Aux Etats-Unis, des dizaines de milliers de personnes qui avaient souscrit un emprunt étudiant auprès de banques et étant dans l’incapacité de rembourser leurs prêts pourraient voir leur dette totalement effacée à cause de documents manquants.

Les emprunts en questions, qui s’élèvent à plus de 5 milliards de dollars, sont au cœur d’un conflit judiciaire entre les étudiants emprunteurs en défaut de paiement et leurs créanciers qui les ont soudainement attaqués au tribunal.

Les juges ont déjà rejeté des dizaines de plaintes contre les anciens étudiants, et ont pour la plus part effacé leurs dettes, car des documents censés prouver à qui appartiennent les créances sont manquants aux dossiers.

On retrouve ici comme un fantôme de la dette subprimes des années 2000, où des milliards de dollars d’emprunts avaient été déclarés invalides par le tribunal du fait de documentation manquante ou contrefaite. Et comme pour les subprimes, ceux qui souscrivent à des prêts étudiants privés (aux taux d’intérêt plus élevés et aux garanties plus faibles que les prêts publics) sont souvent les plus fragiles financièrement.