L’INSEAD, classée 2ème par le Financial Times pour l’excellence de ses formations de troisième cycle, est sous le coup d’une enquête du CNCB (Comité National contre le Bizutage).

Deux étudiants de MBA ont porté plainte après la semaine d’intégration, pour avoir subi des rituels d’initiation qualifiés d'”humiliants”.

Si les détails de l’affaire n’ont pas été révélés, elle déchaîne sur les sites anglo-saxons BusinessBecause.com et Poets and quants – entre autres – de vifs débats entre les utilisateurs. Notons par ailleurs que l’affaire n’a pas été reprise par la presse francophone.

 

Des faits qui provoquent un vif débat

Les anciens de l’école défendent ces pratiques d’intégration comme un “moyen de dégonfler les egos des nouveaux étudiants”. Il semblerait que le moment marquant de cette période d’intégration soit une journée consacrée à des activités sportives et initiatiques, qualifiées “d’extêmes” par certains, ayant le but d’intégrer un des sept clubs de l’école… qui n’existent finalement pas. Ceci afin que les nouveaux venus apprennent “à ne pas se prendre au sérieux” selon les anciens élèves. Rappelons que les étudiants qui intègrent ces programmes sont des jeunes cadres qui ont connu un début de carrière fulgurant et qui aspirent à obtenir rapidement des postes encore plus haut placés.

A l’inverse, certains anciens, notamment nord-américains, disent qu’ils ont été choqués par les comportements “totalement politiquement incorrect” des étudiants lors de la semaine d’intégration et des soirées.

En réaction à ce scandale, la direction de l’école a décidé de suspendre la semaine d’intégration jusqu’à nouvel ordre. L’enquête est actuellement en cours pour déterminer la gravité des faits.

 

NB : la photo illustrant l’article est une capture d’écran de l’aftermovie de la semaine d’intégration de l’INSEAD.