Accueil Actualité HEC Paris renouvelle son image de marque

HEC Paris renouvelle son image de marque

0
248

A l’occasion d’une campagne présentée en avant-première aux alumni, HEC Paris a dévoilé sa nouvelle signature préparée par BETC.

Deux grands axes ont été retenus : le leadership et la différentiation. Cette dernière se décline en trois axes : la transformation digitale, l’entrepreneuriat et l’innovation et enfin l’impact social et sociétal.

Réalisée en “mécénat de compétences” par des collaborateurs de l’agence BETC passés par l’école jovacienne et présentée par Philippe Oster (Directeur de la communication de HEC) et Catherine Emprin (H. 84, DG de BETC), cette campagne a pour pilier la notion de l’avenir : « On forme des gens pour demain […] qui est plus incertain que jamais. […] On veut une vision qui accroche le futur du business.”

D’où la nouvelle baseline : Tomorrow is our business, ce qui n’est pas sans nous rappeler la notion de Tomorrower présentée par l’ESC Pau BS. Aussi, ne dîtes plus HEC Paris, mais HEC Paris Business School.

 

Cette campagne repose sur la diffusion d’un film où joue notamment un étudiant Youtubeur ainsi que sur des affiches mettant en valeur des diplômés emblématiques de l’école : Emmanuel Faber (DG de Danone), Mercedes Erra (cofondatrice de BETC), Hubert Joly (CEO de Best Buy), Christian Kamayou (fondateur de MyAfricanStartup), Fidji Simo (vice-présidente produit en charge des vidéos de Facebook), Jean-Paul Agon (PDG de L’Oréal), Irène Soulages et Aurélie Pichard (cofondatrices de BimBamJob) et Guillaume Gibault (l’illustre fondateur du Slip Français). Les étudiants mis en avant dans le film répondent aux affiches des illustres diplômés mis en avant… qui seront bientôt à découvrir !

 

Cette campagne sera déclinée en trois temps :

  1. Diffusion en interne auprès des alumni et de la communauté
  2. Diffusion sur des supports médiatiques internationaux liés à l’économie (Financial Times, The Economist, etc.) ainsi que dans les hubs aéroportuaires (Paris, Londres et Dubaï ont été mentionnés)
  3. Diffusion sur l’ensemble des réseaux sociaux et des médias français