réussi à proposer un weekend quali au vu des débordements de l’année 2017 !

Subscribe to our mailing list

*
indicates required